Menu Content/Inhalt
Accueil

Identification






Mot de passe oublié ?
Soutien à Julian Assange et à Chelsea Manning Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 
Cette page a été créée par l'Adetra le 25 février 2016, avec initialement des publications régulières sur les grands accords de libre-échange, dont en particulier l'accord TISA sur lequel l'Adetra a travaillé entre 2014 et 2016. Des ONGs et faîtières syndicales nationales et internationales ont pu travailler sur TISA grâce aux documents secrets révélés par WikiLeaks sur ces accords de libre-échange qui nous concernent tous !
Depuis 2019, l'Adetra a décidé de soutenir Julian Assange et Chelsea Manning pour leur travail immensément courageux et remarquable, au service de l'Humanité !
 
Page mise à jour le 3 juillet 2020

Nos meilleures pensées à Julian Assange en ce jour du 3 juillet pour son anniversaire !

  

  Justice et Libération immédiate et inconditionnelle pour Julian Assange & Justice pour Chelsea Manning ! ♥ ♥  ♥  ♥   

Deux grands défenseurs des droits humains persécutés politiquement :
Julian Assange est emprisonné et torturé à mort !
Chelsea Manning, après avoir été emprisonnée et torturée,
a été récemment libérée et lourdement pénalisée !

  

Certes, peut-être pensez-vous, mais pourquoi dépenser autant d’énergie pour Assange, alors que d’innombrables personnes sont torturées partout dans le monde ?
Parce qu’il ne s’agit pas seulement de protéger Assange, mais d’empêcher un précédent susceptible de sceller le sort de la démocratie occidentale. Car lorsque dire la vérité est un crime alors que les puissants jouissent de l’impunité, il est trop tard pour corriger le tir. Nous aurons cédé notre voix à la censure et notre destin à la tyrannie incontrôlée.

Nils Melzer
Rapporteur spécial de l’ONU sur la torture

 

Sites importants en soutien à Julian Assange :

 

RECENTES NOUVELLES 2020
 

Julian Assange

Le 27 juin 2020. RT Amérique. Chris Hedges discute de l'audience d'extradition de Julian Assange avec l'avocate, auteur et professeur Marjorie Cohn https://www.youtube.com/watch?v=jMCi-7K-xCo&fbclid=IwAR2Mh4hvJvpCWlN2AaAuQvyXc9WBl-uYPObdSRZTKbkRBAZnKN-UTJVbBfg

Marjorie Cohn a été professeure émérite de droit à la Thomas Jefferson School of Law de San Diego en Californie (1991-2016), et ancienne présidente de la National Lawyers Guild. Elle a collaboré avec l'Association internationale des avocats démocrates.


Pour rappel, jeudi 23 mai 2019, le ministère américain de la Justice inculpait Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, pour plusieurs violations de la loi sur l’espionnage de 1917.

  • Le 23 mai 2019. Réaction de Ari Melber, avocat et journaliste, lauréat d'un Emmy Award, correspondant juridique en chef pour MSNBC et analyste juridique pour NBC News : "Le nouvel acte d’accusation du ministère de la Justice traite les activités de la plupart des grands journaux - la collection et la publication de documents classifiés - comme un complot criminel en affirmant qu’Assange a "conspiré" avec sa source et l’a "aidé et encouragé" à livrer des documents classifiés". https://www.legrandsoir.info/combien-de-fois-faut-il-que-julian-assange-ait-raison-avant-qu-on-ne-commence-a-l-ecouter.html
  • une déclaration de l’ACLU "Pour la première fois dans l’histoire de notre pays, le gouvernement a porté des accusations criminelles en vertu de la Loi sur l’espionnage contre un éditeur pour la publication d’informations véridiques […] C’est une attaque directe contre le Premier Amendement. Ces accusations constituent une escalade extraordinaire des attaques de l’administration Trump contre le journalisme, établissant un dangereux précédent qui peut être utilisé pour cibler toutes les organisations de presse qui exercent un contre-pouvoir au gouvernement en publiant ses secrets. Les accusations portées contre Assange sont tout aussi dangereuses pour les journalistes US qui révèlent les secrets d’autres nations. Si les États-Unis peuvent poursuivre un éditeur étranger pour violation de nos lois sur le secret, rien n’empêche la Chine, ou la Russie, d’en faire autant."
    (L'Union américaine pour les libertés civiles ACLU est une importante association à but non lucratif américaine basée à New York dont la mission est de "défendre et préserver les droits et libertés individuelles garanties à chaque personne dans ce pays par la Constitution et les lois des États-Unis". Elle compte environ 500'000 membres).

  • En novembre 2018. Interview avec l'ex-avocat en chef du New York Times, James Goodale, célèbre avocat du premier Amendement : Pourquoi la cause du ministère de la Justice contre Julian Assange établit un précédent incroyablement dangereux :
    "À l'époque, les faits concernant Assange en ce qui a trait à la publication de documents qu'il avait faits avec le New York Times, le Guardian, etc. présentaient un cas classique de Premier Amendement [à la Constitution des Etats-Unis]...

    Du point de vue du Premier Amendement, la publication de documents volés, tant que l'éditeur n'a pas participé activement au vol proprement dit, est toujours une activité protégée par la Constitution."


    Question : On spécule sur ce dont Assange pourrait être accusé. Il est possible qu'il soit carrément accusé en vertu de la Loi sur l'espionnage d'avoir publié des renseignements classifiés. Puis, il y a la théorie du " complot ", le fait qu'Assange avait conspiré avec ses sources en leur demandant d'autres renseignements que les sources auraient pu recueillir illégalement. Pensez-vous que ce type d'accusation serait tout aussi dangereux qu'une accusation de publication d'information ?


    "Je trouve que ce type d'accusation serait tout aussi dangereux. En fait, une accusation contre Assange pour "conspiration" avec une source est l'accusation la plus dangereuse à laquelle je puisse penser en ce qui concerne le Premier Amendement depuis presque toutes les années où je représente des organisations médiatiques.
    La raison en est que celui qui recueille/écrit/distribue des informations au terme de la loi en vigueur, ne peut être poursuivi en vertu du Premier Amendement. Si le gouvernement arrive à dire qu'une personne qui est protégée par le Premier amendement perd cette protection parce que cette personne a "conspiré" avec une source qui est assujettie à la Loi sur l'espionnage ou à une autre loi, alors le gouvernement aura réussi à appliquer la norme à toutes les activités de collecte d’information.
    Cela signifie que la capacité de la presse à obtenir des informations classifiées dignes d'intérêt de sources gouvernementales sera sévèrement réduite, parce que chaque histoire basée sur une fuite d'informations sera théoriquement sujette à une action en justice par le gouvernement. Il appartiendra à la personne qui détient l'information de prouver qu'elle l'a obtenue sans enfreindre la Loi sur l'espionnage. Ce serait, à mon avis, la pire chose qui puisse jamais arriver au Premier Amendement.

    Je suis sur la sellette pour cela depuis plus de 10 ans en essayant de réveiller tout le monde aux dangers qui existent avec cette approche. Par conséquent, les histoires que nous avons lues sur l'action actuelle du gouvernement contre Assange sont à glacer le sang. Il semble que le gouvernement pourrait essayer d'adopter cette théorie de la "conspiration" pour l'appliquer à la collecte de nouvelles".
    https://gen.medium.com/former-new-york-times-chief-lawyer-rally-to-support-julian-assange-even-if-you-hate-him-639b2d89dd92
L'Adetra a publié d'autres articles de l'avocat James Goodale sur cette page.


Les révélations de WikiLeaks ont-elles mis en danger des informateurs confidentiels ?

  • Le 24 juin 2020. Entretien avec l’avocat et journaliste Mark Davis (Sydney Criminal Lawyers) : Julian a réellement effectué un travail de rédaction : "Certes, il avait tendance à publier de grandes quantités de documents. Mais ce n’est pas vrai qu’il ne les a pas expurgés. En fait, il les a passés en revue. Et c’est ce que Wikileaks continue de faire. Et je sais par observation directe qu’il a retiré 10'000 noms des journaux de guerre afghans. Je sais, grâce à des informations de seconde main, que tous les documents publiés par la suite ont été expurgés, lorsqu’il est apparu que le fait de nommer un individu pouvait mettre sa vie en danger. Ils l’ont fait, et pourtant ils sont critiqués." https://www.legrandsoir.info/julian-a-reellement-effectue-un-travail-de-redaction-un-entretien-avec-l-avocat-journaliste-mark-davis-sydney-criminal-lawyers.html

  • Le 4 janvier 2020. Bob Carr, ex-ministre australien des Affaires étrangères : "Les diplomates américains parlent sombrement des vies perdues parce qu'Assange aurait divulgué des documents non expurgés. Mais lors du procès de Chelsea Manning en 2013, il a été demandé à un général de brigade américain du contre-espionnage de désigner les victimes causées par les fuites. Il a d'abord dit qu'il en connaissait un, un Afghan. Plus tard, il a dû se rétracter et dire qu'il n'y en avait pas. Le porte-parole du Pentagone Geoff Morrell avait déclaré en 2010 "qu'il n'y avait aucune preuve que quelqu'un avait été tué à cause des fuites." https://www.smh.com.au/world/europe/an-issue-of-freedom-us-treatment-of-assange-risks-souring-alliance-20200101-p53o6x.html
  • L'Adetra a publié diverses informations complémentaires sur cette page concernant cette question, voir sous :
    Les calomnies à l'encontre de Julian Assange s'estompent alors que les témoins de WikiLeaks admettent qu'il n'était pas imprudent, qu'il protégeait les informateurs 


Les révélations de WikiLeaks sur Hillary Clinton

 

La persistance de torture et de négligence médicale à l’égard de Julian Assange (The Lancet) Doctors For Assange - le 25 juin 2020

William Hogan, Stephen Frost, Lissa Johnson, Thomas G Schulze, E Anthony S Nelson, William Frost, au nom de Doctors for Assange Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
Cette lettre compte 216 signataires, représentant 33 pays. Médecins pour Assange, États-Unis (WH, TGS) ; Médecins pour Assange, Royaume-Uni (SF, WF) ; Médecins pour Assange, Australie (LJ) ; Médecins pour Assange, Allemagne (TGS) ; Médecins pour Assange, Hong Kong (EASN) ; et Médecins pour Assange, Suède (SF, WF)
https://www.legrandsoir.info/+-julian-assange-+.html

 
Bradley
(Chelsea) Manning

En 2007, un analyste militaire de l'armée des Etat-Unis, Bradley (Chelsea) Manning se porte volontaire pour servir son pays en Irak. Lisant et traitant quotidiennement des rapports militaires, il remet progressivement en question la moralité de cette offensive qui tue des civils innocents, sans toutefois en assumer la responsabilité : "Nous avons choisi de nous cacher derrière le voile de la sécurité nationale et des renseignements classifiés afin d’éviter toute responsabilité publique." "Nous avons détenu des personnes à Guantanamo pendant des années sans procès. Nous avons inexplicablement fermé les yeux sur la torture et sur les exécutions commises par le gouvernement irakien. Et nous avons supporté d’innombrables autres actes au nom de notre guerre contre le terrorisme." http://bernard-gensane.over-blog.com/lettre-de-bradley-manning-au-pr%C3%A9sident-obama

Les crimes de guerre sont des violations « des lois et coutumes de la guerre » définies par les Conventions de Genève et de la Haye : ils comprennent les attaques délibérées contre des civils, la torture, le meurtre ou les mauvais traitements infligés aux prisonniers de guerre (Amnesty International) :

    

Julian Assange

Le 19 juin 2020. Article de l'éditeur et écrivain français, Aymeric Monville, auteur du livre "Julian Assange en danger de mort" : Pourquoi le peuple suisse peut sauver Julian Assange ! https://www.gauchebdo.ch/2020/06/19/pourquoi-le-peuple-suisse-peut-sauver-julian-assange/

 

Julian Assange
Communiqué de l'Adetra des 12 et 21 juin 2020
:

L'Organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR) nous a confirmé le 11 juin que M. Julian Assange n'aurait qu'une seule possibilité d'être accueilli en Suisse dans sa situation, celle d'obtenir le Visa humanitaire.
Car pour demander l'asile, il faut impérativement se trouver sur territoire suisse ou à la frontière suisse.

Site du Secrétariat d’État suisse aux migrations (SEM) : https://www.sem.admin.ch/sem/fr/home/asyl/asylverfahren/asylgesuch.html

Entretien entre un juriste du Secrétariat suisse d'Etat aux migrations (SEM) et l'Adetra, le 13 février 2020 :  http://www.adetra.org/index.php?option=com_content&task=view&id=14&Itemid=35&mosmsg=Publication+sauvegard%E9e+avec+succ%E8s.

Janvier-février 2020. Liste de citoyens, personnalités, organisations, élus et partis soutenant Julian Assange : http://www.adetra.org/index.php?option=com_content&task=view&id=49&Itemid=35&mosmsg=Publication+sauvegard%E9e+avec+succ%E8s.

 
 
Communiqué de l'Adetra des 4 et 5 juin 2020 :

Considérant l'état de blocage désespérant de la situation de Julian Assange, nous nous décidons à lâcher du lest...

Yell Lors d'une rencontre à Londres, un avocat membre de l'équipe juridique élargie de Julian Assange (non UK) a communiqué qu'il valait mieux que Julian Assange reste en prison et que sa santé soit détériorée, ce qui devrait permettre à l'équipe juridique londonienne de Julian Assange de disposer d'un argument de poids pour plaider sa non-extradition !!!

 
D'autre part, en novembre et décembre 2019, deux membres de l'Adetra demandaient à la représentante de la Courage Foundation en Suisse (HRA) pour quelle raison l'équipe juridique londonienne de Julian Assange ne demandait pas sa libération sous caution.
Surprised Il nous a été répondu que si Julian Assange était libéré, il risquait d'être kidnappé par les services américains ! Cette réponse nous a été confirmée quelques mois plus tard, par une autre source.

La représentante de la Courage Fondation en Suisse (HRA) nous a par ailleurs communiqué que les honoraires des avocats proviennent de la Courage fondation. Nous ne savons toutefois pas si cette information concerne tout ou partie de l'équipe juridique de Julian Assange.

 
Nous avons par ailleurs appris d'une autre source : il est prévu que l'équipe juridique reçoive des honoraires se montant à quelques millions pour la seconde partie du procès portant sur l'extradition demandée par le gouvernement étasunien !

A ce sujet, comme l'a signalé Aymeric Monville, auteur de "Julian Assange en danger de mort" : Il y a de quoi s’étonner que les dons devant aider à la défense de Julian Assange soient récoltés sur le sol de l’État qui lui veut le plus de mal, en l’occurrence les USA https://www.initiative-communiste.fr/articles/billet-rouge-2/pour-defendre-assange-envoyez-vos-dons-aux-etats-unis/
Voir aussi le site de la Courage fondation : https://www.couragefound.org/donate/


BERNE. Réunion du 12 mars 2020 : A l'initiative d'un député national Vert, un groupe d'une douzaine de parlementaires nationaux a auditionné le Rapporteur spécial de l'ONU sur la torture, Nils Melzer. https://twitter.com/NilsMelzer/status/1237887028718473228

Un avocat également invité a émis des réserves sur le Visa humanitaire (cf. la Résolution R 906 votée au Parlement genevois le 27 février 2020). En fin de réunion, les parlementaires présents ne se sont pas positionnés, préférant se reposer sur la prochaine décision du gouvernement suisse - le Conseil fédéral - sur le Visa humanitaire.

Notre syndicat Adetra a eu divers contacts directs avec deux avocats de Suisse alémanique, Andreas Noll & Philip Stolkin, qui s'opposent activement au Visa humanitaire bien que la proposition genevoise, visant à accueillir temporairement M. Julian Assange aux Hôpitaux Universitaires Genevois, représente à ce jour la seule possibilité effective devant lui permettre de sortir de prison, afin d'être soigné.

Site du Secrétariat d’État suisse aux migrations (SEM) : https://www.sem.admin.ch/sem/fr/home/asyl/asylverfahren/asylgesuch/asylgesuch_aus_ausland.html

"Le rapporteur spécial de l'ONU contre la torture, le Zurichois Nils Melzer, estime qu'un visa humanitaire suisse pour Julian Assange permettrait à toutes les parties "de ne pas perdre la face". Il affirme que la Suisse a "un potentiel important" dans ce type de cas […] Il salue dans le scénario d'un visa humanitaire la possibilité d'une "bonne initiative" qui ne préjuge pas si l'Australien "a été persécuté politiquement on non". Celui-ci serait "politiquement acceptable" et en ligne avec la politique humanitaire de la Suisse et le statut de Genève comme centre de cette question. Il honorerait aussi les droits de l'homme." https://www.laliberte.ch/news-agence/detail/melzer-un-visa-suisse-pour-assange-serait-un-denouement-acceptable/555957


Pour rappel, le Conseil fédéral a déjà refusé, par le passé, de soutenir Julian Assange, estimant que :

"Monsieur Assange n'est pas susceptible d'être qualifié de défenseur des droits de l'homme, ni de recevoir la protection y relative selon les lignes directrices de la Suisse." (cf. ci-après la réponse du Conseil fédéral à l'Interpellation du parlementaire national Jean-Luc Addor).

Dès lors, nous craignons que le Conseil fédéral ne puisse soutenir Julian Assange s'il ne se sent pas suffisamment appuyé, notamment par les Partis nationaux.

Par conséquent, notre syndicat Adetra restant très inquiet de la dégradation de l'état de santé de M. Julian Assange, et constatant le retrait de certains acteurs politiques et syndicaux suisses, avec les conséquences que cela pourrait aussi avoir sur l'Etat de droit, prévoit d'entreprendre prochainement une action, si possible publique.

Smile Le 22 juin 2020, l'Adetra a adressé un courriel d'information à des députés municipaux, cantonaux et nationaux, ainsi qu'à des responsables de partis politiques nationaux, des partis politiques, personnalités politiques, avocats, journalistes, syndicats, organisations pour les droits de l'homme et citoyens engagés.

 

Pour votre information, objets parlementaires déposés en Suisse :

Niveau national. Objets parlementaires déposés au Conseil national (Parlement fédéral) : https://www.parlament.ch/fr/suche#k=assange

Niveau cantonal genevois. Objet parlementaire déposé au Grand conseil : 

  • Le 27 février 2020, le Grand Conseil genevois a adopté à une large majorité la Résolution déposée par le député écologiste Jean Rossiaud, invitant le gouvernement suisse à délivrer de toute urgence un Visa humanitaire à M. Julian Assange afin de lui permettre de venir à Genève pendant quelques mois pour y être soigné. Cette Résolution parlementaire a été soutenue par six des sept partis représentés au Grand Conseil, ainsi que par le Conseil d'Etat genevois (Exécutif cantonal).
    Débats au Grand Conseil ayant porté sur la résolution R 906 (voir à 21h44) : https://ge.ch/grandconseil/sessions/video/020210/53/

    • Début avril, le Conseiller d'Etat, membre de l'Exécutif genevois, M. Mauro Poggia, nous a informés avoir eu des discussions avec les départements fédéraux.
 
NIveau municipal genevois. Objet parlementaire déposé au Conseil municipal :

* * * * *

 
Coronavirus - Le médicament Hydroxychloroquine

Gouvernement français, le 23 mai 2020. Le ministre de la Santé Olivier Véran a demandé samedi au Haut conseil de la santé publique (HCSP) de proposer « sous 48 heures une révision des règles dérogatoires de prescription » de divers traitements comme l’hydroxychloroquine, après la parution d’une étude pointant son inefficacité et ses risques pour les malades du Covid-19 https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200523.OBS29227/hydroxychloroquine-olivier-veran-demande-une-revision-des-regles-de-prescription.html

Philippe Douste-Blazy est médecin et homme politique français. Membre de l'UDF puis de l'UMP, il est député et maire de Lourdes puis de Toulouse. Quatre fois ministre (Culture, Santé, Affaires étrangères), il est de 2008 à 2017 secrétaire général adjoint des Nations unies et conseiller spécial du secrétaire général des Nations unies, chargé des sources novatrices de financement du développement. Il est professeur à la Medical School de Harvard depuis 2016.

Le 19 mai 2020, l'ex-ministre français de la Santé, Philippe Douste-Blazy, déclare concernant la Chloroquine : «On est devenus fous [...] brutalement, en l'espace de deux mois, on dirait que c'est un poison terrible» https://twitter.com/CNEWS/status/1262780231695454215

Le 23 mai 2020, Philippe Douste-Blazy remet en cause l'étude de l'une des revues médicales les plus réputées, The Lancet, concernant l'hydroxychloroquine https://www.facebook.com/philippe.douste.blazy/videos/pourquoi-je-remets-en-cause-l%C3%A9tude-du-lancet/178358676844307/?__so__=permalink&__rv__=related_videos

Le Chatham House ou Royal Institute of International Affairs, fondé en 1920 et basé à Londres, est l'un des think tanks les plus influents du monde. https://weekend.lesechos.fr/business-story/enquetes/0600890113902-chatham-house-le-club-de-lelite-anti-brexit-2252648.php


Gilead Sciences est un laboratoire pharmaceutique américain.


En complément : Recherches et carrière du Professeur Didier Raoult : https://www.amessi.org/recherches-et-carriere-du-pfr-didier-raoult


* * * * *

 
Julian Assange - Position de deux députés australiens 

Le 15 mai 2020. Les députés australiens Andrew Wilkie et George Christensen, co-présidents du groupe parlementaire australien Bring Julian Assange Home, sont profondément déçus de la réponse insatisfaisante du très honorable Robert Buckland QC, Lord Chancelier et Secrétaire d’État à la Justice du gouvernement du Royaume-Uni, qui a indiqué que Julian Assange ne se verrait pas accorder une libération compassionnelle de prison au motif qu’il ne remplit pas les critères* et qu’il présente également un risque de fuite.

"Le fait que Julian Assange soit en prison est totalement absurde", a déclaré M. Wilkie.
"Tout ce qu’il a fait, c’est exposer des preuves solides de crimes de guerre américains, de corruption et du traitement inhumain des prisonniers à Guantanamo Bay. Il devrait être salué comme un héros, mais au lieu de cela, le gouvernement britannique s’entête et s’incline devant l’administration Trump".
https://www.legrandsoir.info/le-gouvernement-britannique-ne-fait-pas-preuve-de-bon-sens-a-propos-de-julian-assange.html

Communiqué en anglais : https://andrewwilkie.org/uk-government-blind-to-common-sense-over-julian-assange/


*Pour rappel : Le 5 avril 2020, le secrétaire à la Justice britannique, Robert Buckland, avait annoncé que Julian Assange, qui est en détention provisoire à la prison de Belmarsh, ne purge pas de peine privative de liberté et n'est donc pas éligible à une libération provisoire de prison en raison du coronavirus !! SurprisedTongue out
https://www.braidwoodtimes.com.au/story/6711654/uk-govt-wont-release-assange-amid-virus/

Traduction google : https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.braidwoodtimes.com.au/story/6711654/uk-govt-wont-release-assange-amid-virus/&prev=search



Julian Assange - Commission des droits de l'homme du Bundestag allemand

@NilsMelzer
13 mai - twitt en traduction google : Je remercie la commission des droits de l'homme du Bundestag allemand à Berlin de m'avoir invité à participer à l'audition d'aujourd'hui sur l'affaire Assange et ses implications systémiques pour la démocratie, la gouvernance mondiale et l'État de droit. La voix de l'Allemagne compte ! https://twitter.com/NilsMelzer/status/1260660684523634688

@FrankSchwabe
5 févr. - twitt en traduction google : Julian Assange est peut-être une personnalité éblouissante et étrange. Mais les dénonciateurs sont une bénédiction pour la démocratie et les droits de l'homme. Ils doivent être protégés et non punis. Julian Assange est en danger de mort. Il doit être libéré. https://twitter.com/FrankSchwabe/status/1225139452613480448

 

Le 24 février 2020. Communiqué du Groupe de l'Etat fédéré d'Allemagne NRW (Rhénanie du Nord-Westphalie) au sein du groupe parlementaire social-démocrate SPD au Bundestag (traduction google) :

 Aucune nouvelle détention de Julian Assange

Le processus d'extradition du fondateur de Wikileaks, Julian Assange, commence aujourd'hui, décidant de son extradition vers les États-Unis. Son état de santé est inquiétant. Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture, Nils Melzer, a noté qu'Assange était mentalement malade. Frank Schwabe, porte-parole de la politique des droits de l'homme du groupe parlementaire social-démocrate d'Allemagne (SPD), déclare :

"Avec ses publications, Julian Assange a mis les États-Unis sous une forte pression de légitimité politique et a dû en payer le prix fort. L'état de santé très inquiétant de Julian Assange est dû à l'isolement et à la torture psychologique, selon le rapporteur spécial des Nations Unies Nils Melzer. Quelqu'un qui a des maladies aussi graves devrait être à l'hôpital, pas dans une prison. Il ne doit plus y avoir de détention ni d'extradition pour des raisons politiques. Nous avons besoin d'une protection complète pour les dénonciateurs à tous les niveaux. La dénonciation n'est pas un crime, mais une condition fondamentale du fonctionnement d'une démocratie." http://www.nrwspd-landesgruppe.de/2020/02/24/keine-weitere-inhaftierung-von-julian-assange/

Traduction google : https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=de&u=http://www.nrwspd-landesgruppe.de/2020/02/24/keine-weitere-inhaftierung-von-julian-assange/&prev=search

 

Julian Assange - World Socialist Web Site

Le discours suivant a été prononcé par Thomas Scripps, un membre éminent du Socialist Equality Party (Grande-Bretagne), au Rallye international en ligne du 1er mai 2020 organisé par le World Socialist Web Site et le Comité international de la Quatrième Internationale le 2 mai. Scripps a écrit abondamment sur la persécution continue de l'État contre le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange.

Article original en anglais : https://www.wsws.org/en/articles/2020/05/08/thom-m08.html

Traduction google en français : https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.wsws.org/en/articles/2020/05/08/thom-m08.html&prev=search


Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture Nils Melzer

L’expert suisse en droit international Nils Melzer est depuis novembre 2016 Rapporteur spécial de l'ONU sur la torture; il est donc expert des dites Procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme. Les experts des procédures spéciales travaillent sur une base volontaire; ils ne font pas partie du personnel de l’ONU et ne reçoivent pas de salaire pour leur travail. Ils sont indépendants de tout gouvernement ou organisme. Antérieurement, Nils Melzer a travaillé pendant douze ans pour le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dans différentes régions en crise, en tant que délégué, vice-chef de mission et conseiller juridique. Il a ensuite été conseiller en politique de sécurité au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Outre son mandat à l’ONU, il est titulaire d’une chaire en droit international humanitaire à l’Université de Glasgow et enseigne également à l’Académie pour le droit international humanitaire et les droits de l’homme de Genève.

 
Deux twitts de Nils Melzer en traduction google
:

@NilsMelzer
"Dans une démocratie, le pouvoir n'appartient pas au gouvernement, mais au peuple.
Mais le peuple doit le revendiquer.
Le secret prive le peuple de son pouvoir parce qu'il l'empêche d'exercer un contrôle démocratique.
C'est précisément pourquoi les gouvernements veulent le secret !"
https://twitter.com/NilsMelzer/status/1256011740619378692


@NilsMelzer
"Jusqu'où avons-nous coulé...
- lorsque nous poursuivons des personnes pour avoir exposé des crimes de guerre ?
- lorsque nous ne poursuivons plus les criminels de guerre parce que nous nous identifions davantage à eux qu'à leurs victimes et à leurs révélateurs ?
- quand dire la vérité devient un crime ?
Qu'est-ce que cela signifie pour nous et nos gouvernements ?"
https://twitter.com/NilsMelzer/status/1255995565827149827


* * * * *

Coronavirus - Fête du 1er mai à Paris !

 * * * * *

Julian Assange
Avocat James C. Goodale - Journaliste Kevin Gosztola - Juge John Koeltl

Traduction google https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://accuracy.org/release/goodale-on-assange-case-wake-up-american-press/&prev=search

Traduction google https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=search&rurl=translate.google.ch&sl=en&sp=nmt4&u=https://shadowproof.com/2020/02/23/interview-with-james-goodale-stunning-how-few-in-us-care-about-threat-posed-by-assanges-case/&usg=ALkJrhgx96SlCRmbHZIX7MDRBoBOee13JQ.

 

Julian Assange - Lettre de Nils Melzer, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture, adressée au gouvernement britannique

POUR RAPPEL :

Le 31 décembre 2019, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture, Nils Melzer, publiait sur son compte Twitter: "Ma lettre du 29 octobre 2019 au gouvernement britannique, détaillant les graves violations des procédures, exprimant mon inquiétude concernant les conditions de détention et la santé de Julian Assange, réitérant mes questions et appelant à sa libération rapide." https://twitter.com/NilsMelzer/status/1211812961737740289

Lien direct vers la lettre adressée par Nils Melzer au gouvernement britannique (restée sans réponse au 31 décembre 2019) : http://bit.ly/2ZCygWA

Traduction française par Dom Lore :
https://www.facebook.com/notes/toute-la-avec-assange-french-action-4-assange/mandat-de-nils-melzer-au-gouvernement-britannique-29-octobre-2019/2485678531530869/
 
 
* * * * * 

Coronavirus

  • France - Covid19. Lettre ouverte de la Ligue des droits de l'Homme (LDH) adressée aux député-e-s ainsi qu’aux sénateurs et sénatrices
    Paris, le 24 avril 2020
    . Lettre ouverte concernant le vote sur la mise en œuvre de l’application StopCovid
    "Les risques d’atteinte au respect de la vie privée et au secret médical, les risques de surveillance généralisée au regard d’une efficacité tout à fait incertaine conduisent la Ligue des droits de l’Homme (LDH) à vous demander instamment de vous opposer au projet StopCovid". 

* * * * *

 
J'accuse…! Un réquisitoire par Nils Melzer, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants

 

Le cas de Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, illustre bien la chute contemporaine de l’État de droit !

Un simulacre de procès moderne

"Le cas de Julian Assange n’est rien d’autre qu’un procès spectacle moderne mettant en scène des procureurs aux motivations politiques, un déni de justice, des preuves manipulées, des juges partiaux, une surveillance illégale, un déni des droits de la défense et des conditions de détention abusives. Ce qui semble être un exemple classique d’arbitraire dictatorial est en fait un précédent réel qui se produit au milieu de l’Europe, berceau des droits de l’homme. […]

Ce qui m’effraie, c’est la nonchalance et l’autosatisfaction avec lesquelles des États comme la Suède et le Royaume-Uni réagissent à mes rapports et refusent catégoriquement de répondre à mes questions, ainsi que l’indifférence avec laquelle l’affaire Assange a été longtemps passée sous silence dans l’opinion publique, la presse et la politique.

 

En réalité, cette affaire révèle des dysfonctionnements systémiques qui font passer nos États constitutionnels occidentaux pour des ’démocraties équitables’, où la protection de la loi ne peut être invoquée que tant que les machinations des puissants ne sont pas fondamentalement remises en question. Dans les quatre États concernés - la Suède, la Grande-Bretagne, les États-Unis et l’Équateur - le système judiciaire s’est révélé incapable, pendant dix ans, de prévenir ou de corriger les graves abus commis par l’État et d’offrir à Julian Assange ne serait-ce qu’un semblant de procès équitable. L’affaire Assange doit enfin être reconnue pour ce qu’elle est : une attaque totalitaire contre l’État de droit et la liberté de la presse, sans laquelle une démocratie saine n’est pas possible. Si nous ne voulons pas nous réveiller bientôt dans une dictature mondiale, nous ferions mieux d’ouvrir les yeux !" https://www.legrandsoir.info/j-accuse-36032.html

  
* * * * *

Julian Assange

LIVE ONLINE SAMEDI 18 AVRIL 2020
Des défenseurs impliqués de Julian Assange de Nouvelle-Zélande, Australie, Allemagne, Italie, Suisse, Royaume-Uni, Mexique, Etats-Unis et France participent à ce webinaire en faveur de Julian Assange dont la vie est plus que jamais menacée du fait de la pandémie mondiale. Parmi eux : John Shipton (à 38:00), le député écologiste genevois Jean Rossiaud (à 50:00), la vice-présidente de la Ligue des droits de l'homme France et de la Fédération internationale pour les Droits humains Maryse Artiguelong (à 2:12:12), le sculpteur italien Davide Dormino, l'activiste et violoniste Alex Hills et bien d'autres.. https://www.youtube.com/watch?v=K9NZCdfO8P4&fbclid=IwAR0MmFlvwHhlOgOw2q_bj_8wKcmUh0zZqabIyvKX3zW5d12BYSI45e9yuz0

Note de l'Adetra des 21 et 22 avril 2020 : Nous relevons que le père de Julian Assange, John Shipton, indique dans ce LIVE à 38:20 "Julian has a french family" ! Il ne mentionne par contre pas l'existence de la famille révélée le 12 avril par Sara Gonzalez Devant, portant aussi le nom de Stella Moris-Smith Robertson, alias Stella Morris. Il nous est d'ailleurs difficile de comprendre ce qui pourrait légitimer, de la part d'une avocate membre de l'équipe juridique de Julian Assange ayant fréquenté l'ambassade de l'Equateur, le fait de cacher son identité !

En outre, nous sommes très surpris que Stella Morris ne se soit pas manifestée publiquement quelques mois plus tôt pour soutenir et protéger la vie de celui qu'elle déclare être son 'partenaire', compte tenu des mauvais traitements et de la torture qui ont été infligés à Julian Assange dès son entrée à la prison de Belmarsh et qui ont entraîné, au fil des mois, une importante et manifeste dégradation de son état de santé.

Note complémentaire du 23 avril concernant les révélations de Stella Morris :
Si les révélations de l'avocate Stella Morris devaient toutefois s'avérer exactes, à savoir, que Julian Assange aurait conçu secrètement avec elle deux enfants au sein de l'ambassade de l'Equateur, avec projet de l'épouser et de fonder une famille, pour quelle raison n'a-t-elle pas donné d'information circonstanciée sur le lien actuel d'Assange avec sa famille française ? Cela nous semble être une grave omission pouvant porter (un nouveau) préjudice à l'honneur et à la réputation de Julian Assange !
https://news-24.fr/le-patron-de-wikileaks-julian-assange-a-engendre-deux-enfants-a-linterieur-de-lambassade-equatorienne-avec-un-avocat/

  

Julian Assange - Visa humanitaire suisse

SUISSE. Pour rappel, le 27 février 2020, le Grand Conseil du canton de Genève (le parlement cantonal) a adopté à une large majorité la Résolution déposée par le député écologiste genevois Jean Rossiaud, invitant le gouvernement suisse à délivrer de toute urgence un visa humanitaire à M. Julian Assange, afin de lui permettre de venir à Genève pendant quelques mois pour y être soigné. Cette Résolution parlementaire a été soutenue par six des sept partis représentés au Grand Conseil, ainsi que par le Conseil d'Etat genevois (le pouvoir exécutif cantonal).

"Cela fait dix ans que Julian Assange est privé de liberté. Ce visa humanitaire lui permettrait de bénéficier d'un traitement au sein des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), spécialisés dans le traitement du syndrome de stress post-traumatique". Jean Rossiaud, député au Grand Conseil, Les Vert.e.s.

"Tout démocrate ne peut être qu'interpellé par la situation de M. Assange sur le plan humanitaire et sanitaire. Le Conseil d'Etat portera cette Résolution auprès des autorités fédérales compétentes. Il ne s'agit pas d'ingérence, mais de bons offices". Mauro Poggia, Conseiller d'Etat genevois en charge de la Sécurité, de l'emploi et de la santé.
  • Site du Visa humanitaire pour Julian Assange, créé par le député Jean Rossiaud : https://www.assangehumanitarianvisa.ch/
                                                                                                                

Note de l'Adetra du 18 avril 2020 - En quoi consiste le visa humanitaire ?

Lorsque la Suisse octroie un visa humanitaire à une personne, cela signifie qu'elle lui octroie le droit d'entrer en Suisse et d'y résider pendant quelques mois, généralement pour y déposer une demande d'asile.

Si le Conseil fédéral suisse (le gouvernement suisse) acceptait de délivrer un visa humanitaire à M. Julian Assange, ce dernier - ou son représentant - devrait déposer concrètement une demande de visa humanitaire auprès du Consulat suisse à Londres*.

Donc, l'octroi du visa humanitaire n'équivaut pas à l'octroi de l'asile !
Par contre, la Suisse, lorsqu'elle accorde un visa humanitaire à une personne est en principe également prête à lui accorder dans un second temps l'asile, ou une admission provisoire.

*https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/amtliches-bulletin/amtliches-bulletin-die-verhandlungen?SubjectId=46260

 

Julian Assange - Position de l'avocate Eva Joly

Le 5 avril 2020. Ancienne magistrate, Eva Joly s’est fait connaître durant sa carrière par l’instruction de dossiers politico-financiers comme l’affaire Elf qui a conduit à une trentaine de condamnations dont celle de Loïk Le Floch-Prigent. Députée européenne Europe Ecologie-Les Verts entre 2009 et 2019, elle est aujourd’hui avocate au barreau de Paris. Interview : "Si Julian Assange est extradé, c’est la fin de l’État de droit en Occident"  https://mrmondialisation.org/si-julian-assange-est-extrade-cest-la-fin-de-letat-de-droit-en-occident-eva-joly-interview/

* * * * *

Coronavirus

* * * * *

Julian Assange - Article de Lissa Johnson

Le 4 avril, article de Lissa Johnson, psychologue clinicienne australienne : La torture psychologique, le coronavirus et Julian Assange.
Traduction de Dom Lore :·Samedi 4 avril 2020


Julian Assange - Lettre des juristes internationaux

La lettre suivante des juristes internationaux aux autorités britanniques en faveur de Julian Assange a été préparée par Deepa Govindarajan Driver et envoyée le 22 février 2020à son destinataire le Premier ministre britannique Boris Johnson, avec copie envoyée au chef de l'opposition Jeremy Corbyn et à d'autres personnalités politiques. https://medium.com/@deepadriver/international-jurists-letter-82c90061994c

Lettre des juristes en français : https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/210220/juristes-nous-demandons-aux-autorites-britanniques-de-refuser-l-extradition-de-julian

Divers liens en attaché : https://static.mediapart.fr/files/2020/02/21/sources.pdf

 

Julian Assange

Le 5 avril 2020. Le secrétaire à la Justice britannique, Robert Buckland, a annoncé que Julian Assange, qui est en détention provisoire à la prison de Belmarsh, ne purge pas de peine privative de liberté et n'est donc pas éligible à une libération provisoire de prison en raison du coronavirus ! https://www.braidwoodtimes.com.au/story/6711654/uk-govt-wont-release-assange-amid-virus/

Traduction google : https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.braidwoodtimes.com.au/story/6711654/uk-govt-wont-release-assange-amid-virus/&prev=search

 

Julian Assange

Le 3 avril 2020. Yell Julian Assange toujours en détention provisoire alors que le coronavirus se propage dans les prisons britanniques !

U
ne semaine seulement après le rejet de la demande de mise en liberté sous caution de Julian Assange en reconnaissance de la menace que COVID-19 faisait peser sur sa vie, la propagation du coronavirus dans le système pénitentiaire s'intensifie de manière alarmante.

Article original en anglais : https://www.wsws.org/en/articles/2020/04/03/assa-a03.html

Traduction automatique corrigée et rajouts [ ] TLFAA : https://www.facebook.com/groups/1662956313803099/permalink/2670118999753487/

Le 3 avril 2020. Smile De Norvège : L'Initiative anti-guerre (AKI) souhaite honorer les trois dénonciateurs Julian Assange, Chelsea Manning et Edward Snowden en leur conférant le titre de membre honoraire. Tous trois ont contribué à nous ouvrir les yeux sur les abus criminels du pouvoir de l'État. Ils ont révélé les crimes de guerre, les violations des droits de l'homme et la surveillance de masse à grande échelle, et ont sensibilisé l'opinion à des crimes qui n'étaient pas censés être connus. Chacun des trois a agi à un coût personnel élevé et souffre aujourd'hui pour son sacrifice. Nous ne pouvons qu'admirer le courage et la ténacité dont ils ont fait preuve.

Julian Assange et WikiLeaks sont apparus au grand jour en 2010 lorsqu'ils ont publié des dizaines de milliers de documents classifiés provenant des États-Unis, connus sous le nom de journaux de guerre afghans et de journaux de guerre irakiens. Ces documents ont documenté plus de 100'000 décès de civils à la suite des occupations respectives. Un certain nombre de fuites compromettantes connues grâce à WikiLeaks montrent que les États agissent en dehors du droit international et font comme si la juridiction internationale ne s'appliquait pas à eux. Sans les opérations d'Assange et de WikiLeak, ces conditions n'auraient très probablement jamais été connues… https://antikrigsinitiativet.no/honorary-memberships/

 
Pour rappel : L
e 16 septembre 2004, Le secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, a déclaré à la BBC que l'invasion de l'Irak par les États-Unis était un acte illégal qui contrevenait à la charte de l'ONU.
Il a déclaré que la décision d'agir en Irak aurait dû être prise par le Conseil de sécurité, et non unilatéralement.
"J'espère que nous ne verrons pas une autre opération de type irakien pendant longtemps - sans l'approbation de l'ONU et le soutien beaucoup plus large de la communauté internationale".

Il a dit qu'il pensait qu'il aurait dû y avoir une deuxième résolution de l'ONU suite au non-respect par l'Iraq des inspections d'armes.
http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/3661134.stm

Traduction google : https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/3661134.stm&prev=search

Le 16 septembre 2004. ONU Info : https://news.un.org/fr/story/2004/09/59192

 
Julian Assange
 
Voici divers documents :
  • Nations Unies -Droits de l'Homme - Haut-Commissariat (OHCHR)
    Genève, le 25 mars 2020 – La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme Michelle Bachelet a appelé les gouvernements à prendre des mesures d'urgence afin de protéger la santé et la sécurité des personnes en détention et dans d'autres centres fermés, dans le cadre des efforts globaux visant à contenir la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19) […] « Aujourd'hui plus que jamais, les gouvernements devraient libérer toute personne détenue sans fondement juridique suffisant, y compris les prisonniers politiques et les personnes détenues simplement pour avoir exprimé des opinions critiques ou dissidentes » […] Les mesures prises durant une crise sanitaire ne devraient pas porter atteinte aux droits fondamentaux des personnes détenues, y compris leurs droits à l'eau et à une alimentation adéquate. Les garanties contre les mauvais traitements sur des personnes en garde à vue, notamment l'accès à un avocat et à un médecin, devraient également être pleinement respectées. https://www.ohchr.org/FR/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=25745&LangID=F
  • OHCHR. Genève, le 30 mars 2020. COVID-19: Des mesures doivent être prises pour protéger les personnes privées de liberté, selon l’organisme de prévention de la torture de l'ONU https://www.ohchr.org/FR/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=25756&LangID=F

 

Documents de référence réunis et transmis par www.assangecampaign.org.au  :

 1. Le Premier ministre australien Scott Morrison : Aucun Australien ne passera seul par #COVID19 ! https://twitter.com/AusHCUK/status/1243448531932704772

 2. La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet : Une action urgente est nécessaire pour éviter que COVID-19 ne se déchaîne dans les lieux de détention https://www.ohchr.org/EN/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=25745&LangID=E

 3. La Juge Vanessa Baraitser : M. Assange n'est pas le seul prisonnier de Belmarsh qui soit vulnérable ! https://twitter.com/MartySilkHack/status/1242807979767971843
  
 4. Les prisonniers britanniques "mourront" de coronavirus https://www.standard.co.uk/news/uk/coronavirus-outbreak-prisoners-will-die-andrea-albutt-a4386451.html

 5. Les hôpitaux de Londres face au "tsunami" de patients (Chris Hopson) https://www.theguardian.com/world/2020/mar/26/london-hospitals-facing-tsunami-of-coronavirus-patients-overwhelmed

 6. Les juges de l'Ohio libèrent des personnes de prison https://www.motherjones.com/coronavirus-updates/2020/03/ohio-judges-are-releasing-people-from-jails-to-fight-coronavirus-its-a-good-idea/

 7. Nazanin Zaghari-Ratcliffe libérée de la prison iranienne https://www.bbc.com/news/uk-51937629

 8. Médecins pour Assange https://doctorsassange.org

 9. Doctors For Assange : Avertissement concernant le Covid-19 dans la réponse au gouvernement australien
    https://doctorsassange.org/doctors-for-assange-reply-to-australian-government-march-20

 10. Au Royaume-Uni, 27 détenus sont testés positifs pour le Covid-19 dans 14 prisons différentes https://www.expressandstar.com/news/uk-news/2020/03/27/27-inmates-test-positive-for-covid-19-in-14-different-prisons/ 

 11. Amnesty International - La demande de mise en liberté sous caution d'Assange met en évidence le risque lié à COVID-19
     https://www.amnesty.org/en/latest/news/2020/03/uk-assange-bail-application-highlights-covid19-risk-to-many-vulnerable-detainees-and-prisoners/

En français : https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2020/03/uk-assange-bail-application-highlights-covid19-risk-to-many-vulnerable-detainees-and-prisoners/

 

Julian Assange