Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Nouvelles - Noticias arrow Soutien à la résistance des kurdes d'AFRIN
Soutien à la résistance des kurdes d'AFRIN Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
 Genève, le 21 février 2018
 
Nous nous sommes mobilisés pour la Bosnie-Herzégovine, et nous sommes toujours solidaires avec ceux et celles qui luttent sur place pour créer des conditions de vie favorables pour tous, contre les divisions et dominations. Aujourd'hui, la région d'Afrin, jusque là épargnée par la guerre, est attaquée par l'armée turque, sur ordre de Recep Erdogan, depuis le 20 janvier et il est important que la société civile de nos pays se mobilise contre cette action criminelle. 
 
Afrin est l'un des trois cantons de la Confédération démocratique du Rojava, où contrairement au Kurdistan irakien, encore dominé par des clans féodaux, il y a un processus de démocratie directe et participative, largement animé par les femmes, en rupture avec le patriarcat dominant au Moyen-Orient. Ce modèle social a rallié d'autres minorités de la région (Yézidis, arabes, chaldéens, etc.) dans leur lutte commune contre Daech (Etat Islamique) où les forces Kurdes (YPG) ont joué un rôle majeur, libérant notamment Raqqua.
 
Comme lors de l'agression contre la République de Bosnie-Herzégovine, les gouvernements de nos pays et l'ONU laissent faire, montrant encore une fois le cynisme et la cupidité de la classe dirigeante, mais nous sommes également confrontés à la passivité de l'opinion publique, mal informée par les grands médias au service du pouvoir néolibéral.
 
Nos concitoyens ont oublié que la mobilisation contre la guerre du Vietnam avait contribué à faire plier le gouvernement étasunien et pensent que nous ne pouvons rien faire. C'est pourquoi il est important de manifester et de faire connaître la révolution sociale en cours au Rojava (Kurdistan syrien) largement inspirée de l'écologie libertaire de Murray Bookchin.
 
Un des objectifs de nos mobilisations est de faire cesser le survol meurtrier du Canton d'Afrin par l'aviation turque. Il faut donc faire connaître, y compris aux Kurdes, la décision du Conseil de sécurité de l'ONU du 9 octobre 1992, d'interdire le survol de la Bosnie-Herzégovine par l'aviation serbe, qui bombardait depuis avril 1992.
C'est ce qu'il faut obtenir rapidement pour Afrin.
 
                                          Syndicat ADETRA & Solidarité Internationale Bosnie Herzégovine (SIBH-CH)
 
 

Le 10 mars, position de Jean-Luc Mélenchon :
https://melenchon.fr/2018/03/10/video-soutien-aux-kurdes-dafrin/

 
 
< Précédent   Suivant >