Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Nouvelles - Noticias arrow Soutien à Julian Assange et à Chelsea Manning
Soutien à Julian Assange et à Chelsea Manning Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 
Cette page a été créée par l'Adetra le 25 février 2016, avec initialement des publications régulières sur les grands accords de libre-échange, dont en particulier l'accord TISA sur lequel l'Adetra a travaillé entre 2014 et 2016. Des ONGs et faîtières syndicales nationales et internationales ont pu travailler sur TISA grâce aux documents secrets révélés par WikiLeaks sur ces accords de libre-échange qui nous concernent tous !
Depuis 2019, l'Adetra a décidé de soutenir Julian Assange et Chelsea Manning pour leur travail immensément courageux et remarquable, au service de l'Humanité !
 
Page mise à jour le 11 février 2021

 

Justice et Libération immédiate et inconditionnelle
pour Julian Assange & Justice pour Chelsea Manning !
 

Imaginez, dans des années, les gens diront : Oh, si seulement j'avais su ce que nous perdions quand ils ont abusé de cet homme honorable et courageux ! J'aurais fait quelque chose ! Mais maintenant, que puis-je faire, puisqu'actuellement je n'ose pas exprimer ce que je sais et pense !
Le regret est trop souvent le fruit du silence".
Alice Walker, romancière, lauréate du prix Pulitzer

 
Sites importants en soutien à Julian Assange :


* * * * *
 
Récentes nouvelles

 

Julian Assange - Clare Daly

Le 10 février 2021. Intervention de la députée européenne Clare Daly au Parlement européen. Mme Daly est députée pour Dublin et membre de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique GUE/NGL. Avec certains de ses collègues, dont l'eurodéputé irlandais Mick Wallace, elle soutient activement Julian Assange. https://www.facebook.com/ClareDalyMEP/posts/4517969368218961

Pour rappel : Le 14 novembre 2019, le groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique GUE/NGL a organisé un événement : Le journalisme n'est pas un crime - L'affaire d'extradition d'Assange; avec les intervenants Nils Melzer, David Green et Bob Carr. Des députés et diverses ONGs y ont été invités, dont le syndicat Adetra. https://www.guengl.eu/events/journalism-is-not-a-crime-the-assange-extradition-case/

Veuillez trouver sur cette page d'autres interventions des députés Clare Daly et Mick Wallace.


 

Julian Assange

Yell L'administration Biden poursuit l'extradition de Julian Assange et la guerre de Trump contre la presse

Traduction google : https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://shadowproof.com/2021/02/09/assange-case-trump-doj-biden-continue/&prev=search&pto=aue

Traduction par Dom Lore : https://www.facebook.com/groups/1662956313803099/permalink/3494256610673051/
Traduction google : https://www.rt.com/op-ed/515166-caitlin-johnstone-biden-trump-press/?fbclid=IwAR1opIvnSTnFsbIkU60MAkKS78K3gPS9ZD7_oTSBmYK7uACbRNNkOjqtsek

 

Smile MISE À JOUR DE LA PÉTITION- Par Phillip Adams, Brisbane Australie

Petition update · Australian Senate Feb. 9, 2021 Senator Peter Whish-Wilson: Nobel Prize Nom. + Tabled Petition 2019 · Change.org

Extrait de cette pétition :
Sénat australien, le 9 février 2021. Le Sénateur Peter Whish-Wilson : Prix Nobel Nomination & Pétition déposée 2019 :
« C’est une honte absolue que la justice pour Julian Assange n’ait pas été réalisée. La semaine dernière, j’ai profité de la première occasion au Parlement 2021 pour continuer à me battre pour la liberté de Julian et à annoncer que [sénatrice] @janet_rice et moi-même l'avons nominé pour un prix Nobel de la Paix  #FreeJulianAssange ». https://twitter.com/SenatorSurfer/status/1359028846977142788?s=20

 
Note Adetra du 10 février 2021
:

Le 5 avril 2019, le ministre des Affaires étrangères britannique, Jeremy Hunt, annonçait :
Extrait : Le Royaume-Uni et le Canada ont lancé une campagne mondiale pour  #DefendMediaFreedom  et mettre en lumière les abus des médias.
Jeremy Hunt, avec la ministre canadienne du Commerce Chrystia Freeland, et l'envoyée spéciale UK pour la liberté des médias, Amal Clooney, avons discuté de la manière dont nous pouvons inverser la tendance à la violence contre les journalistes.
https://twitter.com/FCDOGovUK/status/1114199640625295361?s=20

Quelques commentaires à l'annonce du gouvernement britannique :
- I'm most alarmed by Amal Clooney's involvement. What does her best friend Jennifer Robinson have to say about it ? And, in addition to the colossal hypocrisy, it's another example of the white saviorism that Amal Clooney's husband has so mastered.
- Defending media freedom is a noble cause. Come to think of it, Julian #Assange could be the first to have your 'protection'. That would make for a great campaign launch, don't you think ?
- Hmmm, Except for Julian, keep pandering.

Six jours plus tard, le 11 avril 2019, Jeremy Hunt présidait à l'arrestation du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange !

L'un des événements clés de cette campagne, aura été la "Conférence mondiale pour la liberté des médias" [sic] qui s'est tenue à Londres les 10 et 11 juillet 2019. Or son envoyée spéciale nommée par Jeremy Hunt, Amal Clooney, de même semble-t-il que les autres orateurs, ont délibérément omis de parler des droits fondamentaux du fondateur et éditeur de WikiLeaks, Julian Assange, dont celui de bénéficier d'un procès équitable... un silence assourdissant ! https://www.wsws.org/fr/articles/2019/07/15/pers-j15.html


Le 21 octobre 2019,
l'ex-ambassadeur britannique, Craig Murray, publiait un compte rendu d'une audience à laquelle il venait d'assister au Tribunal de première instance de Westminster, témoignant notamment de l'état de santé très inquiétant de Julian Assange et de la violation de la procédure judiciaire en cours. https://www.legrandsoir.info/assange-au-tribunal-21-octobre-2019.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

Or, ce même jour, le 21 octobre 2019, l'une des avocates d'Assange, Jennifer Robinson, présentait un article de presse faisant l'éloge de sa brillante collègue et envoyée du Royaume-Uni à la Conférence pour la 'liberté des médias', Amal Clooney ! https://www.smh.com.au/national/press-freedom-under-threat-from-national-security-law-spree-20191020-p532f8.html
Extrait : Lors de cette conférence, Mme Clooney s'est également inquiétée de la liberté d'expression
concernant l'inculpation de Julian Assange par les Etats-Unis.
Nous constatons qu'il s'agit d'
une inquiétude manifestée uniquement pour les autres journalistes !

 

Julian Assange

The New York Times, le 8 février 2021. Article de Charlie Savage : Les groupes de défense des libertés civiles demandent au ministère de la Justice de classer l'affaire Julian Assange. https://www.nytimes.com/2021/02/08/us/politics/julian-assange-indictment.html?fbclid=IwAR0Lh85uC-aQpsul1aRz1palCZcwUoSJ8rnggaSlRFH8aUWlAjbp0nqner4

Article présenté par Free Julian Assange : https://www.facebook.com/profile.php?id=100044177062245&ref=search&eid=ARCSqoFAjDiPe-dCOVjqrO6P-XRMyTvypx87_uh1PiV3Xbmv_b0aWALIJMweHqvAJrqUnsCrHyHtWR9M

  

Embarassed Qu'en est-il de l'appel annoncé par la défense suite à l'audience du mercredi 6 janvier ?

Suite à l'audience du mercredi 6 janvier : "Le rédacteur en chef de WikiLeaks, Kristinn Hrafnsson, a annoncé par la suite que l’équipe juridique d’Assange allait porter la décision de mise en liberté sous caution devant la Haute Cour de Justice dans les heures ou les jours à venir. https://www.wsws.org/fr/articles/2021/01/09/assa-j09.html Qu'en est-il de cet appel ?
 
 

Yell Les Etats-Unis obtiennent une nouvelle prolongation de 15 jours pour soumettre leurs motifs d'appel !

Committee to Defend Julian Assange Kristinn Hrafnsson: US Prosecution has been granted an extension in submitting grounds for appeal Judge Baraitser's No Extradition ruling till 15/2/2021.https://twitter.com/JA_Defence/status/1357399949638565895

Traduction Deepl : Kristinn Hrafnsson : Le procureur américain a obtenu une prolongation jusqu'au 15 février 2021 pour soumettre les motifs d'appel de la décision du juge Baraitser sur la non-extradition.

Twitter du journaliste américain Kevin Gosztola : https://twitter.com/kgosztola/status/1357421593094467587

La défense disposera de 10 jours ouvrables pour présenter ses arguments contre l'appel des Etats-Unis.

Note Adetra du 5 février 2021 : nous sommes à nouveau surpris de la discrétion qui entoure une annonce de cette importance dont nous n'avons, à ce jour, pas trouvé trace dans les médias ! 

 

Une représentante au Conseil de l'Europe propose Chelsea Manning, Julian Assange et Edward Snowden pour le Prix Nobel de la Paix 2021 !

Le 3 février 2021. Violeta Tomić, une députée de l'opposition de gauche, représentante au Conseil de l'Europe pour la Slovénie, a nommé les lanceurs d'alerte Julian Assange, Edward Snowden et Chelsea Manning pour le prix Nobel de la paix de cette année, le parti l'a annoncé mercredi dans un communiqué de presse.

Information vue sur le FB du groupe français : https://www.facebook.com/groups/1662956313803099/permalink/3477405835691462/

 
 

"Victoire pour la liberté d'expression et l'ouverture'' après que le tribunal n'a confirmé aucune restriction territoriale à la loi sur la liberté de l'information (FOIA)

La journaliste Stefania Maurizi - 27 janv. : NOUS GAGNONS ! Mes incroyables avocats @estelledehon @suigenerisjen et moi-même, ainsi que toutes les autres parties, avons gagné ! Mon litige #Foia au Royaume-Uni pour défendre le droit de la presse d'accéder à la documentation complète sur Julian #Assange  @khrafnsson  #SarahHarrison  @SwaziJAF va se poursuivre ! https://twitter.com/SMaurizi/status/1354413513163362306

Le 1er février 2021. Article de ComputerWeekly.com Le tribunal de la liberté de l'information décide que les journalistes d'investigation et autres peuvent utiliser la loi sur la liberté de l'information (FOIA) s'ils vivent en dehors du Royaume-Uni ou ne sont pas citoyens britanniques. https://www.computerweekly.com/news/252495653/Victory-for-free-speech-and-openness-after-tribunal-confirms-no-territorial-restrictions-to-FOIA

https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.computerweekly.com/news/252495653/Victory-for-free-speech-and-openness-after-tribunal-confirms-no-territorial-restrictions-to-FOIA&prev=search&pto=aue

 

Des députés australiens des 2 chambres continuent à défendre Julian Assange !
Une pétition demande sa nomination au Prix Nobel de la Paix 2021 !

Le 7 janvier 2021, le député Andrew Wilkie de la Chambre basse des représentants du Parlement australien demande la libération de Julian Assange. https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://andrewwilkie.org/julian-assange-must-be-allowed-to-walk-free/&prev=search&pto=aue

Une pétition a été déposée par les sénateurs Peter Whish-Wilson et Janet Rice : Petition update · Julian Assange nominated for 2021 Nobel Prize by Janet Rice & Peter Wish-Wilson (Australian Greens) · Change.org

https://www.facebook.com/senatorsurfer/posts/3947412121937266

Voir sur cette page l'intervention de Janet Rice le 10 décembre 2020 auprès du Sénat australien.

 
 
Délai pour la présentation des motifs détaillés de l'appel par les Etats-Unis
 
Le journaliste américain Kevin Gosztola : Today (29 Jan) was the two-week deadline for US Justice Department to file what they consider grounds for an appeal. 10:31 PM · 29 janv. 2021· 
 

Note Adetra : Suite à l'audience du 4 janvier, les avocats de l'accusation avaient un délai de 14 jours pour faire appel de la décision de la juge Baraitser https://www.wsws.org/fr/articles/2021/01/06/pers-j06.html
Ils l'ont déposé le 15 janvier (au lieu du 18). La British Press Association a rapporté que les États-Unis avaient reçu quinze jours supplémentaires pour déposer les motifs détaillés à l'appui de leur appel. Nous attendons donc incessamment, d'ici le 1-2 février, ce document complémentaire.
Nous attendons par ailleurs toujours l'appel de la défense.



 

Craig Murray 

 

Le 27 janvier 2021. L'ancien ambassadeur du Royaume-Uni, Craig Murray, devenu dénonciateur s'est retrouvé inculpé d'outrage au tribunal après avoir publié ses observations sur les poursuites engagées par l'ancien premier ministre écossais Alex Salmond. Des preuves ont été dévoilées suggérant que Salmond, qui a été déclaré non coupable de toutes les accusations, pourrait avoir été victime d'un complot visant à le saper politiquement. https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://sputniknews.com/uk/202101271081888584-craig-murrays-contempt-of-court-trial-ends-as-judges-adjourn-to-consider-complex-and-novel-case/&prev=search&pto=aue

 
 

Julian Assange, propositions de nomination pour le Prix Nobel de la Paix 2021 !

En complément :

 
 
Julian Assange 
 
Qu'en est-il de l'appel annoncé par la défense ?

Suite à l'audience du mercredi 6 janvier : "Le rédacteur en chef de WikiLeaks, Kristinn Hrafnsson, a annoncé par la suite que l’équipe juridique d’Assange allait porter la décision de mise en liberté sous caution devant la Haute Cour de Justice
dans les heures ou les jours à venir. https://www.wsws.org/fr/articles/2021/01/09/assa-j09.html
Qu'en est-il de cet appel ?


Communiqué de l'Adetra du 29 janvier 2021
: suite à une publication d'un lanceur d'alerte, que nous remercions, concernant un épisode de la procédure judiciaire de 2019, nous avons fait une recherche concernant certains faits relatifs aux a
udiences des 1er mai, 14 juin, 23 juillet et 13 septembre 2019.

Pour rappel, le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, est incarcéré dans la prison de haute sécurité de Belmarsh depuis le 11 avril 2019.

  • Le 18 juillet 2019, quelques médias mainstream publient : "Assange a fait appel de la durée de sa peine et une audience devait avoir lieu à la Cour d'appel de Londres le 23 juillet. Mais Assange ne poursuit plus l'appel et une porte parole de la magistrature a confirmé jeudi [le 18 juillet] que l'audience prévue avait été annulée." https://www.telegraph.co.uk/news/2019/07/18/julian-assange-has-dropped-appeal-against-50-week-jail-term/

    - Nous n'avons pas trouvé d'article sur le site du WSWS concernant le renoncement à cet appel, n'en ont-ils pas été informés ?

Vidéo de Consortium News (sous toutes réserves pour la traduction):

Question (5:20) : pourquoi l'audience du 23 juillet 2019 concernant l'appel d'Assange a été annulée concernant la peine de 50 semaines ?

Réponse de Kristinn Hrafnsson : ce n'est pas une surprise. Julian et les avocats sont parvenus à la conclusion que le bénéfice qu'ils pourraient obtenir s'ils essaient de se battre sur cette étape serait minime, même si cet appel était gagné. Cela prendrait du temps et des ressources, et l'accent est mis sur la lutte contre l'extradition. Et même s'il gagnait cet appel, il y a une possibilité en octobre 2019, après 25 semaines sur les 50, d'améliorer ses conditions en sortant de la prison de Belmarsh, donc ce serait fondamentalement un gaspillage de ressources dans ces circonstances, cela ne me surprend pas, je le savais depuis un certain temps déjà.
Mais cela ne change pas le fait que c'est une sentence scandaleuse pour une condamnation mineure en vertu d'une loi britannique qui est généralement réglée par une amende ou une petite sentence. Les dommages sont pourtant énormes, car il est placé dans des circonstances dans lesquelles il lui est impossible de se préparer correctement pour se défendre contre la requête en extradition qui aura lieu à la cour en février 2020.

Note Adetra : Bien que nous suivions ce dossier depuis près de 2 ans, nous n'avons pris connaissance de cet épisode que récemment. Le 18 juillet 2019, la défense du fondateur de WikiLeaks renonçait très discrètement à faire appel de la condamnation de 50 semaines d'emprisonnement, cherchant à en faire porter l'entière responsabilité sur Julian Assange lui-même ! Or il nous semble très peu probable qu'Assange ait renoncé à défendre ses intérêts. Une décision majeure qui a par ailleurs fait l'objet d'une annonce sur le média en ligne d'investigation journalistique "Consortium News", par un porte-parole ne faisant pas partie de l'équipe juridique ! En compensation, Kristinn Hrafnsson annonçait une action déterminante de la défense pour l'automne 2019.
Or, comme on le sait, la défense a également renoncé à demander la libération sous caution lors de l'audience du 13 septembre 2019 ! https://www.wsws.org/fr/articles/2019/09/16/assa-s16.html.
Suite à une recherche, il est probable que l'avocate de la défense ayant plaidé le 13 septembre, dont le nom n'a pas été publiquement révélé - et pour cause -, soit Gareth Peirce.

Or, le rôle d’un avocat de la défense consiste à user de tous les moyens légaux possibles pour défendre les droits et intérêts de son client dans le respect de la déontologie.


Vous pourrez prendre connaissance de l'intéressant commentaire du 20 juillet d'Andrew F. dans les commentaires publiés sous la vidéo précitée de Consortium News. Et dans la même ligne, du document suivant:

Lors de son interview du 9 septembre 2020, paru dans Exberliner, Nils Melzer avait annoncé (trad. google): En substance, jusqu'à la décision finale sur son extradition, il devrait être autorisé à travailler et à mener une vie normale, par exemple dans un établissement semi-ouvert où il est empêché de s'échapper mais peut voir sa famille, ses avocats, ses médecins et ses amis, et avoir toutes les facilités et contacts d'une vie régulière. https://www.exberliner.com/features/julian-assange-trial-2020/nils-melzer-assange/

https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.exberliner.com/features/julian-assange-trial-2020/nils-melzer-assange/&prev=search&pto=aue

 
 
Julian Assange 

 

Yell Le 19 janvier 2021, article de Consortium News. Les États-Unis ont déposé un [avis de] recours auprès de la Haute Cour de Londres contre la décision de la juge britannique Vanessa Baraitser de bloquer l'extradition de Julian Assange pour des raisons de santé. Les procureurs du gouvernement américain ont reçu 2 semaines supplémentaires pour déposer des motifs détaillés à l'appui de leur appel.
https://consortiumnews.com/2021/01/19/us-files-appeal-in-assange-case/

Google traduction https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://consortiumnews.com/2021/01/19/us-files-appeal-in-assange-case/&prev=search&pto=aue

 

 

Via Australians for Assange : Craig Murray a besoin de NOTRE AIDE ❗❗❗
Murray est l'ami de Julian Assange et son remarquable soutien. Il a fait des reportages sur l'ensemble de l'affaire et surtout toujours depuis la salle d'audience. Il sera jugé le 27/01/2021 et a besoin d'urgence d'observateurs. Peu importe que vous observiez activement ou même que vous compreniez l'anglais, il vous suffit de composer le numéro. Aujourd'hui 26 janvier est le dernier jour pour demander un accès vidéo pour l'audience de Craig Murray, qui commence mercredi. Plus il y aura de personnes qui s'inscriront, plus le juge se rendra compte du soutien important dont bénéficie Craig. Il a fait des choses étonnantes pour tant d'autres personnes (dont Julian). Il a maintenant besoin de notre soutien. Vous trouverez ci-dessous un modèle de courriel avec les 3 adresses électroniques. Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir / Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir / Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
🇬🇧  Re. HMA v Craig John Murray - Case number: HCA/2020-06/XM.  Court of Appeals, 27 January 2021
"Dear Sir/Madam, I request video access to the hearing starting this Wednesday 27 January 2021. Kind regards, Xx your Name xX" https://www.facebook.com/AustraliansForAssange/posts/440648140710646 

 

 

Le procès historique de Julian Assange et ses implications pour la liberté de la presse

Dimanche 17 janvier 2021, un entretien sur le procès Assange a été organisé par la "First Unitarian Society of Milwaukee", avec les intervenants suivants :

-     Nils Melzer, rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture, professeur de droit international à l'Université de Glasgow, et titulaire de la chaire des droits de l'homme à l'Académie de droit international humanitaire et des droits de l'homme de Genève.

-     Ray McGovern, ancien analyste de longue date de la CIA Russie, journaliste présidentiel et co-fondateur de Veteran Intelligence Professionals for Sanity (VIPS).

Twitter de M. Nils Melzer : https://twitter.com/NilsMelzer/status/1350248007124594688

Lien menant vers la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=wWhGfQq_wTQ&feature=youtu.be

Communiqué de la "First Unitarian Society of Milwaukee" : https://uumilwaukee.org/event/the-trial-of-julian-assange-and-its-implications-for-press-freedom/#

Lors du procès en extradition du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, en septembre 2020 : "L’accès aux débats, par le biais de cette plate-forme [du ministère de la justice britannique], a été refusé par la juge à une quarantaine d’observateurs, pourtant initialement accrédités. Parmi eux, des ONGs comme Reporters sans frontières et Amnesty International, et des parlementaires européens. Dans un communiqué publié jeudi, Amnesty s’est dite « inquiète » de ce « manque d’accès » à l’audience." Article du 18 septembre 2020 paru dans Le Monde https://www.lemonde.fr/julian-assange/article/2020/09/18/malgre-le-covid-19-et-les-problemes-techniques-la-defense-d-assange-avance-ses-pions_6052779_6030330.html

Le 15 septembre 2020, réaction de l'eurodéputée Marie Arena (Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen) : "Un principe fondamental de tout système juridique est que la justice n'est pas seulement rendue, mais qu'elle est observée comme étant rendue."


Notre syndicat Adetra invite les députés nationaux et partis politiques suisses à prendre position sur ce dossier capital pour le maintien des droits humains, de la démocratie et de L’État de droit.

A cet effet, vous pourrez prendre connaissance des comptes rendus d'audience du procès de septembre 2020 sur divers sites, dont les suivants :
- Craig Murray, ex-ambassadeur britannique : https://www.craigmurray.org.uk/archives/2020/09/
- Traduction française des comptes rendus de Craig Murray par Le Grand soir : https://www.legrandsoir.info/etats-unis-contre-julian-assange-comptes-rendus-des-audiences.html

* * * * * * *
 

Communiqués, articles, compte-rendus et vidéos suite aux audiences des 4 et 6 janvier 2021 :  

Extraits (en traduction Deepl) : Le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, a salué mardi le refus d'un tribunal britannique d'extrader le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, vers les États-Unis au motif qu'il serait exposé à des conditions d'emprisonnement "oppressantes" qui le pousseraient presque certainement au suicide […] Les États-Unis ont annoncé qu'ils feraient appel du jugement et ont salué le rejet, par la juge [Baraitser], de tous les arguments de la défense d'Assange fondés sur la liberté de la presse, l'intérêt public dans la dénonciation des fautes du gouvernement, l'interdiction des extraditions pour délits politiques, et le fait que les États-Unis n'ont pas assuré des procès équitables aux personnes accusées d'atteinte à la sécurité nationale.

  • Article du 6 janvier 2021 de James C. Goodale, professeur de droit et ancien vice-président et avocat général du New York Times (extraits en traduction google) : "Immédiatement après la décision du juge britannique, le ministère américain de la Justice a annoncé [le 4 janvier] qu'il ferait appel en utilisant ses avocats britanniques. De tels appels, selon des sources britanniques, peuvent prendre jusqu'à deux ans.[…]
    Les ennuis d'Assange ne sont probablement pas terminés. Premièrement, il peut perdre son appel. Et même s'il gagne, il reste toujours inculpé et soumis à une "restitution" (c'est-à-dire un enlèvement par la CIA)."

    https://thehill.com/opinion/criminal-justice/532848-will-a-british-courts-decision-take-assange-off-the-hook-permanently
Traduction google : https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://thehill.com/opinion/criminal-justice/532848-will-a-british-courts-decision-take-assange-off-the-hook-permanently&prev=search&pto=aue
  • Le 11 janvier 2021, Jameel Jaffer, directeur inaugural de l'Institut du Premier Amendement de l'Université de Columbia a publié un article (extrait) : "La juge Baraitser s'est rangée du côté du ministère de la Justice. Elle a rejeté l'argument d'Assange selon lequel celui-ci ne saurait être extradé pour "délit politique". Elle a rejeté son argument selon lequel ses actes étaient protégés par la Convention européenne des droits de l'homme. Elle a rejeté ou esquivé toutes les objections liées à l'ampleur et l'imprécision de la loi sur l'espionnage. Si le ministère de la Justice étasunien demande au Royaume-Uni d'extrader un journaliste la semaine prochaine, ou l'année prochaine, il est peu probable que la décision de Baraitser présente un quelconque obstacle. Au contraire, il est même certain que la décision sera mise en avant dans les documents juridiques du ministère de la Justice." https://www.nbcnews.com/think/opinion/julian-assange-still-prison-america-s-democratic-principles-are-still-ncna1253051?fbclid=IwAR0l_oZGXGr90fUt7mmoLE5hhX6aORVzSBCxXJH1AZIHCo7KX2Nj6dFoxXk

--------------------------------------------------

Note de l'Adetra du 16 janvier 2021 :

- L’extradition pour un délit politique est expressément interdite par l’article 4(1) du traité d’extradition anglo-américain. https://www.lawyersforassange.org/fr/open-letter.html

- Les publications d'Assange devraient normalement être protégées non seulement par le Premier amendement de la Constitution américaine, mais aussi par la "défense d'intérêt public" de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH).
Voir à cet égard le plaidoyer envoyé par 17 organisations, dont les faîtières des droits de l'Homme AEDH et FIDH, à la commissaire aux droits de l’Homme du Conseil de l’Europe, Mme Dunja Mijatovic : https://www.ldh-france.org/wp-content/uploads/2020/02/Assange-Brief-VERSION-FR.pdf

Assange a-t-il droit à une protection intégrale du Premier amendement ? Par l'avocat James C. Goodale, le 15 octobre 2019 (en anglais). http://www.medialaw.org/component/k2/item/4801-is-assange-entitled-to-full-first-amendment-protection

- Quant aux objections relatives à la loi sur l'espionnage, voire les remarquables dépositions des témoins lors du procès en extradition de septembre 2020. https://www.legrandsoir.info/etats-unis-contre-julian-assange-comptes-rendus-des-audiences.html

Et l'interview du 23 février 2020 de l'avocat américain James Goodale (extrait en TG) : Il est assez troublant que le gouvernement étasunien prenne quelqu'un qui est dans un autre pays que les États-Unis, à savoir Assange, et annonce qu'il est soumis à la Loi sur l'espionnage de ce pays [USA], mais qu'il ne bénéficie [toutefois] pas de la protection des autres lois qui autrement le protégeraient. C'est la putain de chose la plus scandaleuse que j'aie jamais entendue. https://shadowproof.com/2020/02/23/interview-with-james-goodale-stunning-how-few-in-us-care-about-threat-posed-by-assanges-case/

--------------------------------------------------

Compte rendu original de Craig Murray du 10 septembre 2020 (anglais) : https://www.craigmurray.org.uk/archives/2020/09/your-man-in-the-public-gallery-assange-hearing-day-8/

Traduction google : https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.computerweekly.com/news/252488835/Assange-prosecution-would-put-journalists-around-the-world-at-risk&prev=search&pto=aue

  • Le 6 janvier 2021, entretien avec l'avocat James C. Goodale (extrait) : "Nous avons un Premier amendement dans ce pays - et le Premier amendement est bien là dans ce cas - pour permettre au public de connaître les fuites d'informations classées secrètes. Pourquoi ? Parce que tout est classé secret - des millions, des millions et des millions de documents. Et ce n'est pas comme si nous voulions connaître les secrets les plus intimes. Nous voulons savoir comment fonctionne le gouvernement. Et si à chaque fois que nous demandons au gouvernement, il nous dit "Je ne vous le dirai pas parce que c'est secret", alors il fait tout ce qu'il veut, y compris commettre des crimes de guerre et il ne nous donne pas accès à ce qu'il a fait. Ainsi, ce dont il s'agit, c'est de savoir comment, nous Américains, avons accès à l'information." https://btlonline.org/press-freedom-jeopardized-as-u-s-attempts-to-extradite-julian-assange-from-u-k-to-face-espionage-charges/

Traduction google : https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://btlonline.org/press-freedom-jeopardized-as-u-s-attempts-to-extradite-julian-assange-from-u-k-to-face-espionage-charges/&prev=search&pto=aue

  • Le Grand soir présente diverses traductions d'excellents articles : https://www.legrandsoir.info/+-julian-assange-+.html

  • Le 6 janvier 2021. Compte rendu de Craig Murray (extrait) : Dobbin a ensuite déclaré que le gouvernement américain faisait appel du jugement de non extradition, et qu'il le ferait au motif que Baraitser avait commis une erreur de droit en appliquant incorrectement le critère pertinent sur les conditions qui empêcheraient l'extradition. En effet, Baraitser a établi un nouveau critère pour savoir si des mesures seraient en place pour rendre le suicide impossible, alors que le critère correct est de savoir si des mesures seraient en place pour atténuer le risque de suicide, et sur ce critère correct, la preuve est que le système américain est suffisamment robuste.
    Ce critère exigeait une évaluation rigoureuse des installations de traitement et des conditions carcérales aux États-Unis. Cette évaluation n'a pas eu lieu.

    Dobbin a poursuivi en disant que Baraitser avait mal interprété la loi quant à savoir si la cause de l'impulsion suicidaire immédiate était une circonstance actuelle ou une condition médicale sous-jacente. Elle a ensuite fait valoir que la jeune famille d'Assange ne devait pas être un facteur dirimant, car elle était née alors qu'Assange était à l'ambassade, et donc en pleine connaissance du fait que son avenir était totalement incertain. Pris ensemble, conclut Dobbin, ces arguments constituaient un obstacle insurmontable à l'octroi d'une caution.

    Edward Fitzgerald répond alors que le jugement de Baraitser contre l'extradition change tout. Depuis octobre 2019, date de la fin de la peine de prison pour avoir enfreint sa liberté sous caution, Assange était détenu à la prison de Belmarsh uniquement sur la base de cette demande d'extradition. Maintenant que la demande a été refusée, il doit pouvoir bénéficier de sa liberté dans l'attente d'un éventuel appel, comme le précise l'ordonnance d'acquittement du jugement de lundi. Le statu quo est maintenant que la demande d'extradition a été refusée. Par conséquent, les motifs de détention ont disparu, et une nouvelle détention serait oppressante.
    https://www.craigmurray.org.uk/
Traduction google : https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.iwnsvg.com/2021/01/08/the-crucifixion-of-julian-assange/%3Futm_source%3Drss%26utm_medium%3Drss%26utm_campaign%3Dthe-crucifixion-of-julian-assange&prev=search&pto=aue


Audience du mercredi 6 janvier, retours en direct :

 

Quelques articles de presse suite au Jugement du 4 janvier 2021 :

Traduction google : https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=de&u=https://www.republik.ch/2021/01/05/wie-es-zum-urteil-im-fall-assange-kam-und-was-es-bedeutet&prev=search&pto=aue

 

Julian Assange - Audience du 4 janvier 2021 - Un très grand soulagement !

La juge Vanessa Baraitser rejette la demande d'extradition du gouvernement américain !

Voici une vidéo avec diverses interventions dont celles du rapporteur spécial de l'ONU sur la torture Nils Melzer, de Rebecca Vincent de Reporters sans frontières, de l'ex-ambassadeur britannique Craig Murray, de l'éditeur et écrivain Aymeric Monville, de Kristinn Hrafnsson rédacteur en chef de WikiLeaks, etc. (revenir à environ 1/4 de la fin de la vidéo en partant de la fin) https://www.youtube.com/watch?v=NvCSr7qzAAM

Twitter du journaliste américain Kevin Gosztola : https://twitter.com/kgosztola

Et son premier article sur le jugement de ce jour : https://shadowproof.com/2021/01/04/assange-decision-judge-approves-us-extradition-request/

Une réaction de Kevin Gosztola : Yell "Nous ne sommes pas d'accord avec l'évaluation du juge selon laquelle cette affaire n'est pas motivée par des raisons politiques, qu'il ne s'agit pas de liberté d'expression. Nous continuons à croire que M. Assange a été ciblé pour ses contributions au journalisme."
https://twitter.com/kgosztola/status/1346072710724640768

 

Julian Assange 
 
Jugement du 4 janvier 2021 rendu par la juge britannique Vanessa Baraitser

Bien que Julian Assange ne soit pas un criminel, mais un très grand défenseur des droits humains et un éditeur, il est incarcéré depuis 20 mois à la prison de haute sécurité de Belmarsh où sont détenus les criminels les plus dangereux et les terroristes!

Le procès en extradition de Julian Assange qui a débuté en février 2020 et s'est poursuivi en septembre dernier, pourrait durer plusieurs années !

Le média d'investigation indépendant Consortiums News sera en direct lundi 4 janvier à midi à la salle d'audience de Julian Assange, après que la juge Vanessa Baraitser aura rendu son jugement à la Cour britannique Old Bailey concernant la demande d'extradition américaine.

Ce Live sera présenté par les journalistes Elizabeth Vos et Joe Lauria, avec la participation du journaliste australien Andrew Fowler, la journaliste Mary Kostakidis et l'analyste juridique britannique Alexander Mercouris. Production par la cinéaste Cathy Vogan. https://www.youtube.com/watch?v=eDH0D89vNJA&feature=youtu.be&fbclid=IwAR2EB_mxRDOISbMSskxvxGX75jD1cmYx16rjeLSBwhxXz__jSED5HtAp9F0

Le 10 décembre 2020, George Galloway, ancien député britannique et animateur d'une émission radiophonique déclarait (dès 29:00) : La justice britannique, aux échelons supérieurs, est peut-être la dernière entité non corrompue de l'Etat britannique […] mais le vrai problème est de savoir si Julian peut rester en vie assez longtemps pour que l'intégralité de ce processus judiciaire soit mené à terme ? https://www.youtube.com/watch?v=iyxvokU-xGs&feature=youtu.be&fbclid=IwAR0qsdDquPF2Glv0mF1qQptRgegY9XMzQ6XtPog6kHL1Al9FxDWLpyGEuKs

 

Julian Assange 
 
Le Rapporteur spécial de l'ONU sur la torture, Nils Melzer, a publié divers documents sur son compte twitter : https://twitter.com/NilsMelzer

Suite à la publication de sa Lettre ouverte au Président Trump https://twitter.com/UN_SPExperts/status/1341391135214886912
, Nils Melzer a répondu à l'un de ses commentateurs Robert Thomas (en traduction DEEPL) :

https://twitter.com/NilsMelzer/status/1344409274550726656
@NilsMelzer
30 déc. 2020
Bien au contraire, Monsieur :
Ce sont ces gouvernements qui, par le biais des #Crimes de guerre, de la #Torture et de la #Corruption, ont violé des lois très claires, ont enfreint la sécurité internationale et ont trahi leur propre pays et les #Nations unies.
Ce sont eux qui méritent des poursuites, et non pas #Assange, qui a exposé leurs crimes.

Robert Thomas
@VigilantRobert
30 déc. 2020
En réponse à @UN_SPExperts et @NilsMelzer
C'est une question qui, à mon avis, ne devrait pas être traitée par les Nations Unies.
Assange a trahi son propre pays (l'Australie) et ses alliés.
L'Amérique a raison d'engager des poursuites pour violation de la sécurité et pour avoir donné des documents sécurisés à ses rivaux.
Il a sciemment enfreint des lois très claires.

 
 
Julian Assange -
La principale accusation américaine visant Assange mise à mal par un enregistrement datant de 2011 !

Le 18 décembre 2020. RT France : https://francais.rt.com/international/81899-principale-accusation-americaine-visant-assange-mise-mal-par-enregistrement-datant-de-2011

Le 17 décembre 2020. Project Veritas publie l’audio d’Assange avertissant le gouvernement américain de la fuite dommageable d’informations classifiées : https://www.legrandsoir.info/+-julian-assange-+.html

Merci au site Le Grand soir pour cette nouvelle traduction !

Article original avec la vidéo : https://www.projectveritas.com/news/exclusive-project-veritas-releases-audio-of-assange-warning-u-s-government/


Julian Assange - Action des partisans londoniens !


Kiss Londres, le 18 décembre 2020, les partisans de Julian Assange protestent au siège du journal The Guardian ! https://www.youtube.com/watch?v=2IbSQCHZOjE

 

 

Lettre ouverte du rapporteur spécial de l'ONU sur la torture, Nils Melzer  

Le rapporteur de l'ONU sur la torture, Nils Melzer, a envoyé mardi 22 décembre une lettre ouverte au président américain Donald Trump lui demandant de pardonner au fondateur de Wikileaks Julian Assange.
Communiqué des Nations Unies, Droits de l'homme (en anglais)
https://www.ohchr.org/EN/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=26625&LangID=E

Traduction google :
https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.ohchr.org/EN/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx%3FNewsID%3D26625%26LangID%3DE&prev=search&pto=aue

Traduction Google : Si le président @realDonaldTrump est fidèle à ses valeurs déclarées de lutte contre la corruption et la mauvaise conduite des gouvernements, il devrait gracier #Assange qui défend précisément ces valeurs et a assez souffert pour les intérêts du public dans le monde entier !

 
M. Nils Melzer a publié récemment divers autres communiqués sur son compte Twitter en soutien au fondateur de WikiLeaks, Julian Assange https://twitter.com/NilsMelzer dont :
  • Le soutien apporté par le journaliste américain du New York Times, Scott Shane à Laura Poitras (trad. google) : Poitras a tout à fait raison. J'étais l'un des nombreux journalistes qui ont écrit des articles basés sur des documents classifiés fournis par WIkiLeaks. Quoi que vous pensiez de Julian Assange, tout journaliste spécialisé dans la sécurité nationale est en danger à cause du précédent de sa poursuite. https://twitter.com/ScottShaneNYT/status/1341549317966983172

Le 21 décembre 2020, The New York Times a publié une Opinion de Laura Poitras (trad. google):
        "Je suis coupable d'avoir enfreint la loi sur l'espionnage !"
Le ministère de la justice crée un dangereux précédent qui menace les journalistes - et la vérité. Mme Poitras est une cinéaste et une journaliste qui a fait de nombreux reportages sur les questions de sécurité nationale. Elle a partagé un prix Pulitzer pour le service public avec The Guardian et The Washington Post pour ses reportages sur le programme de surveillance de masse de la N.S.A. et est membre fondateur du conseil d'administration de la Fondation pour la liberté de la presse.

"...La loi sur l'espionnage définit la possession ou la publication non autorisée de "défense nationale" ou d'informations classifiées comme un crime. La loi a été initialement promulguée pendant la première guerre mondiale pour poursuivre les "espions et les saboteurs". Elle n'autorise pas la défense d'intérêt public, ce qui signifie qu'un jury ne peut pas tenir compte de la différence entre un dénonciateur qui expose à la presse les crimes commis par le gouvernement et un espion qui vend des secrets d'État à un gouvernement étranger."
https://www.nytimes.com/2020/12/21/opinion/laura-poitras-assange-espionage-act.html


Compte rendu de l'intervention du 10 décembre 2020 de Janet Rice (trad. google) :
"Que le Sénat prenne note de la réponse donnée par la ministre des Affaires étrangères (la sénatrice Marise Payne) à une question sans préavis posée par la sénatrice Rice aujourd'hui au sujet de M. Julian Assange. Malheureusement, les réponses qu'elle m'a données ont été tragiques. La ministre Payne et ce gouvernement refusent de reconnaître la situation désespérée de Julian Assange et refusent de reconnaître qu'il s'agit de bien plus qu'un cas consulaire; cela nécessite un engagement diplomatique et politique. J'ai également été frappée et choquée par son mépris impitoyable concernant les menaces pour la santé de M. Assange en raison des risques de COVID - et ceci à l'occasion de la Journée internationale des droits de l'homme. Il est tragique, à l'occasion de la Journée internationale des droits de l'homme, de voir la ministre refuser de reconnaître ou de défendre les droits de l'homme de Julian Assange, un citoyen australien, et de lui apporter le soutien qu'il mérite...".
https://www.openaustralia.org.au/senate/?id=2020-12-10.134.2

Traduction google https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.openaustralia.org.au/senate/%3Fid%3D2020-12-10.134.2&prev=search&pto=aue

Traduction Google : https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.thegatewaypundit.com/2020/12/exclusive-video-sarah-palin-calls-julian-assange-pardoned-years-ago-publicly-spoke-julian-made-mistake/&prev=search&pto=aue

(trad. Google) : "RSF se félicite que les députés allemands de tous ( !) les partis démocratiques - y compris le parti conservateur au pouvoir de Merkel - aient finalement mis en place un groupe de travail parlementaire "Liberté pour Julian Assange."

 
 
Julian Assange

Le 21 décembre 2020. RT France. Une conversation téléphonique remontant à 2011 entre Julian Assange et un avocat du département d'Etat américain, a été mise en ligne. Le ressortissant australien y défend la rigueur de WikiLeaks dans la manipulation de documents sensibles. https://www.facebook.com/RTFrance/videos/3311373482325396

Le 21 juillet 2017. Extrait du documentaire "Risk", de la cinéaste Laura Poitras, concernant l'appel d'urgence du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, au bureau d'Hillary Clinton. https://www.youtube.com/watch?v=HQA4vwynYhY

 

Julian Assange - Sarah Palin