Menu Content/Inhalt
Accueil

Identification






Mot de passe oublié ?
Un de nos membres du comité
Ivar Petterson nous a rejoint depuis 2013
Lire la suite...
 
Acuerdo de Libre comercio Tisa
Ginebra, 2017
 Acuerdo sobre el Comercio Internacional de Servicios llamada en inglés "TISA"
(TISA es el acrónimo de Trade in Services Agreement)
 
Prefacio del informe sobre el TISA, escrito por Scott Sinclair, Centro Canadiense de Alternativas Políticas, y Hadrian Mertins-Kirkwood, Instituto de Economía Política, Universidad de Carleton, publicado por la Internacional de Servicios Publicos (ISP) :
 
Tratar a los servicios públicos como mercancías destinadas al comercio crea un error conceptual fundamental acerca de los servicios públicos. El Acuerdo sobre el Comercio de Servicios (en inglés, TISA), que se está negociando actualmente en secreto y fuera de las normas de la Organización Mundial del Comercio, es un intento deliberado por privilegiar los beneficios de las empresas y países más ricos del mundo por encima de los que tienen mayores necesidades.

Los servicios públicos están diseñados para satisfacer las necesidades sociales y económicas vitales –tales como la atención de la salud y la educación– de una manera asequible, universal y en función de las necesidades. Los servicios públicos existen porque los mercados no producirán estos resultados. Además, los servicios públicos son fundamentales para garantizar una competencia leal para las empresas y una reglamentación eficaz para evitar los desastres medioambientales, sociales y económicos –tales como la crisis financiera mundial y el calentamiento del planeta. Los acuerdos comerciales promueven conscientemente la comercialización y definen los productos y servicios en términos de su capacidad de ser explotados con fines lucrativos por parte de las empresas mundiales. Incluso los más fervientes partidarios de los acuerdos comerciales admiten que hay ganadores y perdedores en este juego amañado.

Los ganadores son generalmente los países poderosos que son capaces de hacer valer su poder, las empresas multinacionales que son las que se encuentran en mejor situación para aprovechar el nuevo acceso a los mercados y los consumidores adinerados que pueden permitirse las importaciones extranjeras. Los perdedores tienden a ser los trabajadores que se enfrentan a la pérdida de empleo y a una presión a la baja sobre los salarios, los usuarios de los servicios públicos y las pequeñas empresas locales que no pueden competir con las empresas multinacionales.

El TISA se encuentra entre la alarmante nueva ola de acuerdos comerciales y de inversión basados en poderes jurídicamente vinculantes que institucionalizan los derechos de los inversores y prohíben las medidas gubernamentales en una amplia gama de ámbitos sólo incidentalmente relacionados con el comercio.

El TISA impedirá que los gobiernos puedan devolver los servicios públicos a manos públicas cuando las privatizaciones fracasen, restringirá las reglamentaciones nacionales relativas a la seguridad de los trabajadores, limitará las reglamentaciones en materia de medio ambiente y protección de los consumidores, así como la autoridad reguladora en ámbitos tales como la concesión de licencias para centros de cuidado de la salud, centrales eléctricas, instalaciones de eliminación de desechos y la acreditación universitaria y escolar.

Este acuerdo tratará a los trabajadores migrantes como mercancías y limitará la capacidad de los gobiernos de garantizar sus derechos. Las normas del trabajo deberían ser establecidas por la Organización Internacional del Trabajo (OIT), con su estructura tripartita, y no estar cubiertas por acuerdos comerciales.

Increíblemente, tras la crisis financiera mundial, el TISA también pretende desregular aún más los mercados financieros. Sabemos que los grandes intereses corporativos están fuertemente implicados en las negociaciones del TISA.

Sabemos que la última vez que se negoció un amplio acuerdo en materia de servicios (AGCS) – se desató una protesta pública mundial. Y sabemos que actualmente se están realizando grandes esfuerzos por mantener secretas las negociaciones del TISA.

Con unos riesgos tan importantes para las personas y para nuestro planeta, esto es un escándalo. Quién en un país democrático aceptará que su gobierno apruebe en secreto leyes que modifican el poder y la riqueza, comprometen a los futuros gobiernos y restringen la capacidad de su nación de responder a las necesidades de los ciudadanos de una manera tan fundamental ?

Los textos de negociación del Acuerdo sobre el Comercio de Servicios deben ser divulgados para su análisis y toma de decisiones públicos. El TISA no debe cubrir ningún servicio público ni restringir la capacidad de ningún gobierno para reglamentar en función del interés público. No debería realizarse ningún tipo de comercio con los servicios públicos.

Rosa Pavanelli,
Secretaria General
Internacional de Servicios Públicos


La Internacional de Servicios Públicos (ISP) es una federación sindical mundial que representa a 20 millones de trabajadores y trabajadoras que prestan servicios públicos esenciales en 154 países. La ISP defiende los derechos humanos, promueve la justicia social y el acceso universal a servicios públicos de calidad. La ISP trabaja con el sistema de las Naciones Unidas y en colaboración con entidades de la sociedad civil, sindicatos y otras organizaciones.

Public Services International, BP 9, F-01211 Ferney-Voltaire Cedex, France.
Tel: +33 (0)4 50 40 64 64 Fax: +33 (0)4 50 40 50 94

Diversos documentos sobre TISA : http://www.world-psi.org/fr/base-de-donnees-sur-tisa

 

   * * * * * * * *  

 
Lire la suite...
 
Les membres du comité

Pindaro Hugo GUARIN
Fondateur président de l’ADETRA

Association adetra

«J’ai un diplôme de l’ESAP, Ecole Supérieure d’Administration Publique, Bogotá ; un autre de l’IIAP, Institut International d’Administration Publique, Paris, et encore un de l’IUED – Université de Genève, en Etudes de Développement. Depuis 40 ans je me bats pour les conquêtes syndicales. Le moyen le plus effectif au niveau de la Suisse romande est l’intervention de l’ADETRA devant les tribunaux. En effet dans mes différentes universités j’ai privilégié la formation juridique, notamment en droit administratif et droit du travail. J’espère développer l’essor international de l’ADETRA pour organiser la résistance contre le libéralisme à outrance. Voici pour l’essentiel »
  

Barbara BIANCHI

Barbara Bianchi est cinéaste de formation. Sa préoccupation s'est toujours située dans le domaine social. A travers différentes associations de défense des droits humains, elle a passé plus de quinze ans à dénoncer activement les violations des droits fondamentaux subies par les peuples vivant sous les régimes dictatoriaux tortionnaires d'Amérique Latine principalement durant les années 80.

Elle est membre du comité de l'ADETRA depuis ses débuts. Elle a désiré apporter son soutien à cette association syndicale pour deux raisons: d'une part, parce qu'elle connaissait son président et savait que ce qu'il proposait d'entreprendre était sérieux et nécessaire, à la hauteur de ses capacités; et d'autre part, parce qu'elle pensait important de pouvoir défendre les "petits gens", ceux qui ne sont pas écoutés, qui ne font partie d'aucun syndicat existant ou qui ne sont pas assez pris au sérieux, et qui ont besoin qu'on les aide pour mettre fin à l'exploitation et à l'injustice dont ils sont victimes 

 

Nadia MIGHALI

« Je suis sociable et sociale. Je m’intéresse aux problèmes de la population notamment au niveau de mon quartier. Lorsque j’ai connu l’ADETRA j’ai découvert une manière effective de lutter contre les inégalités notamment en assumant la défense des travailleuses et des travailleurs qui ne connaissent pas leurs droits. Mon activité est reconnue par mes collègues qui m’ont élue au comité. J’estime représenter le secteur de la restauration puisque j’y ai travaillé pendant une douzaine d’années »

 

Lire la suite...
 
TISA-TTIP-CETA, Pesticides

L’Accord sur le Commerce des Services (ACS) appelé TISA est négocié depuis février 2012 à Genève, en dehors des règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), et dans une extrême opacité. Actuellement, les gouvernements de 22 Etats sont engagés dans ces négociations; USA, Canada, Australie, Japon, Suisse, Liechtenstein, Islande,  Norvège, Turquie, Israël, Maurice, Mexique, Panama, Colombie, Pérou, Chili, Costa Rica, Taipei chinois, Hong Kong (Chine), Nouvelle-Zélande, Pakistan, Corée du sud, ainsi que la Commission européenne (qui représente les 28 Etats membres de l'UE). L'Uruguay et le Paraguay se sont retirés des négociations.

Depuis 2012, les parlementaires européens et nationaux ne sont pas informés du contenu de ces négociations, ce qui est foncièrement antidémocratique ! Les citoyens, syndicats, ONG et autorités régionales doivent aussi être mis au courant et consultés sur cet accord qui les concerne directement.
Le 3 février 2016, le Parlement européen a voté une Résolution non contraignante demandant à la Commission européenne (organe exécutif de l'UE) de changer d'orientation, afin de protéger les droits des citoyens, des travailleurs et consommateurs. Le besoin de transparence est l'une des recommandations des parlementaires, en tant que principe démocratique fondamental dans la négociation d'accords commerciaux.

TISA vise à « commercialiser » la quasi-intégralité de nos services publics, les Entreprises détenues par l'Etat, et certains services privés, en les mettant en concurrence avec les services fournis par les multinationales, lesquelles ont uniquement pour but de faire du profit. La fuite de Wikileaks du 15 septembre 2016 et le Rapport de la Commission européenne de la 21e ronde de négociation confirment que TISA devrait comprendre un mécanisme de règlement des différends Etat contre Etat.
https://wikileaks.org/tisa/document/201609_TiSA_Institutional-and-dispute-settlement-provisions/page-1/#pagination  http://trade.ec.europa.eu/doclib/docs/2016/november/tradoc_155095.pdf    

Dès septembre 2013, la fédération syndicale "Internationale des services publics (PSI-ISP)" et le réseau "Notre monde n’est pas à vendre (http://notforsale.mayfirst.org/fr)" ont dénoncé publiquement les négociations secrètes qui ont lieu à Genève sur TISA. 

Au niveau européen et mondial, des organismes faîtiers représentant la société civile se sont positionnés tels la Confédération syndicale internationale (CSI), la Confédération européenne des syndicats (CES/ETUC), le Comité des Régions de l’Union européenne (CdR). De plus, 341 organisations représentant des centaines de millions de personnes du monde entier ont appelé les gouvernements à abandonner les discussions sur TISA. (voir ci-après)

En Suisse, le Syndicat national des services publics, des ONGs, associations et syndicats, deux partis politiques (PS et Verts) et des élus de gauche et de droite ont clairement marqué leur opposition à TISA. Plusieurs Villes et communes se sont symboliquement déclarées "zone hors-TiSA". Le Parlement du canton de Genève s'est également positionné contre cet accord, à une large majorité, comme en Ville de Genève. Des parlementaires nationaux ont interpellé le gouvernement suisse.

Malgré les informations diffusées par la presse et les entités précitées, nous constatons, au fil des mois, que la population suisse est très peu au courant de l'existence des méga-traités commerciaux initiés dans les années 1990 (ALENA, CETA, TPP, TTIP, JEFTA/Japon-UE). Parmi eux, l'Accord sur le commerce des services (TISA) semble être le traité le moins connu. Il est par conséquent peu contesté par la population, malgré le danger qu'il représente. 

Dès lors, chacun-e d'entre nous peut agir pour préserver notre environnement et nos acquis sociaux, en informant nos proches, et en interpellant nos autorités locales ! Voici une image très "parlante" de Stop Tafta : https://stoptafta.wordpress.com/2016/02/19/tafta-ceta-tisa-hors-tafta-ou-en-sont-nos-actions/

Page créée par l'Adetra le 25 février 2016, mise à jour le 17 novembre 2018

 

* * * * * * * * *

  

RECENTES NOUVELLES

 

France. Le 17 novembre. Gilets jaunes


 

Le 6 novembre 2018. Greenpeace. Echec des négociations concernant la création d’une vaste réserve marine dans l’océan Antarctique https://www.greenpeace.fr/ocean-antarctique-echec-des-negociations/?utm_medium=181107_PushInfo&utm_source=email&utm_campaign=Oceans-Antarctique

Le 9 octobre 2018 https://www.greenpeace.fr/deux-millions-de-voix-protection-de-lantarctique/

Le 10 juillet 2018. Des industriels de la pêche au krill appelaient à la création d’un sanctuaire marin en Antarctique https://www.greenpeace.fr/espace-presse/industriels-de-peche-krill-appellent-a-creation-dun-sanctuaire-marin-antarctique/

 


 

FRANCE. Dossier politique. Sur la base de deux dénonciations, le Parquet - autorité judiciaire directement soumise au Ministère de la justice, donc à l'exécutif - a ouvert deux enquêtes préliminaires, déclenchant 17 perquisitions, et la saisie d'une quantité de données politiques impressionnante de deux forces d'opposition; celles de la France insoumise et du Parti de gauche !

 Le 17 octobre 2018. Entretien avec Younous Omarjee, député européen La France Insoumise. "Le Pouvoir a aspiré l'ensemble des données politiques d'une formation d'opposition […]
Il n'y a pas d'information judiciaire ouverte. Nous sommes dans le cas d'une enquête préliminaire. Donc c'est le Parquet, qui est dépendant du pouvoir politique, qui est à la manœuvre. Et il n'est pas sain dans une démocratie, que l'ensemble des données politiques, tous les agendas de Jean-Luc Mélenchon et des dirigeants de la France insoumise, depuis des années et des années, ont été aspirés, toutes les notes politiques, tous les noms des personnes qui sont membres de notre Mouvement, et tant et tant de données; cela n'est pas sain. Et chacun constatera également le traitement disproportionné, ainsi que le traitement inégalitaire, car vous n'avez pas eu, concernant les amis du Président, un tel traitement […] J'étais au siège de la France insoumise, et je dois dire que cette perquisition s'est opérée dans des conditions totalement surréalistes, avec des violations de règles de procédure; ils sont partis avec des éléments sans qu'aucun procès-verbal n'ait été signé. La perquisition s'est également faite sans que les personnes, qui par la loi doivent pouvoir être présentes, n'aient pu accéder au lieu où les enquêteurs procédaient aux investigations, aux opérations qu'ils devaient fairehttps://www.youtube.com/watch?v=cWdwB1QL4Rc

 

Position de l'Adetra : Nous avons pleinement confiance dans la probité du mouvement politique la France insoumise, et sommes persuadés que cette offensive du président Macron et de son gouvernement, sous couvert d'une opération judiciaire, n'est qu'une manœuvre visant à affaiblir et discréditer Jean-Luc Mélenchon, les députés FI, la France insoumise et le Parti de gauche.
Ces perquisitions constituent une opération politique violant, de fait, les droits qui devraient normalement protéger les citoyens et partis politiques dans un Etat de droit.

 
 

UN ESPOIR POUR LA SUITE ! Le 24 octobre, Jean-Luc Mélenchon était présent au parlement européen pour une conférence de presse commune avec les députés Emmanuel Maurel et Younous Omarjee. Cette conférence de presse visait à présenter la coordination qui se met en place avec Emmanuel Maurel, suite à la scission que celui-ci a opéré vis-à-vis du parti socialiste et sa convergence avec la France insoumise. https://www.youtube.com/watch?v=ao4_JIrMIPQ 

 



FRANCE. Le 26 septembre 2018. Emmanuel Macron veut choisir lui-même ses procureurs

Communiqué de presse du Syndicat de la magistrature, publié en réaction à la diffusion, le 24 septembre 2018, d’un appel à candidature pour plusieurs postes de procureurs

"Que faudra-t-il pour qu’enfin la classe politique admette l’impérieuse nécessité de couper le lien entre l’Exécutif et les Parquets, en confiant le pouvoir de proposition au Conseil supérieur de la magistrature (CSM) ? Pas seulement en lui conférant un pouvoir d’avis conforme comme le faisait feu-le-projet-de-réforme-constitutionnelle, mais bien en retirant à la direction des services judiciaires – et derrière elle au pouvoir exécutif – la possibilité de choisir son ou sa candidate. L’indépendance de la justice est à ce prix. http://www.syndicat-magistrature.org/Nomination-du-procureur-de-Paris-fausse-transparence-vrai-choix-du-Prince.html


Le 3 octobre 2018. La nomination de Rémy Heitz fait polémique

Le 3 octobre 2018, article paru dans LIBERATION : ... Cette polémique a relancé le débat sur l’indépendance du Parquet. «Il est sidérant que ce pouvoir ne mesure pas combien la démocratie gagnerait à retirer à la garde des Sceaux [la ministre de la justice] le pouvoir de proposition des procureurs - et des juges - et à le confier à un CSM rénové», a réagi mercredi le Syndicat de la magistrature dans un communiqué. «Cette prérogative de nomination des magistrats crée les conditions du soupçon permanent sur leur indépendance réelle», a ajouté le syndicat de gauche. «Elle est ici mise en œuvre, de manière décomplexée, pour exiger une allégeance personnelle, par un exécutif qui n’ignore pas que le nouveau procureur de Paris devra suivre de nombreuses procédures sensibles impliquant des proches du pouvoir». https://www.liberation.fr/france/2018/10/03/apres-la-polemique-remy-heitz-choisi-pour-prendre-la-tete-du-parquet-de-paris_1683001

 



Bruxelles, le 2 octobre 2018. Décroissance. Pourquoi l'idée avance en Europe

Entretien réalisé par L'humanité. Suite à une conférence regroupant à Bruxelles plusieurs centaines de chercheurs, de militants, de députés et de syndicalistes, le député européen Philippe Lamberts (Verts-ALE) explique pourquoi, face aux défis de l'intelligence artificielle et de l'urgence environnementale, la décroissance parait aujourd'hui un enjeu politique central en Europe. https://www.humanite.fr/videos/decroissance-pourquoi-lidee-avance-en-europe-661489

 



Le CETA un an après : un bilan inquiétant

Le 20 septembre 2018. Communiqué de Mathilde Dupré de l'Institut Veblen.  https://www.veblen-institute.org/Le-CETA-un-an-apres-un-bilan-inquietant.html


Twitter de Mathilde Dupré :
https://twitter.com/mathilde_dupre_?lang=fr

 



FRANCE - CETA

Le 21 septembre 2018. Libre-échange: l’exécutif reporte la ratification du CETA
https://www.mediapart.fr/journal/international/210918/libre-echange-l-executif-reporte-la-ratification-du-ceta

 



Le 12 septembre 2018. Interview de François Ruffin par POLITIS.
https://www.politis.fr/articles/2018/09/francois-ruffin-nattendons-pas-la-croissance-pour-reclamer-plus-degalite-39310/

 


 
France. «GLYPHOSATE, LE CHOIX POLITIQUE EST SIMPLE : LOBBIES OU INTÉRÊT GÉNÉRAL

Le 15 septembre 2018. L’interdiction de l’herbicide controversé d’ici trois ans ne sera pas inscrite dans la loi. Les députés ont rejeté dans la nuit de vendredi à samedi l’ensemble des amendements visant à graver dans le texte l’engagement présidentiel d’interdire la substance. https://www.ouest-france.fr/environnement/glyphosate/glyphosate-l-assemblee-rejette-nouveau-l-interdiction-dans-la-loi-5969646

 

Le 15 septembre 2018. Intervention de Mathilde Panot, députée FI, à l'Assemblée nationale. https://lafranceinsoumise.fr/2018/09/16/video-glyphosate-le-choix-politique-est-simple-lobbies-ou-interet-general/

 


 
Le 8 septembre 2810. Interview de Laurent Mauduit, co-fondateur de Mediapart, pour son dernier ouvrage "La caste - Enquête sur cette haute fonction publique qui a pris le pouvoir". https://www.youtube.com/watch?v=Nixsjg5rn9M

 


 

Assemblée nationale, le 17 juillet 2018. François Ruffin, député France Insoumise-Picardie Debout, met en lumière les liens étroits entre Sanofi et l'Elysée. https://www.youtube.com/watch?v=e3GaiDLabjw

  • Le 8 juillet 2018. Article de Jade Lindgaard paru dans Mediapart. Des rejets toxiques à des niveaux astronomiques dans l’usine Sanofi de Lacq. L’usine Sanofi du bassin de Lacq, dans les Pyrénées- Atlantiques, émettait au printemps 2018, date des dernières mesures disponibles, jusqu’à 190'000 fois plus que le maximum autorisé d'une substance cancérogène et susceptible d’altérer la fécondité.  http://cea09ecologie.org/IMG/pdf/mourenx-sanofi.p

 



FRANCE. Pétition contre le glyphosate adressée au gouvernement français.

La France doit respecter son engagement de sortir du glyphosate en 3 ans, au plus tard fin 2020. https://actions.sumofus.org/a/la-france-doit-respecter-son-engagement-de-sortir-du-glyphosate-en-3-ans-au-plus-tard-fin-2020/


Twitter Sumofus :
https://twitter.com/SumOfUs_Fr?source=conf

   



France-Landes. Le 7 septembre 2018. Du miel contenant deux fois plus de glyphosate que la norme européenne est impropre à la consommation. Jean-Pierre Duluc, un apiculteur, vient de perdre toute une partie de sa récolte. Pourtant, ses ruches sont installées dans un endroit bucolique du parc naturel des Landes de Gascogne https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/landes-du-glyphosate-au-pied-des-pins_2929813.html

 


 

France. Le 4 septembre 2018. François de Rugy, président de l'Assemblée nationale et membre important de la Macronie, remplace Nicolas Hulot au ministère de la transition écologique. 

 

Note de l'Adetra : A présent, c'est aux citoyens de se mobiliser, en convergence avec les associations, ONGs, partis et élus qui travaillent pour une véritable transition écologique.

  


 

LE MONDE. Le 1er septembre 2018. Contaminations : « Les zones mortes, prélude d’une planète sans vie ». Les dégâts environnementaux infligés par l’homme sont irréversibles, alertent Gerald Markowitz et David Rosner, deux historiens des sciences américains, dans une tribune au « Monde ». ... Des zones entières du globe, des villes, des forêts, des lacs, des océans, sont devenues impropres au développement humain, souillées à tout jamais, peut-être le prélude à notre monde de demain. https://www.lemonde.fr/contaminations/article/2018/09/01/contaminations-les-zones-mortes-prelude-d-une-planete-sans-vie_5348955_5347501.html

Article intégral : http://gilda.typepad.com/

Info reprise du Twitter de Mathilde Dupré : https://twitter.com/mathilde_dupre_?lang=fr

 


 

Le 29 août 2018. Bruxelles. Au Parlement européen, l'eurodéputé français Younous Omarjee dénonce l’accord commercial JEFTA (Japan-EU Free Trade Agreement), signé par la Commission européenne le 17 juillet 2018 .

Younous Omarjee est membre du groupe de la Gauche Unitaire Européenne/Gauche verte nordique.
https://twitter.com/younousomarjee/status/1034844835910483968/video/1

 

"Le #JEFTA est climaticide et vous êtes schizophrène. Vous vous targuez meilleur élève des accords climat, mais de l’autre, vous détruisez la planète avec vos accords commerciaux. Quelle absence de cohérence ! "

"Trouvez-vous normal que Jean Claude Juncker [président de la Commission européenne] signe un accord commercial avec le Japon en plein mois de juillet sans que le Parlement européen ne soit consulté ? Où est la démocratie ?"

"Trouvez-vous normal que le parlement européen soit à ce point contourné ? Que Juncker et Tusk signent le JEFTA sans consulter @Europarl_FR ! Apres TAFTA et CETA ça continue pareil, en pire! »

 


 
Le 28 août 2018, Nicolat Hulot, ministre de la Transition écologique, démissionne du gouvernement français.
https://www.youtube.com/watch?v=umgOAc5c7D0 

 

 

Maxime Combes : « C’est à la société civile de prendre les choses en main »

Twitter de Maxime Combes, Economiste et militant pour la justice climatique, engagé depuis la fin des années 1990 dans le mouvement altermondialiste, à travers Attac France notamment. A publié : Sortons de l'âge des fossiles ! Manifeste pour la transition, Seuil. Il est coauteur de : - La nature n’a pas de prix (Attac, Paris, LLL, 2012) - Les naufragés du libre-échange, de l'OMC à Tafta (Attac, Paris, LLL, 2015) - Crime climatique stop ! (Seuil, « Anthropocène », août 2015). - Le Climat est notre affaire (Attac, Paris, LLL, 2015) : https://twitter.com/MaximCombes


"C’est une clarification nette et sans bavure. On sort de la confusion. Cela met à nu la politique d’Emmanuel Macron en matière d’écologie. Derrière le « Make our planet great again » se cachait un « Business as usual » qui consistait finalement à toujours tergiverser, reculer et tromper son monde quand il s’agissait de mettre en œuvre des décisions qui chamboulent l’équilibre du jeu économique ou encore quand il fallait mettre à mal les lobbies économiques. Celui qui se présentait comme l’anti-Trump, le leader des pays qui veulent faire face à la crise climatique, n’est pas compatible avec la protection de l’environnement. Avec cette démission, la preuve est faite que, face aux défis climatiques auxquels nous sommes confrontés, le libéralisme et le productivisme ne peuvent répondre. Ce que permet ce départ est de mettre à l’index ces modes de pensée. Malheureusement, le gouvernement ne va rien changer. C’est donc à la société civile de prendre les choses en main et de se lever contre ce type de politique libérales."

 



France, début de la campagne pour les élections européennes qui auront lieu en mai 2019



 

GLYPHOSATE

 

FRANCE

Le 18 août 2018. Recours en référé d'Europe-Écologie-Les Verts pour faire interdire l'herbicide de Monsanto. La formation écologiste va intenter une action devant le tribunal administratif contre les autorisations de mises sur le marché de ces produits, en réclamant le réexamen en urgence de la dangerosité du glyphosate par l’agence de sécurité sanitaire. http://www.liberation.fr/france/2018/08/18/glyphosate-recours-en-refere-d-eelv-pour-faire-interdire-l-herbicide-de-monsanto_1673330

  

SUISSE

Le 6 juillet 2018, un Plan d’action est soumis au Parlement du canton de Vaud pour réduire l’utilisation de cette substance sur le territoire cantonal.

Le 20 juillet 2018. les Verts du Tessin déclarent eux aussi la guerre au glyphosate.

 


 
ROUNDUP - GLYPHOSATE USA

Le 11 août 2018 : Roundup/glyphosate: Monsanto condamné à verser 289M$ à Dewayne Johnson, jardinier qui a utilisé le Roundup de 2012 à 2014, et à qui il ne reste que 2 ans maximum à vivre (lymphome), réactions de Dewayne Johnson, Scott Partridge, vice-président de Monsanto, Marie-Monique Robin, journaliste d'investigation, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne, François Veillerette, cofondateur et porte-parole de Générations Futures, association qui a participé à l'Initiative Citoyenne Européenne pour la fin du glyphosate, Paul François, céréalier charentais, victime de Monsanto qui a fait condamner Monsanto en appel en 2015, décision annulée en cassation en 2017, affaire rejugée en 2019, François Lafforgue, avocat de Paul François, David Cormand, Secrétaire national Europe Écologie-Les Verts, Ségolène Royal, ancienne ministre de l'Environnement, Bruno Parmentier, consultant en agriculture et alimentation, Christopher Mesnooh, avocat aux barreaux de Paris et New-York, Arnaud Gossement, avocat spécialiste du droit de l'environnement - 11.08.2018 - France et États-Unis. https://www.youtube.com/watch?v=TICD_GT3zgk

 
 


 

Dans l'indifférence générale l'UE et le Japon ont signé le JEFTA

 
Note de l'Adetra : Nous référant à l'article de Martine Orange du 17 juillet 2018, paru dans Mediapart : " Selon les documents obtenus par l’ONG Corporate Europe Observatory (CEO) auprès de la Commission européenne - et encore, celle-ci a refusé de donner accès aux documents de 2017, l’année la plus importante, en invoquant une « surcharge de travail » - , les lobbies industriels et financiers ont été associés à toutes les négociations. Entre 2013 et 2016, ils ont été présents à 190 réunions avec les directions de la Commission.
Les associations de consommateurs, celles représentant l’intérêt général, le grand public, les ONG n’ont été invitées durant la même période qu’à 4 % des réunions. Quant aux syndicats, aucune direction, aucun membre de la Commission européenne n’a jugé utile de les convier, ne serait-ce qu’une fois."

Emmanuel Macron et Pierre Moscovici avaient déclaré - voir les 2 vidéos suivantes en lien avec le CETA - vouloir avoir impérativement, à l'avenir, des procédures beaucoup plus transparentes et démocratiques vis-à-vis de la société civile, tout en sachant très bien qu'ils ne tiendraient pas leurs promesses !
A cet égard, le JEFTA a été négocié en catimini, puis a été signé en pleine période estivale !

 
Autre mesure totalement antidémocratique :

"Présenté comme un simple accord commercial, relevant des prérogatives [exclusives] de la Commission européenne, le JEFTA sera donc simplement soumis au vote du Parlement européen, le plus rapidement possible, sans qu’à un moment ou à un autre les parlements des États membres soient consultés.
Ainsi,
plus de risque de voir un Parlement wallon décortiquer pendant des semaines un accord, en en posant tous les termes sur la table, à la connaissance du public, et plus de risque de blocage institutionnel."

 


 

ITALIE-CETA. Le 13 juillet 2018. Le gouvernement italien confirme le rejet de l’accord de libre-échange UE-Canada
https://www.lemonde.fr/economie-mondiale/article/2018/07/13/le-gouvernement-italien-confirme-le-rejet-de-l-accord-de-libre-echange-ue-canada_5330974_1656941.html 

 

Pour rappel :

Le 23 mars 2017, Emmanuel Maurel, eurodéputé socialiste français, interpellait la Commission européenne concernant la rupture de l’application provisoire du CETA : http://emmanuelmaurel.eu/rupture-de-lapplication-provisoire-ceta/

 
Le 17 janvier 2018, la Commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale française auditionnait le Commissaire européen Pierre Moscovici, qui répondait à Jean-Luc Mélenchon et Clémentine Autain :

Première réponse de M. Moscovici : "Que se passe-t-il si le CETA n'était pas ratifié par un Etat membre de l'UE ? Vous savez qu'il est en "Application provisoire", s'il n'y a pas de ratification, l'Application provisoire perdure. C'est ce qui s'est passé pour d'autres accords."

Seconde réponse de M. Moscovici : "…Mais imaginons qu'un Parlement refuse de ratifier le CETA, ce qui à mon avis n'est pas souhaitable pour le Parlement français [Surprisedndlr], mais c'est vous qui en déciderez […] Il y a une déclaration du Conseil [européen] sur ce sujet, annexée à la décision de signer le CETA qui explique comment les choses se passeraient dans ce cas de figure qui ne s'est jamais produit : il faut d'abord qu'un Etat membre notifie son incapacité de façon permanente et définitive à ratifier le CETA. Par exemple à cet Etat de gérer sa procédure parlementaire, il peut y avoir plusieurs votes, et c'est la responsabilité de chaque Etat membre de décider de cela […] Si un Etat membre […] considère qu'il est dans l'impossibilité permanente et définitive de ratifier un accord commercial, en particulier le CETA, il faut alors qu'il le notifie au Conseil [européen], et dans ce cas de figure, oui, l'accord provisoire tombe." https://www.youtube.com/watch?v=AAfOCAbcT4s

 

 

Le 30 janvier 2018. Suite à l'audition de M. Moscovici, voici un communiqué de la Commission européenne, par sa Représentation en France : https://ec.europa.eu/france/news/20180130_decodeursue_parlement_ceta_fr

 


 

La clause d'arbitrage Investisseurs-Etats dans le CETA

La Cour de Justice de l'UE doit encore vérifier la compatibilité de l'ICS (clause d'arbitrage Investisseurs-États) avec les traités européens. Son avis est attendu pour le printemps 2019. Divers pays ont déjà ratifié le CETA sans attendre l'avis de la CJUE !


Par contre,
Mathilde Dupré‏ @Mathilde_Dupre_ 11 juil. Mathilde Dupré a retweeté Attac Austria : Le président autrichien ne signera pas le #CETA tant que la #CJUE n'aura pas donné sa réponse sur la compatibilité de l'accord avec le droit de l'#UE

 

 

Accords de nouvelle génération & mécanisme de règlement des différends Investisseurs-Etats, rappels :

  • Le 24 septembre 2015. Présentation de l'ISDS-ICS par Europe Ecologie : http://europeecologie.eu/L-ISDS-est-mort-vive-l-ISDS

  • Le 16 mai 2017. Libre-échange : pas de « compétence exclusive » de l’UE sur les accords de nouvelle génération.
    La Cour de justice européenne a publié, mardi 16 mai, un avis crucial pour la politique de libre-échange de l’Union européenne (UE). L’instance de Luxembourg estime que le traité signé entre Singapour et l’UE en septembre 2013 « ne peut pas, dans sa forme actuelle, être conclu par l’UE seule ». La conséquence ? Elle est très concrète : tous les accords commerciaux dits de « nouvelle génération » que conclura à l’avenir l’UE (par l’intermédiaire de la Commission), devront, pour entrer en application, être validés non seulement par le Conseil (les dirigeants européens) et le Parlement de Strasbourg, mais aussi par la trentaine de parlements nationaux de l’UE.[…]

    L’avis de la Cour confirme les « compétences exclusives » de l’UE pour toute une série de dispositions des accords commerciaux : les accès privilégiés aux marchés publics européens, les accords en matière de propriété intellectuelle, de protection des investissements ou les objectifs de développement durable.

    En revanche, pour deux volets précis de l’accord avec Singapour, l’UE « n’est pas dotée (…) d’une compétence exclusive, à savoir [dans] le domaine des investissements étrangers autres que directs (investissements “de portefeuille” opérés sans intention d’influer sur la gestion et le contrôle d’une entreprise) et [dans] le régime de règlement des différends entre investisseurs et Etats ».[…]

    ... Charles de Marcilly, de la Fondation Robert Schuman, juge que la Commission européenne pourrait à l’avenir contourner la difficulté politique et procédurière introduite par la Cour en dissociant les parties des traités à ratifier. « L’institution pourrait choisir de ne pas introduire dans l’accord commercial principal les règlements des différends, afin de n’avoir, dit-il, que ces derniers à présenter à la ratification des parlements nationaux. »
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2017/05/16/libre-echange-pas-de-competence-exclusive-de-l-ue-sur-les-accords-de-nouvelle-generation_5128392_3234.html
  • Le 6 mars 2018. Twitt de Mathilde Dupré de l'Institut Veblen : "La Cour de justice de l'UE déclare la clause d'arbitrage d'investissement ISDS entre les Pays Bas et la Slovaquie incompatible avec le droit européen. Cette décision est cruciale aussi pour la saisine CJUE de la Belgique sur l'ICS dans le CETA !".  https://twitter.com/mathilde_dupre_?lang=fr

 

 

Nouvelle approche dans la conclusion des futurs accords commerciaux de l'UE !!

Le 22 mai 2018. Les ministres du Commerce de l'UE ont validé une nouvelle approche dans la conclusion des futurs accords commerciaux de l'UE qui permettra de se passer, selon les cas, de leur ratification par les Parlements nationaux afin d'accélérer les discussions. A l'avenir, la Commission proposera de scinder les accords commerciaux en deux. https://www.rtbf.be/info/economie/detail_l-ue-pourra-conclure-ses-prochains-accords-commerciaux-sans-parlements-nationaux?id=9924433  

   


 

France - Glyphosate

 

Le 22 juin 2018. Reporterre. Nicolas Hulot et Stéphane Travert annoncent un plan d’action pour la sortie du gyphosate https://reporterre.net/Nicolas-Hulot-et-Stephane-Travert-annoncent-un-plan-d-action-pour-la-sortie-du

 

Le 22 juin 2018. Communiqué de France Nature Environnement, fédération française des associations de protection de la nature et de l'environnement. "Glyphosate : le gouvernement donne un chemin mais oublie d'imposer la destination [...] Mais si la détermination sur ce sujet est aussi forte que celle qui vient d’être annoncée, alors il faut inscrire l’interdiction dans la loi pour envoyer un message clair". http://civicrm.fne.asso.fr/civicrm/mailing/view?reset=1&id=8064


Note de l'Adetra
: il existe des alternatives à l'agrochimie depuis presque un siècle : l'agriculture biologique et biodynamique. Or, nous craignons que les alternatives prévues par le gouvernement de M. Macron ne soient à nouveau des produits issus de l'agrochimie et des manipulations génétiques.

D'autre part et pour rappel, le gouvernement de Macron qui avait proposé un "renouvellement" du glyphosate au sein de l'UE, a une grande part de responsabilité dans la décision prise, le 27 novembre 2017, d'un "renouvellement de l'autorisation" de cette substance pour une durée de 5 ans au sein de l'UE *. Dans la foulée, ce même 27 novembre, Macron annonçait par un twitt : "J’ai demandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour que l’utilisation du glyphosate soit interdite en France dès que des alternatives auront été trouvées, et au plus tard dans 3 ans." Soit, une proposition opposée à la précédente !!

* Le 28 novembre 2017, interview de Yannick Jadot, eurodéputé :
On pouvait gagner au niveau européen, la France n'a pas porté cette "interdiction" au niveau européen (à 03:07)
https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/les-4-verites-glyphosate-monsanto-a-gagne-au-niveau-europeen-et-la-france-a-perdu_2489345.html

 

La France a-t-elle le pouvoir d'interdire le glyphosate sur son territoire ?

L'organisation Foodwatch défend les droits des citoyens et citoyennes, consommateurs et consommatrices, à plus de transparence dans le secteur alimentaire et à l’accès à une alimentation saine.
Le 6 novembre 2017. Présentation de la "coopération réglementaire" : un pouvoir sans précédent accordé aux lobbies
La coopération réglementaire garantit aux lobbies un accès à l’élaboration des réglementations et projets de lois. Les lobbies seront consultés, pourront faire des commentaires et exiger des réponses - mécanisme appelé ‘notice and comment’ outre Atlantique - en amont du processus. Leur rêve : pouvoir freiner ou même bloquer de nouvelles règles et être quasiment corédacteurs des nouvelles lois. La Chambre de commerce des Etats-Unis a d’ailleurs qualifié la coopération réglementaire de "cadeau qui ne cesse de rapporter gros".
https://www.foodwatch.org/fr/s-informer/topics/traites-ceta-et-tafta/en-savoir-plus/la-cooperation-reglementaire-un-pouvoir-sans-precedent-accorde-aux-lobbies/

Présentation du "principe de précaution" : https://www.foodwatch.org/fr/s-informer/topics/traites-ceta-et-tafta/en-savoir-plus/le-principe-de-precaution-menace-par-ceta-et-tafta-pourquoi-c-est-grave/


Le 17 avril 2018. Article de Mathilde Dupré, chargée de campagne pour la responsabilité dans les accords commerciaux à l'Institut Veblen.
Pourra-t-on encore interdire le glyphosate avec le Ceta ?

Le Canada pourrait utiliser le dispositif de coopération réglementaire pour essayer de ralentir ou de bloquer l’adoption par la France d’une interdiction du glyphosate 
 
https://www.alternatives-economiques.fr/pourra-t-on-interdire-glyphosate-ceta/00084199

https://twitter.com/Mathilde_Dupre_/status/986194192249638912

 


  

France - Environnement

 

Le 22 juin 2018. Article d'Actu-Environnement.com. La phrase que Nicolas Hulot souhaite inscrire dans la Constitution est-elle un "aimable baratin" ? https://www.actu-environnement.com/ae/news/tribune-arnaud-gossement-constitution-31535.php4

 

Le 22 juin 2018. Mediapart. Le blog de Paul Cassia, professeur des universités en droit. L’exécutif instrumentalise l’environnement pour faire sa com’ https://blogs.mediapart.fr/paul-cassia

 


 

France. PESTICIDES NEONICOTINOÏDES NEUROTOXIQUES

Les apiculteurs sont en détresse : 20'000 ruches mortes en Bretagne ce printemps 2018, c'est l'hécatombe !

Le 24 mai 2018, rencontre entre Yannick Jadot, Joël Labbé, sénateur écologiste, et des apiculteurs du Centre Bretagne. Vidéo avec François Le Dudal, apiculteur à Cohiniac http://www.letelegramme.fr/cotesarmor/abeilles-yannick-jadot-a-l-ecoute-des-apiculteurs-27-05-2018-11972542.php

 
Le 27 mai 2018. Joël Labbé, sénateur écologiste du Morbihan et parlementaire le plus en pointe sur la question des néonicotinoïdes, explique comment l’industrie de la chimie propose sans cesse de nouvelles molécules destructrices. Considérant les pratiques positives et productives de l'agriculture biologique, il demande d'en finir avec l'agrochimie très rapidement, d'accélérer la transition de l'agriculture et de soutenir l'aide à la conversion.
https://www.facebook.com/yannick.jadot/videos/1586135558179734/

http://www.joellabbe.fr/category/presse-medias/articles/

 



France. Assemblée nationale. Le 28 mai 2018, la Loi sur l'alimentation et agriculture est votée


Les députés de la majorité enterrent la promesse de M. Macron sur le GLYPHOSATE

Le 28 mai 2018. Yannick Jadot, député européen écologiste, nous parle de la loi alimentation et agriculture :C'est le lobby de la malbouffe, le lobby de la souffrance animale, le lobby de l'élevage concentrationnaire qui a gagné. https://www.facebook.com/konbininews/videos/407349369747240/UzpfSTQ3MjU5OTY4OTUzMzMzMjoxNTg5MzExMjYxMTk1NDk3/

Le 29 mai 2018. Yannick Jadot est l'invité du grand entretien de Nicolas Demorand sur France Inter. https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-29-mai-2018

 

NOUVEAU SCANDALE ANTIDEMOCRATIQUE AUTOUR DU GLYPHOSATE !
Episode précédent : grave ingérence des lobbies des pesticides dans la souveraineté de l'Assemblée nationale
http://lcp.fr/la-politique-en-video/divulgation-un-lobby-dun-amendement-interdisant-le-glyphosate-batho-denonce

Réaction de la députée FI Mathilde Panot "Sur ce projet de loi, comme sur celui du logement, nous siégeons du lundi au dimanche de 9h30 à 1 heure du matin sans discontinuer. Or, lundi à 1 heure moins deux minutes, François de Rugy a décidé de poursuivre la séance jusqu'à 2 heures pour que le débat et le vote sur le glyphosate aient lieu en pleine nuit en catimini ! Ces conditions de débats sont donc déplorables."

Réaction du député En Marche Matthieu Orphelin "On discute donc de la question du glyphsate à 1h40 du matin. Tout est normal."

 


 

FRANCE

Samedi 26 mai 2018 : Manifestation unitaire dans 90 villes de France, avec la participation d'une soixantaine de groupes politiques, syndicaux et associatifs

 


 
FRANCE - Glyphosate - Grave ingérence des lobbies des pesticides dans la souveraineté de l'Assemblée nationale

Le 24 mai 2018, article paru dans Libération. Interview de Delphine Batho, députée nationale. http://www.liberation.fr/france/2018/05/24/delphine-batho-il-y-a-une-ingerence-des-lobbys-de-l-agrochimie-au-parlement_1652175

https://www.generations-futures.fr/actualites/scandale-amendements-glyphosate/

 

Twitter de Delphine Batho : https://twitter.com/delphinebatho

 


  
Le 2 mai 2018, article paru dans le magazine Marianne : Lors de son entretien avec le magazine américain "Forbes", le président Macron développe longuement sa vision de l'économie française. La "disruption" et la libéralisation y sont jugées indispensables pour adapter le pays à la marche du monde. Aux critiques, Emmanuel Macron répond en 2018 comme Margaret Thatcher dans les années 1980 : "Il n'y a pas d'alternative". [...]

La vision du président français consiste à présenter les réformes libérales, non pas comme des choix politiques, mais comme des étapes indispensables ne souffrant pas d'être discutées "La seule manière de procéder, selon moi, est d'expliquer au peuple français que nous mènerons ces réformes, sans aucun doute", martèle Macron, évoquant la réforme de la SNCF et toutes celles qui auront trait aux "services publics". https://www.marianne.net/politique/dans-forbes-un-macron-obsede-par-la-disruption-et-plus-thatcherien-que-jamais


Note de l'Adetra
: nous pensons que la réforme de la SNCF représente pour M. Macron un test devant lui permettre de déterminer s'il lui sera possible, dans un second temps, de libéraliser une majorité des "services publics", notamment par l'accord TISA !


Les fuites de Wikileaks sur TISA :
https://wikileaks.org/tisa/releases/

 



Le 27 avril 2018. Victoire : l’UE interdit trois pesticides tueurs d’abeilles ! Les gouvernements européens se sont prononcés aujourd’hui à Bruxelles en faveur de l’interdiction de trois néonicotinoïdes particulièrement dangereux pour les abeilles : l’imidaclopride, le clothianidine et le thiamétoxame, fabriqués par les géants de l’agrochimie Bayer et Syngenta. https://www.greenpeace.fr/victoire-lue-interdit-trois-pesticides-tueurs-dabeille/

 


 

Le 20 avril 2018. Facebook de Yannick Jadot, eurodéputé Europe écologie Les Verts : Philippe Lamberts était en direct. https://www.youtube.com/watch?v=B-SBJjIjqYY

 

https://www.facebook.com/philippelambertseurope/videos/1121556411319247/UzpfSTQ3MjU5OTY4OTUzMzMzMjoxNTUxMzQyNjExNjU5MDI5/

 



FRANCE - 130 manifestations ce 19 avril 2018 !
http://www.frontsyndical-classe.org/2018/04/130-manifestations-ce-19-avril.html

Paris : http://www.liberation.fr/france/2018/04/19/manif-a-paris-cette-mobilisation-me-donne-du-courage_1644433

Marseille. Cheminots, organisations syndicales, fonctionnaires, et étudiants sont à nouveau mobilisés dans la rue ce 19 avril contre la politique du gouvernement Macron-Philippe. Vidéos. http://www.lamarseillaise.fr/marseille/societe/69479-direct-suivez-la-manifestation-du-19-avril-a-marseille

 


 

Au Parlement européen, le porte-parole des eurodéputés écologistes critique la politique menée par Emmanuel Macron et son gouvernement

Le 17 avril 2018. Excellente intervention de l'eurodéputé écologiste Philippe Lamberts, co-Président du groupe des Verts/ALE : "Dans votre France, l'État de droit, garant de nos libertés, s'éloigne jour après jour." https://www.facebook.com/philippelambertseurope/videos/discours-%C3%A0-emmanuel-macron/1119920361482852/

 
Parlement européen, le 17 avril 2018, 3 eurodéputés sans langue de bois face à Macron : Younous Omarjee, membre de la France Insoumise, Patrick Le Hyaric, membre du PCF, président & directeur du groupe L'Humanité, et Philippe Lamberts, membre du parti écologiste.
https://www.youtube.com/watch?v=WHB4DWInxCM

 
Parlement européen, le 17 avril 2018. Débat intégral entre Emmanuel Macron et les eurodéputés sur l'avenir de l'Europe (3h20')
https://www.youtube.com/watch?v=TX4N53KEPhc

 
Le 17 avril 2018. Vidéo de l'Humanité. Après le passage du président français devant le Parlement européen, trois eurodéputé.e.s réagissent. Avec Michèle Rivasi ( Verts-ALE ), Marie-Pierre Vieu ( GUE-GVN ), et Jean-Paul Denanot ( S et D.) Débat animé par Jean-Jacques Régibier, journaliste. Que valent les discours d'Emmanuel Macron sur l'Europe ?
https://www.youtube.com/watch?v=T-TblXNJzn8

 


 
FRANCE - UNE LUTTE CAPITALE

 

Samedi 14 avril 2018, Manifestation à Marseille

LIBERATION : "Il fallait faire un exemple et c’est Marseille qui, ce samedi, a joué les laboratoires de la convergence des luttes. Près de 50'000 personnes, selon les organisateurs, ont répondu à l’appel d’une quinzaine d’organisations syndicales, associations et partis politiques - CGT, Sud-Solidaire, FSU, Unef, France Insoumise, Parti communiste, NPA, etc. pour dire : Stop à Macron". http://www.liberation.fr/france/2018/04/14/a-marseille-une-manif-laboratoire-de-la-convergence-des-luttes_1643438

Vidéo : https://actu.orange.fr/france/video-manifestation-a-marseille-jean-luc-melenchon-appelle-a-l-unite-contre-emmanuel-macron-CNT0000011qq3x.html

Le 14 avril, 2018, François Ruffin était l'invité de l'émission "On n'est pas couché".
Dès 41:30, voir les 2 témoignages d'un cheminot à la SNCF, membre de la CGT, et d'une employée et déléguée syndicale chez Carrefour.
https://www.youtube.com/watch?v=gGL6NET6M14

 

Communiqué de l'Adetra : nous sommes très reconnaissants à tous celles et ceux qui s'engagent dans cette lutte si importante pour les droits sociaux et humains en France, lutte qui devrait entraîner des répercussions beaucoup plus larges.

En cas de victoire, cette mobilisation devrait donner un signal fort au gouvernement français, lui indiquant que le peuple n'accepte pas l'accord TISA, qui vise notamment à libéraliser les secteurs rentables de la majorité des services publics.

Les négociations de TISA sont suspendues depuis décembre 2016. A présent, les USA prévoient de prendre une décision quant à leur éventuelle reprise, dont on peut craindre, si elle était effective, qu'elle ne soit suivie d'une rapide signature et mise en application.

L'accord TISA, pouvant être considéré comme une sorte de constitution supranationale, rendrait dès lors toute opposition citoyenne beaucoup plus difficile qu'elle ne l'est aujourd'hui.

L'accord TISA n'ayant pas de chapitre sur l'investissement, on ne peut exclure qu'il soit considéré, au moment de son éventuelle signature, comme un « accord non-mixte », ne relevant que de la seule compétence de l’UE ! Dans ce cas, il ne serait alors pas soumis à la ratification des 38 Parlements nationaux et régionaux compétents des Etats membres de l'Union européenne !
(quant au CETA, il s'agit d'un accord "mixte" impliquant une longue procédure de ratification).

L'accord TiSA devrait comporter un système de règlement des différends Etat contre Etat, selon une procédure d’arbitrage «diplomatique» entre pays : http://trade.ec.europa.eu/doclib/docs/2016/november/tradoc_155095.pdf

Voici aussi le lien correspondant à la dernière fuite sur ce mécanisme, révélée en septembre 2016 par Wikileaks, avec une analyse de Jane Kelsey, professeur de droit : https://wikileaks.org/tisa/analysis/201609_TiSA_Analysis-on-Dispute-Settlement/

Concernant les spécificités des accords "mixtes", veuillez vous référer à la décision rendue le 16 mai 2017 par la Cour de justice de l’Union européenne : "Au final, ce n’est que pour deux volets de l’accord [de libre-échange avec Singapour] que l’Union n’est pas dotée, selon la Cour, d’une compétence exclusive, à savoir le domaine des investissements étrangers autres que directs (investissements « de portefeuille » opérés sans intention d’influer sur la gestion et le contrôle d’une entreprise) et le régime de règlement des différends entre investisseurs et États." https://curia.europa.eu/jcms/upload/docs/application/pdf/2017-05/cp170052fr.pdf

 



PARIS, le 3 avril 2018, Manifestation des cheminots

"Est-ce que le pays est prêt à défendre ses services publics, ou pas ? C'est l'enjeu de cette lutte".

"On ne pourra pas gagner tous seuls. Si il y a une convergence des luttes, on peut gagner, on peut faire reculer ce gouvernement qui est au service des riches." 

https://www.youtube.com/watch?v=D0v9jZi7MPQ

 

Le 4 avril 2018. Interview du député Adrien Quatennens (FI) : https://www.youtube.com/watch?v=KPA4mwXZMb0

 


 
Excellente nouvelle. Décision de la Cour de justice de l'Union européenne sur l'ISDS

Le 6 mars 2018. Twitt de Mathilde Dupré (Institut Veblen) :

La Cour de justice de l'UE déclare la clause d'arbitrage d'investissement ISDS entre les Pays Bas et la Slovaquie incompatible avec le droit européen. Cette décision est cruciale aussi pour la saisine CJUE de la Belgique sur l'ICS dans le CETA ! https://twitter.com/mathilde_dupre_?lang=fr 


 
March 22, 2018 - TISA


Information diffusée par Uni Global Union et l'OWINFS (Our world is not for sale)

https://insidetrade.com/daily-news/lighthizer-work-new-trade-agreements-begin-next-week-tisa-decision-soon

Inside U.S. Trade - Lighthizer: Work on new trade agreements to begin next week; TISA decision soon
... "Pressed by Sen. Tom Carper (D-DE) on the administration’s position on TISA, Lighthizer said the agreement was still being studied – with the core question being whether it offers the most expeditious path to getting a deal sealed on the issues central to the agreement.

 

“The TISA agreement is something that we are studying,” Lighthizer said, adding that “the issue is whether you take all those items, and you’re more likely to make progress in a shorter period of time with TISA or you’re more likely to deal with them in specific groups of like-minded people who actually have the desire to move forward in that area and not take hostages in agriculture and all kinds of other stuff.”

The TISA talks have been stalled since President Trump won the White House in 2016. Before that, TISA members had hoped to conclude the negotiations in December 2016.

“It’s something that we’re still looking at. We now have our deputies on board as of this week, so we’re at kind of a crucial time and it probably makes sense for us to sit down and talk about it,” Lighthizer added. –" Jack Caporal ( Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir )

 

USA. Voir aussi la vidéo suivante à 1:55:00 : https://www.c-span.org/video/?442748-1/us-trade-representative-lighthizer-testifies-steel-aluminum-tariffs

    


 
FRANCE. Mars 2018, article de Serge Halimi paru dans Le monde diplomatique :

Un ancien ministre de l’économie socialiste qui, plus tard, créera un parti libéral à son image a un jour détaillé l’art et la manière d’enfanter une société de marché : « N’essayez pas d’avancer pas à pas. Définissez clairement vos objectifs et approchez-vous en par bonds en avant qualitatifs afin que les intérêts catégoriels n’aient pas le temps de se mobiliser et de vous embourber. La vitesse est essentielle, vous n’irez jamais trop vite. Une fois que l’application du programme de réformes commence, ne vous arrêtez plus avant qu’il soit terminé : le feu de vos adversaires perd en précision quand il doit viser une cible qui bouge sans arrêt. » M. Emmanuel Macron ? Non, M. Roger Douglas, en novembre 1989, en Nouvelle-Zélande. Il livrait alors les recettes de la contre-révolution libérale que son pays venait d’expérimenter.

https://www.monde-diplomatique.fr/2018/03/HALIMI/58473

 
Le démantèlement de la SNCF :

 


 
FRANCE. Le 26 février 2018, Blog de Jean-Luc Mélenchon :

Détruire les services publics, c’est détruire l’État

https://melenchon.fr/2018/02/26/detruire-les-services-publics-cest-detruire-letat/

 

Le 28 avril 2014, Rosa Pavanelli, secrétaire générale de l'Internationale des services publics, communiquait dans sa préface du Rapport spécial de Scott Sinclair et Hadrian Mertins-Kirkwood "l'ACS [TISA] contre les services publics" : "Les services publics ont pour objectif de fournir des services économiques et sociaux essentiels, tels que les soins de santé ou encore l’éducation, et ce, de façon abordable, universelle, et en réponse à un besoin.
Si les services publics existent, c’est parce que les marchés ne délivreront pas ces résultats.
De plus, les services publics représentent un maillon déterminant pour garantir une concurrence juste en affaires, et une réglementation efficace nous permettra en outre d’éviter les catastrophes environnementales, sociales et économiques, telles que le réchauffement de la planète."

 


 
TiSA
  - parution de 2 nouveaux rapport (en anglais)

Février 2018. "TiSA : Pas notre avenir ! Quand tout est un service, un accord sur le commerce des services affecte tout le monde" par le professeur Jane Kelsey de l'Université d'Auckland. Ce rapport dévoile la portée du coup de force des grandes entreprises en examinant de près l'impact potentiel de TISA sur les travailleurs de tous les secteurs de l'Union internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie-restauration, du tabac et des branches connexes (IUF-UITA), ainsi que les conséquences plus larges de TISA sur le mouvement ouvrier, la société et la gouvernance démocratique. Le soutien à ce rapport a été apporté par la Fondation Friedrich-Ebert (Friedrich-Ebert-Stiftung). http://www.iuf.org/w/?q=node/6049


Janvier 2018, une autre étude sur TISA, axée sur l'UE, a été commandée par la Chambre autrichienne du travail : "ASSESS-TiSA : Évaluation des avantages allégués de l'accord sur le commerce des services". Les auteurs sont : Werner Raza, Bernhard Tröster et Rudi von Arnim.
http://www.akeuropa.eu/en/publication-full.html?doc_id=492&vID=37

Those who won’t have the time to read through it, may find the key results here:
In German:
http://www.akeuropa.eu/de/news-full.html?cmp_id=7&news_id=3457&vID=37
And in English:
http://www.akeuropa.eu/en/news-full.html?cmp_id=7&news_id=3457&vID=37 

  



CETA

FRANCE. Interventions de 3 députés de La France Insoumise

 

Le 17 janvier 2018. La Commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale française auditionne le Commissaire européen Pierre Moscovici.
Clémentine Autain
demande à Pierre Moscovici : "Si un pays refuse de signer le CETA [ratification finale par les Parlements nationaux de l'UE et certains Parlements régionaux], que se passe-t-il concrètement ?"

Réponse de Pierre Moscovici : "Je pense en effet qu'il faudra qu'à l'avenir, on soit encore plus sérieux sur la qualité des accords commerciaux; on ne peut pas aujourd'hui faire des accords commerciaux qui se passent sans transparence sur toute (une série) de sujets et sans contrôle démocratique.
Que se passe-t-il si le CETA n'était pas ratifié par un Etat membre [de l'UE] ? Vous savez qu'il est en Application provisoire,
s'il n'y a pas de ratification : l'Application provisoire perdure. C'est ce qui s'est passé pour d'autres accords. Mais c'est une donnée technique que j'évoque ici !". Et Marielle de Sarnez de corroborer : "Purement technique !". Et Pierre Moscovici d'ajouter : "Purement technique".

Jean-Luc Mélenchon prend la parole : "Les français ont l'habitude de se penser peuple souverain et vous venez de nous dire Monsieur le Commissaire […] que si un peuple, par exemple le mien, la France et ses institutions, décide qu'il ne veut pas du CETA […] vous nous avez bien dit: alors la conséquence c'est que le CETA continuera à s'appliquer, en tout cas tel que c'est le cas déjà aujourd'hui, à l'exception des tribunaux d'arbitrage. Et bien permettez-moi de vous dire […] qu'il y a un désaccord total d'un certain nombre de forces politiques, pas de toutes - il y en a qui sont prêtes à renoncer à la souveraineté de leur pays -, mais pas tout le monde".

Pierre Moscovici répond à Jean-Luc Mélenchon et à Clémentine Autain  : "…Mais imaginons qu'un Parlement refuse de le ratifier - ce qui à mon avis n'est pas souhaitable pour le Parlement français [Surprisedndlr] mais c'est vous qui en déciderez - dans ce cas là, on entre dans un territoire inconnu - parce que cela n'est jamais arrivé - et qui est juridiquement extrêmement complexe, d'où ma réponse trop rapide, vous m'en pardonnerez, mais les choses sont prévues […] Il y a une déclaration du Conseil [européen] sur ce sujet, annexée à la décision de signer le CETA qui explique comment les choses se passeraient dans ce cas de figure qui ne s'est jamais produit : il faut d'abord qu'un Etat membre notifie son incapacité de façon permanente et définitive à ratifier le CETA. Par exemple à cet Etat de gérer sa procédure parlementaire, il peut y avoir plusieurs votes, et c'est la responsabilité de chaque Etat membre de décider de cela […] Si un Etat membre […] considère qu'il est dans l'impossibilité permanente et définitive de ratifier un accord commercial, en particulier le CETA, il faut alors qu'il le notifie au Conseil [européen], et dans ce cas de figure, oui, l'accord provisoire tombe."
https://www.youtube.com/watch?v=AAfOCAbcT4s 

 


 

AGENDA –  Initiative pour des multinationales responsables

L‘initiative pour des multinationales responsables est portée par une vaste coalition : 89 organisations des domaines de l’entraide, des droits humains, des droits des femmes, de la protection de l’environnement, des Eglises, mais aussi des syndicats et des unions d’actionnariat en font partie. http://konzern-initiative.ch/la-coalition/?lang=fr

Genève - le CETIM vous invite à la soirée de projection et discussion autour de l'initiative pour des multinationales responsables qui aura lieu le mercredi 21 février 2018 à partir de 18 h 30. Lieu : Genève, UNI-Mail, salle MR070, Boulevard du Pont d'Arve 40. flyer soirée multionationales responsables

Le 23 octobre 2017. L'effort sur des multinationales responsables s'étend aussi à l'ONU https://www.swissinfo.ch/fre/toute-l-actu-en-bref/l-effort-sur-des-multinationales-responsables-s-%C3%A9tend-aussi-%C3%A0-l-onu/43619238#.We9JUYs4bA8.facebook

 


 

France – Le statut des fonctionnaires est menacé !

  • Le 11 juillet 2016. Article de Laurent Mauduit paru dans Mediapart : Emmanuel Macron, le candidat de l’oligarchie. ...La morale de notre histoire, c’est celle que tire le grand républicain Marc Bloch dans L’Étrange Défaite, dans les semaines qui suivent la débâcle de juin 1940 : « Quelle que soit la nature du gouvernement, le pays souffre si les instruments du pouvoir sont hostiles à l’esprit même des institutions publiques. À une monarchie, il faut un personnel monarchiste. Une démocratie tombe en faiblesse, pour le plus grand mal des intérêts communs, si ses hauts fonctionnaires, formés à la mépriser et, par nécessité de fortune, issus des classes mêmes dont elle a prétendu abolir l’empire, ne la servent qu’à contrecœur. » http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/2016/07/emmanuel-macron-le-candidat-de-l-oligarchie-laurent-mauduit.html

 

Le 1er février 2018. Nous constatons qu'Emmanuel Macron et son gouvernement poursuivent, de façon très offensive, une "attaque" du Service public, conforme au CETA et au TISA. Pour rappel, le CETA est en "application provisoire" excepté l'ISDS/ICS, et l'Accord sur le Commerce des Services (TISA) est en suspens. https://www.franceinter.fr/economie/reforme-de-l-etat-plan-de-departs-volontaires-inedit-pour-les-fonctionnaires-et-remuneration-au-merite

 

https://www.lopinion.fr/video/texto/plan-fonction-publique-attaque-en-regle-contre-services-publics-autain-142687

  • Le 25 mai 2016. Analyse des Verts au Parlement européen : CETA - Un voyage en terre inconnue pour les services publics. "Nous entrons ici en terres inconnues. Pour la première fois, l’UE a négocié un accord commercial avec une « liste négative » pour les services. Cela signifie qu'à moins que les gouvernements européens excluent explicitement un service de la négociation, tous les services, y compris de nouveaux services publics à venir, seront automatiquement ouverts à la concurrence des fournisseurs de services étrangers. Des clauses au nom très jargonneux, telle que la clause de « statu quo », qui gèle la législation au moment de la signature de l'accord, ou encore la clause dit de « cliquet », qui empêche de revenir sur la libéralisation d'un service, créent un risque majeur pour les services publics locaux et nationaux. Il faut mesurer l’impact d’un tel accord sur les services publics : faire revenir un service sous le contrôle public devient mission quasi-impossible et sera très coûteux. D'ailleurs, la Fédération européenne des syndicats des services publics est vent debout contre cet accord." http://ttip2016.eu/blog/12%20raisons%20de%20s%E2%80%99opposer%20au%20CETA%20verts.html

  • Les tribunaux privés minant la démocratie. Le 1er février 2018, l’Assemblée nationale étudiait la proposition de résolution de la France insoumise pour demander un référendum sur le CETA, accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada. Jean-Luc Mélenchon a expliqué pourquoi ce traité posait un problème républicain : « Les multinationales ne seront pas soumises au droit du pays dans lequel elles interviennent ». https://melenchon.fr/2018/02/01/ceta-probleme-republique/

 

TISA. Septembre 2014, l’Internationale des services publics présentait le rapport d’Ellen Gould : http://www.world-psi.org/sites/default/files/documents/research/report_tisa_fr_lr_2.pdf

 

Rapport de Scott Sinclair sur TISA, édité en juillet 2017 :  http://www.rosalux.eu/fileadmin/user_upload/Publications/2017/TISA-FR.pdf    

 


 

TISA, TAFTA & CETA

Le 26 janvier 2018. L’Adetra soutient vivement la candidature d’Emmanuel Maurel, eurodéputé et candidat au poste de premier secrétaire du Parti socialiste français, cet élu ayant dénoncé à plusieurs reprises le danger des accords de libre-échange TISA, TAFTA & CETA. Vous trouverez plusieurs de ses interventions et interviews sur notre site, dont les suivants :

 

Débats du 1er février 2016 au Parlement européen sur TISA, Intervention d'Emmanuel Maurel :
"Monsieur le Président, Mme la rapporteure [Viviane] Reding a dit tout à l'heure que la question qui nous était posée est : Quel TISA voulons-nous ? Mais j'émettrai une petite nuance, je pense que la vraie question est aussi : Voulons-nous du TISA ?
Nous sommes un certain nombre de parlementaires, mais aussi évidemment de citoyens, à douter du bien-fondé d'une telle négociation, pourquoi ? Parce que nous sommes instruits par l'expérience et que nous avons vu le bilan calamiteux des libéralisations passées, alors même que l'Europe, plus que jamais, a besoin de règles et de protections.
Les questions qui sont posées dans cette Résolution et que nous sommes un certain nombre à poser, c'est de savoir si TISA sera un TTIP [TAFTA] déguisé, ou une directive Bolkestein au niveau mondial, ou si TISA impliquera encore plus de dérégulations et encore plus de déréglementation financière ?
Si la Commission répond OUI à ces questions, nous serons évidemment contre TISA. De ce point de vue-là, Mme Arena a raison; notre résolution ne doit pas être un soutien à la Commission, mais plutôt une invitation, un encouragement très vigoureux à procéder autrement et à être toujours soucieux de la protection des salariés et des consommateurs de l'Union européenne".
http://www.deputes-socialistes.eu/emmanuel-maurel-voulons-nous-du-tisa/


Le 28 octobre 2015. Emmanuel Maurel : vidéo sur les mesures de sécurité prises autour des négociations secrètes concernant le TTIP-TAFTA :
http://emmanuelmaurel.eu/dans-la-salle-de-lecture-securisee-du-ttip-des-piles-de-documents-negocies-dans-le-plus-grand-secret/
Ce document très intéressant nous informe qu’une majorité de députés de la Commission parlementaire du commerce international (INTA) n’avaient pas accès librement aux documents secrets issus des négociations sur le TTIP/TAFTA !!! L’absence de transparence et la discrimination régnait par conséquent au sein même de la Commission du commerce international chargée d’examiner les accords commerciaux négociés par la Commission européenne !

 
Le 10 décembre 2015, Emmanuel Maurel nous informait que le secret qui entoure les négociations sur TISA est encore plus dense que celui qui entoure les négociations sur le TTIP-TAFTA !!
"Ni salle de lecture sécurisée, ni accès, même restreint, à tous les documents détaillés issus des négociations […] les documents régulièrement révélés par Wikileaks constituent malheureusement la base de travail la plus sérieuse pour les parlementaires" :
http://emmanuelmaurel.eu/revelations-de-wikileaks-sur-le-tisa-la-grande-deregulation/
N.B. Le 3 février 2016, le Parlement européen a voté un rapport de recommandations émanant de la Commission du commerce international (INTA), à l'attention de la Commission européenne.

 
Le 27 avril 2016, interview d’Emmanuel Maurel paru dans Libération :

http://www.liberation.fr/france/2016/04/27/apres-le-tafta-tisa-une-directive-bolkestein-puissance-10_1448995

Le 1er juillet 2016. Intervention d'Emmanuel Maurel sur les négociations TiSA : la Commission européenne est en train de perdre le Parlement européen en route. http://emmanuelmaurel.eu/2016/07/01/negociations-tisa-la-commission-est-en-train-de-perdre-le-parlement-europeen-en-route/

  

Note de l’Adetra : Le processus de négociations de l’accord TISA - déjà très avancé - a été suspendu pendant toute l’année 2017 ! Si ces négociations devaient reprendre, on ne pourrait exclure que TISA soit considéré, au moment de sa signature, comme un « accord non-mixte », ne relevant que de la seule compétence de l’UE ! Dans ce cas, il ne serait alors pas soumis à la ratification des 38 Parlements nationaux et régionaux compétents des Etats membres de l'Union européenne ! (voir ci-après pour des informations complémentaires concernant la « mixité » ou « non-mixité » de TISA).

 

Quant au CETA, ce traité UE-Canada a été signé le 30 octobre 2016, ratifié par le Parlement européen le 15 février 2017, puis est entré en application provisoire le 21 septembre 2017, à 90 % de ses dispositions. En effet, l’ISDS-ICS, juridiction supranationale privée qui contourne les juridictions publiques nationales, a été exclu de l’application provisoire de ce traité. Dernière étape : le CETA est soumis à la ratification des 38 Parlements nationaux et régionaux de l'UE. https://www.cncd.be/Un-an-apres-la-signature-du-CETA

La « mixité » des accords de libre-échange, étant indispensable à tout système démocratique, nous relevons que le 19 octobre 2016, Emmanuel Macron défendait la « non-mixité » du CETA : « Juridiquement, la Commission européenne aurait pu d’ailleurs, sans revenir vers les Parlements nationaux, faire passer ce traité ». https://www.youtube.com/watch?v=iXrxn1cv6Fg

A 01:15 de cette vidéo, il est aussi intéressant d’entendre Emmanuel Macron affirmer - ce qu'il a à nouveau fait dernièrement en marge du Forum de Davos - vouloir avoir des procédures beaucoup plus transparentes afin d'associer davantage le peuple à la stratégie définie par les leaders, alors qu’il n’est pas prêt à accorder cette même prérogative aux Parlements nationaux !

 Le 19 octobre 2016 « Journées de Bruxelles » (à 26 :10) http://www.dailymotion.com/video/x4y96tt

Puis, Emmanuel Macron fait une double volte-face.
Article du 19 septembre 2017 de Maxime Vaudano :
http://transatlantique.blog.lemonde.fr/2017/09/19/ultime-interpellation-de-macron-pour-suspendre-lapplication-du-ceta/

 

CETA - Le 20 octobre 2016. Dans un entretien au « Monde », le ministre-président socialiste de la Wallonie, Paul Magnette, expliquait son désaccord sur ce traité de libre-échange.
« J’ai reçu des bribes de texte, de sources diverses, pas un document complet à l’heure où je vous parle. »
« Je suis en désaccord total avec M. Macron et d’autres, qui estiment que de tels textes ne devraient pas passer par les parlements. Ce qui alimente aujourd’hui la crise de l’Europe, c’est la manière de négocier des textes d’une telle importance. Cela fait sept ans que le CETA est discuté, c’est vrai, mais nous avons reçu la version définitive il y a moins d’un an et j’ai alerté la commissaire sur tous les problèmes qu’il nous posait dès le 2 octobre 2015. La première réaction m’est parvenue le 4 octobre… 2016, à vingt-trois jours du sommet avec le Canada. »

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/10/20/accord-ceta-on-ne-peut-pas-nous-dire-ce-traite-est-parfait-vous-avez-le-choix-entre-oui-et-oui_5017564_3234.html

 

France - CETA. Mercredi 20 septembre 2017, un collectif de personnalités politiques et de syndicats dénonce, dans une tribune publiée par Libération «le silence assourdissant de Nicolas Hulot» sur ce traité qui «enterre la COP21 et les accords de Paris».

   



UE - Pêche électrique

Le 15 janvier 2018. Prise de position à Strasbourg, de Younous Omarjee, juriste, député européen (France), premier Vice-président de la Commission du développement régional, Membre de la Commission des budgets et Membre suppléant de la Commission de l’environnement. Chef de délégation française de la "Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique" https://twitter.com/i/web/status/953006228191547395

 

Interdiction de la pêche électrique : les raisons d'une victoire au Parlement européen

Le 17 janvier 2018. Vidéo du Journal l'Humanité. Qu'est-ce qui a rendu possible le vote de l'interdiction de la pêche électrique par le Parlement européen ? Avec les eurodéputé-e-s Karima Delli (Verts-ALE), Isabelle Thomas (Socialistes & Démocrates) et Younous Omarjee (GUE-GVN). Débat animé par Jean-Jacques Régibier, journaliste. https://www.youtube.com/watch?time_continue=6&v=Dr7nPVLS0l4


Définition du RMD : le rendement maximal durable (RMD) est la plus grande quantité de captures que l’on peut extraire d’un stock halieutique à long terme et en moyenne, dans les conditions environnementales existantes (moyennes), sans affecter significativement le processus de reproduction [définition FAO].

      


 

La pêche électrique, une méthode INHUMAINE qui détruit la Vie !

Le 17 novembre 2017, petit reportage sur la pêche électrique, vidéo https://www.youtube.com/watch?v=SQPmiRrRuBk

 

Le 21 novembre 2017, la Commission «Pêche» du Parlement européen s’était prononcée pour la pêche électrique !
Avec la pêche électrique, on est sorti de la prédation pour passer à l’extermination
[…] Les résultats de ce vote laissent bouche bée : 23 voix pour, 3 contre. Trois députés seulement ont été réfractaires. C’est consternant. Que des hypercapitalistes prédateurs soient prêts à détruire le monde pour s’enrichir est une chose. Que des Etats démocratiques avalisent les ambitions apocalyptiques de ces derniers est pathétique.
http://www.liberation.fr/debats/2018/01/08/methode-electrique-peches-barbares_1621082

 

Le 23 novembre 2017, interview de Claire Nouvian, présidente de l’Association BLOOM, suite au vote de la Commission « Pêche » du Parlement européen (avant le vote du Parlement européen) https://www.youtube.com/watch?v=msOeC6EvPak

 

Mercredi 17 janvier 2018. Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot https://rennes.maville.com/actu/actudet_-peche-electrique-la-commission-europeenne-a-menti-denonce-yannick-jadot_54135-3361485_actu.Htm

 

Dossier à suivre, informez vos proches !

  


 

Deux grandes nouvelles pour l'Environnement !

UE - Le 16 janvier 2018, le Parlement européen vote l'interdiction de la pêche électrique - vidéo : https://francais.rt.com/france/47347-jadot-exulte-apres-que-parlement-europeen-positionne-contre-peche-electrique-video

 

FRANCE - Edouard Philippe a annoncé, mercredi 17 janvier, à l’issue du conseil des ministres, l'abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Ce dossier ouvert dans les années 1960, constitue le plus ancien conflit environnemental de France. http://www.lemonde.fr/planete/video/2018/01/17/notre-dame-des-landes-le-projet-sera-abandonne-annonce-edouard-philippe_5243029_3244.html

 

Le 17 janvier 2018, intervention de Mathilde Panot FI à l’Assemblée nationale française : https://www.youtube.com/watch?v=hfnuWRVyPBA

  


 

Perturbateurs endocriniens

 

Voir aussi le film d’Arte « Demain tous crétins ? » : https://www.demaintouscretins.com/

 A propos de Barbara Demeneix : http://www2.cnrs.fr/presse/communique/2370.htm

    


 

UE - Perturbateurs endocriniens

Le 13 décembre 2017. L'Union européenne adopte une définition des perturbateurs endocriniens-

« Le niveau de preuve demandé est toujours extrêmement élevé », a déploré François Veillerette, porte-parole de l’ONG Générations futures, reflétant la déception exprimée mercredi par les ONG et les scientifiques.

« Les Etats membres ont échoué à saisir l’opportunité offerte par la décision du Parlement européen d’améliorer de manière considérable les critères afin de réellement protéger la santé humaine », estime, pour sa part, Genon K. Jensen, directrice de la coordination européenne Health and Environment Alliance (HEAL).

Quant à la communauté scientifique compétente, elle n’a eu de cesse, depuis 2016, de demander à modifier les critères en profondeur. Forte de 18 000 membres, la Endocrine Society dénonçait déjà un « niveau de preuve irréaliste » avant même l’introduction de la clause d’exception retoquée au Parlement.

La rédaction des « lignes directrices » qui expliquent dans le détail comment appliquer les critères d’identification est, elle, déjà terminée. Elaborées sous l’égide des agences européennes de l’alimentation (EFSA) et des produits chimiques (ECHA), elles font l’objet d’une consultation publique jusqu’au 31 janvier. http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/12/13/la-definition-des-perturbateurs-endocriniens-adoptee-a-bruxelles_5229234_3244.html

 

Nota bene : Or, ces 2 agences européennes sont, depuis plusieurs années, pointées du doigt pour leurs conflits d’intérêts avec l’industrie agroalimentaire. Cherchez l'erreur ! http://www.liberation.fr/planete/2017/09/15/glyphosate-l-autorite-europeenne-de-securite-des-aliments-sous-influence-de-monsanto_1596572


Perturbateurs endocriniens, pour rappel
 :

Le 4 juillet 2017, Nicolas Hulot cédait sur les perturbateurs endocriniens au niveau de l'UE.


Note de l’Adetra : le 1er juin 2017, « Le président Emmanuel Macron s'était adressé en anglais aux Américains en appelant à rendre sa grandeur à notre planète "Make our planet great again", paraphrasant le slogan de Donald Trump, après la décision du président américain de retirer les Etats-Unis de l'Accord de Paris "Make our planet great again". (Sudinfo.be) »

Aujourd’hui, nous constatons une totale contradiction entre cet appel du président Macron et ses deux récentes positions au niveau de l’UE sur le Glyphosate et les Perturbateurs endocriniens, entraînant de graves conséquences pour l’Environnement et les Droits humains !

 


 

GLYPHOSATE & CETA - FRANCE

Le 29 novembre 2017. LE FIGARO. Edouard Philippe n'est pas favorable à une sortie unilatérale de la France du glyphosate d'ici trois ans, comme l'a pourtant annoncé le président Macron [par son tweet du 27 nov.], a affirmé aujourd'hui le député LFI Eric Coquerel à la sortie d'un entretien avec le Premier ministre. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/11/29/97001-20171129FILWWW00165-glyphosate-coquerel-lfi-accuse-philippe-de-ne-pas-etre-d-accord-avec-macron.php

 

Note de l’Adetra : Ce qui n’est pas surprenant étant donné l’orientation ultralibérale du président Macron, dont le gouvernement a porté une proposition de "Renouvellement" du glyphosate au sein de l’UE, les semaines ayant précédé la décision européenne du 27 novembre d'un Renouvellement de l'autorisation du glyphosate pour une durée de 5 ans !

 

Le 6 décembre 2017. Merci beaucoup à Jean-Luc Mélenchon qui commente la rencontre de l'eurodéputé Younous Omarjee et des trois députés LFI Éric Coquerel, Danièle Obono et Mathilde Panot, avec le Premier ministre Edouard Philippe (à 20:45 de la vidéo) : https://melenchon.fr/2017/12/06/revue-de-semaine-47-johnny-hallyday-deontologie-mediatique-pauvrete-glyphosate/

      



TISA 

Fin novembre 2017, AK EUROPA (la Chambre fédérale autrichienne du travail), la Fédération européenne des syndicats de la fonction publique (FSESP) et l'ÖGB Europabüro (Confédération autrichienne des syndicats) ont invité divers intervenants à l'atelier «ASSESS TiSA». Des experts associés à la Commission européenne, au Parlement européen, aux ONGs, aux syndicats et à la science ont discuté de l'ACS-TISA, l'accord international controversé sur le commerce des services. http://www.akeuropa.eu/en/ak-europa-even-economically-tisa-does-not-deliver-what-it-promises.html?cmp_id=7&news_id=3393&vID=37
(Information diffusée par AK Wien, Chambre des travailleurs et des employés de Vienne)

 

Rapport de Scott Sinclair sur TISA, édité en juillet 2017 :  http://www.rosalux.eu/fileadmin/user_upload/Publications/2017/TISA-FR.pdf
 


 
GLYPHOSATE - ECOLOGIE

   



Glyphosate, excellentes nouvelles !

Le 4 décembre 2017, article de Stéphane Horel paru dans LE MONDE :
Glyphosate : les ONG portent plainte contre les agences d’expertise européennes.
L’affaire du glyphosate n’est pas près de se clore. Plusieurs organisations non gouvernementales (ONG) ont annoncé, lundi 4 décembre, qu’elles portaient plainte pour cinq motifs distincts contre les agences réglementaires européennes responsables de l’évaluation de la toxicité de l’herbicide.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/12/04/glyphosate-les-ong-portent-plainte-contre-les-agences-d-expertise-europeennes_5224475_3244.html

 

Le 7 décembre 2017, article paru dans LIBERATION :
L’autorisation européenne du glyphosate va-t-elle être annulée ?
La prolongation pour cinq ans de l’autorisation du glyphosate pourrait être contestée devant la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) par le Parlement européen ou par un Etat membre de l’UE. L’ancien rapporteur de l’ONU pour le droit à l’alimentation, le juriste belge Olivier De Schutter, voit au moins six motifs permettant d’intenter une telle action, a-t-il expliqué jeudi lors d’une conférence de presse, en compagnie du co-président des Verts européens, Philippe Lamberts. […] Plusieurs députés européens se mobilisent pour que le Parlement fasse un recours en annulation devant la Cour de Justice de l'UE. Des Etats membres de l’UE pourraient faire de même.
http://mediascitoyens-diois.info/2017/12/un-etat-pourrait-contester-la-prolongation-du-glyphosate-devant-la-justice-europeenne/

Le 12 décembre 2017, la Commission européenne a formellement adopté le règlement d'exécution renouvelant l'approbation de la substance active glyphosate pour cinq ans. Ce texte est publié, ce vendredi 15 décembre, au Journal officiel de l'Union européenne. https://www.actu-environnement.com/ae/news/parution-reglement-execution-renouvellement-glyphosate-cinq-ans-UE-30282.php4

 



FRANCE - UE

 

Le 15 décembre 2017. Communiqué de l’Adetra : nous constatons qu’à ce jour, trois promesses du candidat Emmanuel Macron sur les perturbateurs endocriniens, les pesticides et le CETA, n’ont pas été tenues par le Président de la République et son gouvernement au sein de l'UE !

 

Programme d'Emmanuel Macron, 2 mars 2017 "Nous placerons la France en tête du combat contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides. Ils sont l’une des principales causes de l’augmentation des cancers des enfants depuis 20 ans."

 

1.      Début juillet 2017, Hulot cédait sur les perturbateurs endocriniens au niveau de l'UE
Les gouvernements européens ont adopté le 4 juillet une définition commune des perturbateurs endocriniens. Cela a été possible par le changement de pied de la France : alors que Mme Royal avait bloqué ce texte aux garanties insuffisantes, Nicolas Hulot a cédé. Les dispositions adoptées sont critiquées par les écologistes. La bataille se portera au Parlement européen.
https://reporterre.net/Hulot-a-cede-sur-les-perturbateurs-endocriniens

2.      Glyphosate, la France n’a pas porté une « Interdiction » de cette substance au niveau européen, ni mené un réel combat auprès des autres pays européens et en particulier de l'Allemagne. Le gouvernement français a par conséquent une lourde part de responsabilité dans la décision européenne du 27 novembre de renouveler le glyphosate pour 5 ans. https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/les-4-verites-glyphosate-monsanto-a-gagne-au-niveau-europeen-et-la-france-a-perdu_2489345.html

3.      Le CETA. Article de presse paru le 20 octobre 2017 dans MEDIAPART. Pendant la campagne présidentielle, le candidat d’En Marche s’était engagé à mettre sur pied une commission indépendante chargée de dresser un bilan des effets attendus sur la santé, le climat et l’environnement du CETA. Celle-ci, baptisée “commission Schubert”, a rendu des conclusions très critiques le 8 septembre 2017. Surtout, Emmanuel Macron voulait  « tirer toutes les conclusions » de l’étude et à aller voir ses partenaires européens pour le  « faire modifier [...], pour que la vérité scientifique [...] puisse être entendue ». Six mois plus tard, il n’est plus question de renégocier.  https://gazdeschistesprovence.files.wordpress.com/2017/10/ceta-mediapart-le-21-10-2017.pdf

Le 1er mai 2017, déclaration du candidat Macron : https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN17X2BR-OFRTP

 


Le 25 octobre 2017. CETA - Le Gouvernement français présente un plan d’inaction
. La FNH, l’Institut Veblen et foodwatch regrettent que le gouvernement n’ait pas tiré les conclusions des travaux des experts et appellent le Président de la République à tenir son engagement de campagne et à suspendre l’entrée en vigueur provisoire pour renégocier le CETA. L’objectif est qu’il devienne enfin le premier accord de commerce compatible avec l’Accord de Paris sur le climat et les exigences sociales et environnementales de ce début de XXIème siècle. http://www.veblen-institute.org/CETA-le-Gouvernement-presente-un-plan-d-inaction.http

 


 
CETA (Accord économique et commercial entre l’Union européenne et le Canada)

   


 

UE - PESTICIDES NEONICOTINOÏDES

Novembre 2017. Action et message de SUMOFUS : À la mi-décembre, l'Europe pourrait prendre une mesure décisive pour protéger les abeilles et les autres pollinisateurs. Les représentants des Etats membres de l'UE se réuniront pour décider d'une interdiction historique des pesticides néonicotinoïdes toxiques - mais la décision reste en suspens. C'est un moment critique dans notre combat pour sauver les abeilles - signez la pétition aux dirigeants européens et aidez à faire pencher la balance ! https://actions.sumofus.org/a/european-neonics-ban-call/?akid=37094.10911360.rszniN&rd=1&source=fwd&t=1

 


  

GLYPHOSATE

Le 29 novembre 2017, suite au vote des Etats membres de l’UE sur le Glyphosate, interview de Yannick Jadot : https://www.youtube.com/watch?v=J3tkuQAarfc

Le tweet de Macron : http://lelab.europe1.fr/fin-du-glyphosate-yannick-jadot-estime-que-quand-emmanuel-macron-veut-que-ca-aille-vite-il-fait-des-ordonnances-pas-des-tweets-3505433 

Emmanuel Macron

@EmmanuelMacron

J’ai demandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour que l’utilisation du glyphosate soit interdite en France dès que des alternatives auront été trouvées, et au plus tard dans 3 ans. #MakeOurPlanetGreatAgain

18:10 - 27 nov. 2017

 

Le 28 novembre 2017. Interview de Yannick Jadot (à 03’44) : https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20/l-invite-de-8h20-28-novembre-2017

Yannick Jadot répond aux questions des invités de France Inter https://www.youtube.com/watch?v=GrC0rh1WDZ8

 * * * * *

 
Le 27 novembre 2017. Communiqué des eurodéputés Eric Andrieu et Marc Tarabella : « Censée être garante de l’intérêt général européen, force est de constater que [ la Commission européenne] se comporte davantage comme le dernier lobby des grandes multinationales! »
http://www.eric-andrieu.eu/glyphosate-18-coupables-et-une-irresponsable/

    


 

GLYPHOSATE

 

Le 27 novembre 2017, l’ Europe renouvelle pour cinq ans la licence du glyphosate !
Malgré ses fraudes scientifiques permanentes, Monsanto gagne avec la complicité des Etats membres de l'Union européenne et de la Commission européenne !

Interview de Yannick Jadot, eurodéputé d’Europe écologie Les Verts : Les Etats membres de l'Union européenne ont voté, ce lundi, en faveur d'une nouvelle autorisation pour cinq ans de l'herbicide controversé, le glyphosate. Réunis en appel, dix-huit pays ont voté pour la proposition de l'exécutif européen, neuf s'y sont opposés et un pays s'est abstenu, permettant d'atteindre la majorité qualifiée requise. Yannick Jadot parle sur BFMTV d’un "Black Monday pour la santé" et s’est exprimé après l’annonce du renouvellement: "Monsanto, convaincu de fraudes scientifiques permanentes, a gagné avec la complicité des Etats membres et de la Commission (…) On a là un cancérogène qui met l’agriculture dans une impasse et qui va être autorisé cinq ans de plus". Plusieurs sondages ont révélé ces dernières semaines que la majorité des Français étaient pour l’interdiction de l’herbicide. "Des études scientifiques établissent un lien de cancer, ce n’est pas comme ça que nous allons réconcilier les Européens avec l’Europe", ajoute-il.  http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/renouvellement-du-glyphosate-yannick-jadot-parle-d-un-black-monday-pour-la-sante-1007379.html

 

Le 28 novembre 2017, interview de Yannick Jadot (à 03:05’) :
"On pouvait gagner au niveau européen, la France n'a pas porté cette interdiction au niveau européen, c'est dommage, il va falloir se battre [...] Au niveau du Parlement européen, on a toujours été pour la sortie, donc on va essayer d'agir au maximum à l'échelle du Parlement européen, y compris en réfléchissant à des recours juridiques".
https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/les-4-verites-glyphosate-monsanto-a-gagne-au-niveau-europeen-et-la-france-a-perdu_2489345.html

  

Note de l’Adetra : notre syndicat est extrêmement déçu de la décision des Etats membres de l’UE, et de la position du gouvernement français en faveur d'un renouvellement et non d'une interdiction. Dans ce dossier, on constate à nouveau que les décideurs européens ne représentent ni ne défendent les peuples, mais favorisent toujours davantage des intérêts économiques et financiers de milliardaires et de leurs multinationales, au détriment d’une protection de nos milieux naturels et des êtres humains.

Cinq ans de plus d'empoisonnement des sols et de l'eau potable augmenteront d'autant la facture finale payée par les collectivités publiques pour rétablir l'équilibre naturel et réparer les dégâts sanitaires.

Comme l'a proposé le Tribunal Monsanto, il est donc impératif que le crime d'écocide soit reconnu au niveau du droit international [afin que ce principe puisse être pris en compte par les tribunaux internationaux, telle la Cour internationale de justice à La Haye] http://fr.monsantotribunal.org/

Anticipant la prévisible décision européenne, le 16 novembre 2017, le gouvernement suisse s’est déclaré opposé à une interdiction du glyphosate, jugé inoffensif pour la santé ! https://www.letemps.ch/sciences/2017/11/26/suisse-inflexible-dossier-glyphosate  Dans sa décision, le gouvernement suisse a pris en compte des évaluations menées par le JMPR (Joint Meeting on Pesticide Residues), l’ECHA (Agence européenne des produits chimiques) et l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments).

 


 

Le 24 novembre 2017. Excellente nouvelle : suspension des 2 insecticides à base de sulfoxaflor suite au recours de Générations Futures ! https://www.generations-futures.fr/actualites/victoire-suspension-sulfoxaflor/

 


 

Excellente nouvelle pour la démocratie !

Le 14 novembre 2017. Une centaine d'adhérents du parti d’Emmanuel Macron "La République en Marche", dont des élus, des animateurs de comités locaux et des référents issus des quatre coins de l'Hexagone, vont quitter le parti vendredi, veille du congrès LREM à Lyon. Un huissier apportera les lettres de démission au siège du mouvement vendredi 17 novembre. https://www.ladepeche.fr/article/2017/11/14/2684384-lrem-100-frondeurs-annoncent-leur-prochaine-demission.html

http://www.lepoint.fr/politique/fronde-a-lrem-100-democrates-vont-quitter-le-parti-14-11-2017-2172244_20.php

 


  

Le 8 novembre 2017. Nicolas Hulot "se fait le porte-voix des lobbies", juge Yannick Jadot, député européen EELV. Ce ministre a cédé sur les perturbateurs endocriniens, le CETA, le glyphosate et maintenant la transition énergétique [ndlr : et il a laissé passer le sulfoxaflor classé parmi les néonicotinoïdes] (voir les articles relatifs à ces différents dossiers ci-après, avec la position de Nicolas Hulot). http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/8h30-aphatie/nicolas-hulot-se-fait-le-porte-voix-des-lobbies-juge-yannick-jadot-depute-europeen-eelv_2435581.html

 

UE-France. Jeudi 9 novembre 2017, 13h55. Les membres de l'UE ne sont à nouveau pas parvenus à s'accorder sur le glyphosate !! https://www.franceculture.fr/emissions/journal-de-18h/journal-de-18h-jeudi-9-novembre-2017

Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, s'est dit "fier" jeudi que la France ait "tenu bon" face à la nouvelle proposition de la Commission européenne de réautoriser le glyphosate pour cinq années supplémentaires, quand Paris souhaite trois ans, ou à la limite quatre ans. http://www.lepoint.fr/video/glyphosate-nicolas-hulot-fier-que-la-france-tienne-bon-09-11-2017-2171105_738.php

 

Avis de l’Adetra : De renouvellement en renouvellement, nous assistons (impuissants ?) à une destruction toujours plus importante de notre environnement et de nos santés !

Nous regrettons beaucoup que Nicolas Hulot ne se conforme pas à la "Résolution non contraignante" votée le 24 octobre 2017 par le Parlement européen, demandant une INTERDICTION, avec sortie progressive et totale du glyphosate d'ici à 5 ans ! (voir ci-après)

 

En complément, interview de Yannick Jadot : https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20/l-invite-de-8h20-05-novembre-2017

 

Le 25 octobre 2017. Article paru dans Libération. Le micmac continue autour du glyphosate : «Quand on parle de ce dernier, la durée est presque un non sujet, car un renouvellement est renouvelable par définition. Ce qui est très différent d’une sortie définitive et programmée assortie d’un délai de grâce, comme le propose le Parlement européen», explique Martin Pigeon, de l’ONG Bruxelloise Corporate Europe Observatory (CEO), un groupe de recherche sur les lobbies en Europe. http://www.liberation.fr/planete/2017/10/25/le-micmac-continue-autour-du-glyphosate_1605699

 


 
Le 7 novembre 2017. L’entretien intégral de Ségolène Royal, ex-ministre de l’Écologie
: "Hulot ne doit pas accepter le renouvellement de l'autorisation du glyphosate pour 5 ans" (à 16:10 pour le glyphosate) :
http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/segolene-royal-face-a-jean-jacques-bourdin-en-direct-999977.html

"Voter POUR, même si c’est pour une durée limitée, c’est un changement de pied qui serait incompréhensible et surtout qui entraînerait une régression très importante […] Donner une AUTORISATION [de renouvellement] pour 3 ans, c’est pire que tout..."

 

Le 23 octobre 2017, Ségolène Royal avait déjà critiqué la position de Nicolas Hulot, disant que c’est un très mauvais signal que de passer de l’opposition à l’autorisation, même pour une courte durée. http://www.cnews.fr/france/video/glyphosate-segolene-royal-tacle-nicolas-hulot-180795

 

Le 23 octobre 2017, voir aussi l’interview de Nicolas Hulot par RTL (en bas de page) à 06:55 : « on peut réautoriser par exemple pour 3 ans  ».
Pour l’interview intégral à RTL (04:35’)
http://www.rtl.fr/actu/politique/nicolas-hulot-espere-une-reconduction-du-glyphosate-pour-5-ans-maximum-7790633456

 

signez la pétition, initiative citoyenne européenne, demandant l’interdiction totale du glyphosate dans l’union europeenne ! https://stopglyphosate.org/fr/

   


 

TPP 11 - Excellente nouvelle :

Le 10 novembre 2017. Le Canada n'est pas prêt à prendre une décision sur l’Accord commercial de partenariat transpacifique «TPP 11». Selon les médias canadiens, un porte-parole de Justin Trudeau a déclaré que les 11 nations impliquées avaient «fait des progrès», mais que des «questions en suspens» subsistaient. https://asia.nikkei.com/Spotlight/Trump-s-Asian-visit/11-nations-agree-in-principle-on-TPP-Pacific-trade-deal

(information reçue d’une ONG travaillant sur les différents accords de libre-échange, laquelle suggère de soutenir JustinTrudeau par un twitt https://twitter.com/JustinTrudeau)

  


 

Le 2 novembre 2017. Sumofus nous informe : Nestlé traîne en justice une minuscule commune du Michigan qui tente de protéger son eau de l’exploitation cupide de cette multinationale; le procès débute dans 2 semaines. signez la pétition : https://actions.sumofus.org/a/bc-bottled-water
Radio-Canada, le 10 juillet 2015 :  En pleine sécheresse, Nestlé sous le feu des critiques

 


 

MONSANTO – Glyphosate

Jeudi 26 octobre 2017. Journal Marianne, article de François Allard-Huver. Roundup, Glyphosate : la guerre du faux a bien eu lieu. https://www.marianne.net/societe/glyphosate-la-guerre-du-faux-bien-eu-lieu

 

Note de l’Adetra : l’article de Marianne précise : « On retrouve ainsi dans les « Monsanto Papers » la mention fréquente par la firme du terme "munitions" pour désigner les lettres envoyées pour discréditer les travaux de Séralini ».
Déjà pendant la guerre au Vietnam, l’aviation américaine a utilisé un défoliant créé par Monsanto - l’Agent orange -, afin de détruire la végétation pour faciliter la surveillance, éclaircir les forêts pour révéler les camps, et anéantir les cultures.

Le 20 septembre 2010. Arte : https://www.youtube.com/watch?v=d31_bLOdP4I

Le 12 juillet 2013, article paru dans Le Monde "Agent orange au Vietnam : Monsanto condamné" : http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2013/07/12/agent-orange-au-vietnam-monsanto-condamne_3446967_3216.html

Le 16 février 2012, article paru dans Le Monde : Monsanto, un demi-siècle de scandales sanitaires : http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/02/16/monsanto-un-demi-siecle-de-scandales-sanitaires_1643081_3244.html

 


 

Glyphosate - Mauvaises nouvelles !

UE. Mercredi matin 25 octobre 2017, un comité d'experts représentant les Etats membres de l'UE s'est réuni à huis clos pour examiner la proposition de "renouvellement" de la Commission européenne. Face à l'absence de majorité, Bruxelles a décidé de reporter le vote.

Mercredi 25 octobre, 14h03. La France souhaite que le renouvellement de l'autorisation dans l'Union européenne du glyphosate, herbicide controversé dont la licence expire en décembre 2017, "n'aille pas au-delà de quatre ans", a indiqué Matignon à l'AFP mercredi, en plein débat à Bruxelles.  http://www.europe1.fr/international/glyphosate-la-france-prete-a-accepter-un-renouvellement-pour-4-ans-3474296

  

Note de l’Adetra : Le problème - comme on semble vouloir régulièrement nous le faire croire dans les médias - ne réside pas tant dans la détermination du nombre d’années pour le « renouvellement » proposé par la Commission européenne, mais dans la proposition elle-même d’un RENOUVELLEMENT qui est absolument inacceptable compte tenu de la dangerosité du glyphosate !

Seule une INTERDICTION est viable, comme proposée par le Parlement européen le 24 octobre. Nous souhaitons toutefois que la sortie du glyphosate se fasse plus rapidement que sur une durée de 5 ans, durée d'extension beaucoup trop longue pour cette subtance toxique !

 


 

Glyphosate - Importantes nouvelles ! 

 


 

France. Le 27 octobre 2017, une très grave décision vient d’être prise à l’Assemblée nationale qui a voté ce vendredi l'extension de 3 à 11 du nombre de vaccins obligatoires pour les jeunes enfants qui naîtront à partir du 1er janvier 2018 !

 

 


 

GLYPHOSATE - Parlement européen. Le 24 octobre 2017. Suite au vote du Parlement européen, débat avec Michèle Rivasi (Verts-ALE), Gilles Pargneaux (Socialistes et Démocrates) et Patrick Le Hyaric (Gauche unitaire européenne), animé par Jean-Jacques Régibier. https://www.humanite.fr/videos/glyphosate-la-fin-dans-5-ans-644396

 

Le Parlement européen, dans sa résolution non contraignante, dit qu’il y aura "INTERDICTION" du glyphosate dans 5 ans; on interdit maintenant avec extension pendant 5 ans, jusqu’à la sortie du glyphosate au bout de 5 ans.

 

Quant à la Commission européenne, elle est sur un positionnement de "RENOUVELLEMENT", ce qui est très différent.

 

Lors du vote du Parlement européen, il y a eu 3 propositions :

1.  La droite européenne proposait un renouvellement pour 5 ans, ce qui signifiait que dans 5 ans, il pouvait y avoir la possibilité de continuer à renouveler le glyphosate.

2.  La proposition adoptée par le groupe socio-démocrates : Interdiction sur 5 ans, votée majoritairement (3 ans + 1 an + 1 an).

3.  La proposition votée par certains socialistes, Verts… : Interdiction sur 3 ans (1 an + 2 ans).

La période transitoire devrait permettre aux agriculteurs - premières victimes du glyphosate - de changer leurs méthodes.

Dans un premier temps, la Commission européenne souhaitait renouveler l’autorisation pour 10 ans.
Suite à la proposition du Parlement européen du 24 octobre, la Commission européenne - qui est menacée par Monsanto d’être attaquée en justice - doit faire une proposition le 24 octobre dans l'après-midi. Puis le 25 octobre, ce seront les Etats (Conseil européen), qui sont sur le principe de renouvellement, qui vont devoir statuer.

Il faut faire attention de ne pas nationaliser ce débat - comme pour l’exemple des OGMs -, il faut prendre une décision au niveau européen. A juste titre, Michèle Rivasi relève son incompréhension face à la position de Nicolas Hulot; est-il sur une position de renouvellement ou d’interdiction ?

In fine, la proposition de renouvellement de la Commission pour 10 ans est très peu probable. Par contre, un renouvellement pour 5 ans n’est pas à exclure, et ceci malgré le scandale de Monsanto et de l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) (10:30). Ce qui se passe à l’EFSA se passe aussi à l’ECHA (Agence européenne des produits chimiques), avec des conflits d’intérêts, l’utilisation de rapports d’industriels sans mention de leurs noms, les influences par rapport à d’autres agences (dont l’Agence américaine de protection de l’environnement EPA). C’est la Commission d’enquête qui permettra d’évaluer ce qui s’est passé pour faire des recommandations afin que nos agences européennes fonctionnent mieux.

L’importante mobilisation citoyenne a été relayée au sein de l’UE par un certain nombre de parlementaires, ce qui a abouti au vote du Parlement européen. Si l’on obtenait au Conseil européen l’équivalent de la décision du Parlement européen, ce serait une grande victoire pour ce mouvement citoyen et pour la santé publique !
D’autre part, si l’on veut décider que l’Europe est une valeur ajoutée pour notre vie quotidienne, il faut qu’elle soit aussi une Europe protectrice.
Ce qui vient de se passer, c’est une reprise de pouvoir du Parlement européen; s’il ose dire non à la Commission et aux Etats, cela signifie qu’il est proche des citoyens européens !

 

Interviews avec Yannick Jadot, eurodéputé Europe Ecologie les Verts

Le 24 octobre 2017, 13h33. Interview de Yannick Jadot suite au vote du Parlement européen. Il faut que la France arrête cette position sur le renouvellement ! Et puis on a 10 milliards d'euros d'argent public qui vont sur l'agriculture française, on peut donc aider à une transition extrêmement rapide !
Dans la seconde partie de la vidéo, un voit un agriculteur ayant choisi une alternative au glyphosate, avec un meilleur rendement :
http://www.dailymotion.com/video/x65zpb0

Le 24 octobre 2017, 18h43. Après que la Commission européenne a proposé de renouveler pour 5 à 7 ans l'autorisation du glyphosate. La Commission européenne "repousse le problème", regrette Yannick Jadot. Selon l'eurodéputé, le renouvellement de l'autorisation du glyphosate [serait] "scandaleux". "Il faut que la santé prime sur l'intérêt d'une compagnie comme Monsanto", souligne t-il. http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/glyphosate/glyphosate-la-commission-europeenne-repousse-le-probleme-regrette-yannick-jadot_2435367.html

Mardi 24 octobre 2017 à 16h11. La Commission européenne vient de proposer ce mardi après-midi de renouveler la licence de ce puissant herbicide pour cinq à sept ans. http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/glyphosate-la-commission-de-l-ue-propose-un-renouvellement-pour-5-a-7-ans_1954976.html

Le 25 octobre 2017, 6h22. 1 café 3 questions à Yannick Jadot, autour des deux dossiers européens du moment : le renouvellement de la licence du glyphosate et l'accord de libre-échange entre l'Europe et le Canada. Interview de 6’. https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-6h20/l-invite-de-6h20-25-octobre-2017

La position de la France en faveur du "RENOUVELLEMENT" est inadmissible (01 :20) !

 

Note de l'Adetra : selon plusieurs récents articles de presse, Stéphane Travert propose un renouvellement pour "cinq à sept ans", et Nicolas Hulot un renouvellement à "trois ans"; il ne s’agit donc pas d’une interdiction !

Le 23 octobre 2017, Ségolène Royal, ex-ministre de l’Écologie, a critiqué la position de Nicolas Hulot sur le glyphosate, disant que c’est un très mauvais signal que de passer de l’opposition à l’autorisation, même pour une courte durée. https://actu.orange.fr/politique/glyphosate-segolene-royal-tacle-nicolas-hulot-magic-CNT000000QKfNM.html

   

 

Le 25 octobre 2017. La Commission européenne a annoncé mercredi qu'aucun vote des Etats membres n'a eu lieu sur le renouvellement de la licence du glyphosate. Une nouvelle réunion doit avoir lieu à une date ultérieure. https://www.letemps.ch/sciences/2017/10/25/lue-narrive-toujours-statuer-glyphosate

 


 

Le 25 octobre 2017 : Excellente nouvelle !


FRANCE - CETA. Le 18 octobre 2017. Inquiets quant à la mise en œuvre définitive du CETA, traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne, 18 députés LREM ont formé un groupe de travail et ont adressé, sous forme de lettre au Premier ministre Edouard Philippe, une trentaine de propositions d'encadrement de l'application du CETA. "Ces 31 recommandations tirent considérablement vers le haut le niveau d’exigence, à la fois en matière de transparence démocratique, en matière de contrôle climatique, et de contrôle environnemental."
https://www.franceinter.fr/economie/les-recommandations-de-18-deputes-lrem-pour-mieux-encadrer-le-ceta
 

http://www.liberation.fr/france/2017/10/19/ceta-le-depute-lrem-orphelin-n-exclut-pas-de-voter-contre-mais-attend-le-plan-du-gouvernement_1604171

  

http://transatlantique.blog.lemonde.fr/2017/09/19/ultime-interpellation-de-macron-pour-suspendre-lapplication-du-ceta/

   

 


 

 

Le 23 octobre 2017. Hulot veut limiter le "RENOUVELLEMENT" européen de l'autorisation du glyphosate à "trois ans", proposition inacceptable pour du poison !

L’avenir de l’agriculture française et européenne ne passe pas par la recherche d’une nouvelle molécule [concoctée par les mêmes géants de l'agrochimie; donc pouvant s'avérer tout aussi nocive], mais bien par l’adoption de techniques alternatives qui existent déjà !

 

Une pratique peu connue ! 

Le glyphosate est utilisé par les céréaliers en fin de récolte : 10 jours avant la récolte, il y a un épandage de glyphosate pour faciliter un séchage identique de tous les grains, puis la récolte. Ainsi, on récolte des grains morts et complètement pris par le glyphosate…  (voir la vidéo ci-après avec José Bové et Eric Andrieu (à 12:00))

 

En complément :


 

FRANCE. Le 22 octobre 2017. Information reçue de Sumofus : Trop c'est trop ! Le pesticide tueur d'abeilles sulfoxaflor a été autorisé en France cette semaine. Nous ne pouvons pas laisser le lobby des pesticides toxiques de Monsanto et compagnie mettre notre santé et la planète en danger plus longtemps !

 

http://www.leparisien.fr/societe/abeilles-inquietude-apres-l-autorisation-de-deux-nouveaux-pesticides-20-10-2017-7344723.php

http://www.liberation.fr/planete/2017/10/19/deux-nouveaux-pesticides-tueurs-d-abeilles-autorises-en-catimini_1604382

Europe Ecologie les Verts : http://eelv.fr/autorisation-du-sulfoxaflor-une-decision-scandaleuse-a-rebours-de-la-loi/

http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/10/24/la-decision-de-la-france-d-autoriser-le-sulfoxaflor-est-inquietante_5205032_3244.html

  

Le 25 octobre 2017. Pétition de Sumofus demandant au ministre de l'Ecologie français, Nicolas Hulot, d'interdire absolument TOUS les pesticides néonicotinoïdes tueurs d'abeilles - y compris le sulfoxaflor et le flupyradifurone - dans le décret d'application de la loi sur la biodiversité.

Il ne nous reste plus que quelques jours, pourriez-vous aussi signer et partager cette pétition SVP:  https://actions.sumofus.org/a/tous-les-pesticides-neonicotinoides-tueurs-d-abeilles-doivent-etre-interdits?sp_ref=345760355.99.183999.e.589351.2&source=mlt

 


 

Le 20 octobre 2017. MEDIAPART. CETA – Le gouvernement français ne renégociera pas l’accord

Le premier ministre Édouard Philippe devrait annoncer mercredi 25 octobre un « plan d’accompagnement » du traité de libre-échange entre l’UE et le Canada. Alors que des députés LREM eux-mêmes demandent de gros aménagements, le texte ne devrait pas bouger.

« Je fais ce que j’ai dit », a déclaré Emmanuel Macron le 15 octobre sur TF1. Sauf s’agissant du CETA, l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada, entré à 90 % en vigueur le 21 septembre dernier. Pendant la campagne présidentielle, le candidat d’En Marche s’était engagé à mettre sur pied une commission indépendante chargée de dresser un bilan des effets attendus sur la santé, le climat et l’environnement du CETA. Celle-ci, baptisée “commission Schubert”, a rendu des conclusions très critiques le 8 septembre (voir notre article). Surtout, Emmanuel Macron voulait « tirer toutes les conclusions » de l’étude et à aller voir ses partenaires européens pour le « faire modifier […], pour que la vérité scientifique […] puisse être entendue ». Six mois plus tard, il n’est plus question de renégocier. https://fdg-info13.com/2017/10/20/ceta-le-gouvernement-francais-ne-renegociera-pas-laccord/

Le 8 septembre 2017. MEDIAPART . Libre-échange: les opposants au CETA préparent leurs dernières cartouches. L'accord de libre-échange avec le Canada peut-il encore dérailler ? Alors qu’un panel d’experts français juge que le CETA « manque d’ambition » sur l’environnement et s’inquiète de ses silences sur le climat, les ratifications ont déjà commencé dans les capitales des 28. Plus que sur la France, les adversaires du traité misent sur la Belgique, l’Autriche et les Pays-Bas pour enrayer le processus. https://gazdeschistesprovence.files.wordpress.com/2017/09/2017-09-08-les-opposants-au-ceta-prc3a9parent-leurs-dernic3a8res-cartouches.pdf 

 


 

Message de Sumofus : Dites au Président de la République et à ses homologues allemand et italien de rejeter la terrible proposition de la Commission Européenne au sujet du renouvellement de la licence du glyphosate pour 10 nouvelles années. Nous voulons une interdiction immédiate! https://actions.sumofus.org/a/president-macron-protegeons-notre-sante-bloquons-le-glyphosate?sp_ref=342405354.99.183560.e.587592.2&source=mlt

 

  • Le 4 octobre 2017. Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais :  « Le Monde » montre comment la puissante firme américaine Monsanto a fait paraître des articles coécrits par ses employés et signés par des scientifiques pour contrer les informations dénonçant la toxicité du glyphosate. http://www.leslilasecologie.fr/2017/10/monsanto-papers-desinformation-organisee-autour-du-glyphosate.html

  • Le 5 octobre 2017. Vidéo. Alors que Monsanto tente par tous les moyens de faire prolonger l'autorisation de commercialisation du glyphosate en Europe, deux députés européens, José Bové (Verts-ALE) et Eric Andrieu (Socialistes et Démocrates), expliquent en détail pourquoi l'herbicide le plus vendu au monde doit être définitivement abandonné. https://www.humanite.fr/videos/glyphosate-derniere-ligne-droite-643195

 

Marie-Monique Robin, auteure du film et livre "Le monde selon Monsanto" a réalisé un nouveau documentaire (et livre) intitulé "le Roundup face à ses juges", diffusé sur la RTS le 28 août 2017 et sur ARTE le 17 octobre 2017. Le film a été tourné sur trois continents et son fil conducteur est le Tribunal International Monsanto qui s'est tenu à La Haye les 15 et 16 octobre 2016. Le film mis sur internet par Arte : https://www.arte.tv/fr/videos/069081-000-A/le-roundup-face-a-ses-juges/ 

 

Articles parus dans "Le Monde" et "Libération"

 


 

Deux articles sur Emmanuel Macron et une vidéo concernant son discours sur l'Europe

Le 11 juillet 2016. Article de Laurent Mauduit paru dans Mediapart : Emmanuel Macron, le candidat de l’oligarchie. http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/2016/07/emmanuel-macron-le-candidat-de-l-oligarchie-laurent-mauduit.html

 

Le 4 octobre 2017. Vidéo de l’Humanité. Au delà de l'opération de communication, que faut-il comprendre du discours d'Emmanuel Macron sur l'Europe à la Sorbonne ? Décryptage avec trois députés européens: Christine Revault d'Allonnes-Bonnefoy (Socialistes et Démocrates), Pascal Durand (Verts-ALE) et Patrick Le Hyaric (Gauche unitaire européenne-GVN). Débat animé par Jean-Jacques Régibier, journaliste. https://www.humanite.fr/videos/leurope-selon-macron-des-mots-sans-les-actes-643125

 

 


 

FRANCE. Mardi 10 octobre 2017, les fonctionnaires ont appelé à manifester par l'ensemble des syndicats de la fonction publique. Paris, Lyon, Lille, Marseille, Rennes... 130 mobilisations sont organisées dans toute la France. Excellente vidéo de la manifestation parisienne : https://www.youtube.com/watch?v=6xrm3w3SrrM

 

Note de l'Adetra : Le démantèlement des services publics est un projet ultralibéral en parfaite cohérence avec les grands traités de libre-échange (CETA, TAFTA & TISA), et les préfigurant.

 


 

FRANCE. RESTRICTION DES LIBERTES PUBLIQUES

Le 3 octobre 2017, le projet de loi antiterroriste a été très largement voté à l'Assemblée nationale. Le texte inscrit les principales mesures de l’état d’urgence dans le droit commun, en affaiblissant l’État de droit.

 

Ligue des Droits de l’Homme

Le Monde

 


 

 

Le 8 octobre 2017. Mediapart. Au mois de juin dernier, la Cour européenne des droits de l'homme a condamné la France pour avoir voulu inscrire un manifestant au fichier national des empreintes génétiques, le FNAEG. https://www.mediapart.fr/journal/france/081017/fichage-genetique-la-france-defie-la-jurisprudence-europeenne

 

Le 31 octobre 2017, Emmanuel Macron a signé devant les caméras dans son bureau à l’Elysée, la loi antiterroriste qui doit prendre le relais de l’état d’urgence.

 



UNION EUROPEENNE :

Le 4 octobre 2017. Perturbateurs endocriniens : le vote camouflet du Parlement européen.
Une victoire pour la santé et la démocratie, une défaite pour les lobbys et leurs amis.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/10/04/perturbateurs-endocriniens-le-vote-camouflet-du-parlement-europeen_5196122_3244.html#k4pKGBURAeQAxQxc.99

Merci à Sumofus pour son action et information : Cliquez ici pour avoir accès à la liste des eurodéputé ont approuvé la proposition dangereuse de la Commission, Votewatch.eu, 4 octobre 2017

 


   

UNION EUROPEENNE - Glyphosate

Le 22 août 2017. Article d’Ariane Debernardi : Monsanto : les dessous d’un lobbying
http://www.liberation.fr/planete/2017/08/22/monsanto-les-dessous-d-un-lobbying_1591373

 

Le 15 septembre 2017. Collusion entre l’Union Européenne et les grands industriels de la chimie, notamment Monsanto ! http://www.ouest-france.fr/environnement/glyphosate-le-rapport-europeen-recopie-les-arguments-de-monsanto-5248405

 

Le 26 septembre 2017. Une réautorisation du glyphosate par l’UE constituerait un "crime contre la nature et le futur de l'humanité" ! Malgré les dangers connus de cette substance, la Commission européenne a décidé de proposer un renouvellement de la licence du glyphosate pour une période de 10 ans au sein de l’UE. Le vote sur l'autorisation du glyphosate devait avoir lieu le 5 ou 6 octobre 2017 lors d'un comité d'experts. http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/09/25/cinq-questions-sur-la-bataille-autour-du-glyphosate_5191035_3244.html

http://rmc.bfmtv.com/emission/dangerosite-du-glyphosate-quand-l-union-europeenne-copie-colle-un-rapport-de-monsanto-1256477.html

 

Le 3 octobre 2017. Le vote sur la réautorisation de l’herbicide décrié a été une nouvelle fois repoussé (au 23 octobre). Tandis que les lobbys des pesticides accroissent leur pression sur la Commission européenne, des plaintes en justice s’abattent sur la firme Monsanto. http://www.liberation.fr/planete/2017/10/03/glyphosate-bruxelles-au-pied-du-mur_1600692

 

Voir aussi ci-après : MONSANTO, PORTRAIT D'UNE MULTINATIONALE

 INFORMEZ VOS PROCHES

 


 

DES CONDITIONS DE TRAVAIL INSUPPORTABLES !

Le 27 septembre 2017. Cash investigation, vidéo intégrale : Travail, ton univers impitoyable. Le salarié réduit à l'état de robot. https://www.youtube.com/watch?v=s5uHC6TN2wo

Extrait de ce reportage : http://www.rtl.fr/culture/medias-people/video-cash-investigation-lidl-elise-lucet-7790247736

https://www.challenges.fr/media/free-lidl-ces-4-realites-genantes-epinglees-par-cash-investigation-et-elise-lucet_502217

 


 

FRANCE. Invitée ce mardi 26 septembre 2017 sur le plateau de Cash investigation, l'émission d'Elise Lucet sur France 2, la ministre du Travail Muriel Pénicaud s'est totalement embourbée quand la journaliste lui a présenté les conséquences de sa réforme par ordonnances du code du travail pour Nelson, victime d'un licenciement abusif. Un exemple concret en vidéo : https://www.marianne.net/societe/video-malaise-tv-dans-cash-investigation-la-ministre-du-travail-muriel-penicaud-s-embourbe

http://www.liberation.fr/desintox/2017/09/28/indemnites-prud-homales-les-trois-mensonges-de-penicaud-face-a-elise-lucet_1599491

 

Le 21 septembre 2017. Complément d'enquête. La méthode Muriel Penicaud (France 2).
Une ministre au « service de l’intérêt général » de son pays : https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/droit-du-travail/video-la-methode-penicaud_2378029.html

 


 

Le 2 juin 2017. Dans un discours en anglais, le président Macron soulignait la responsabilité commune de tous les pays :

« Make our planet great again », a-t-il lancé, dans une paraphrase du slogan de Donald Trump (« Make America great again »). http://www.lemonde.fr/planete/video/2017/06/02/emmanuel-macron-make-our-planet-great-again_5137604_3244.html

 


 

FRANCE. Mardi 12 septembre 2017, jour de contestation sociale contre la réforme du code du travail, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, inaugurait la 6e édition des Entretiens de la cohésion sociale à l’Institut Montaigne. http://www.liberation.fr/france/2017/09/12/penicaud-on-est-mur-pour-inventer-une-flexisecurite-a-la-francaise_1595798

 


 

LES ÉCUEILS DE TISA : SERVICES, DÉMOCRATIE ET RÈGNE DES ENTREPRISES À L’ÈRE TRUMP

Services, democracy and corporate rule in the Trump era by Scott Sinclair July 5, 2017
https://www.policyalternatives.ca/publications/reports/tisa-troubles

The report of Scott Sinclair presented by Rosa-Luxemburg-Stiftung : http://www.rosalux.eu/publications/tisa-troubles-services-democracy-and-corporate-rule-in-the-trump-era/

Le rapport de Scott Sinclair présenté en langue française, édité en juillet 2017 par « Rosa-Luxemburg-Stiftung », Bureau de Bruxelles, avec le soutien du Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement: http://www.rosalux.eu/fileadmin/user_upload/Publications/2017/TISA-FR.pdf

Le premier rapport de Scott Sinclair et Hadrian Mertins-Kirkwood a été publié par la faîtière « Internationale des services publics » le 28 avril 2014 : "TISA (ACS) contre les services publics" http://www.world-psi.org/fr/rapport-special-de-lisp-lacs-contre-les-services-publics

 


 

Voici une importante nouvelle concernant les traités de nouvelle génération, dont le CETA :
Article du CNCD-11.11.11 : Mercredi 6 septembre 2017, la Belgique a officialisé la saisine de la Cour de Justice de l’Union européenne pour vérifier la légalité du CETA, et plus particulièrement de la clause d’arbitrage Investisseur/Etat. C’était l’un des engagements majeurs obtenus dans le cadre de l’accord intra-belge pour signer le CETA en octobre 2016.
http://www.cncd.be/CETA-le-CNCD-11-11-11-salue-la

Le 6 septembre 2017. L’Institut Veblen appelle le gouvernement français à s’associer à la Belgique pour demander à la Cour de Justice de l’UE de vérifier la compatibilité de l’intégralité du CETA avec les traités européens. http://www.veblen-institute.org/La-Belgique-ne-veut-pas-d-un-CETA-hors-la-loi.html

Pétition de Sumofus adressée à Emmanuel Macron ! : https://actions.sumofus.org/a/monsieur-le-president-dites-non-au-tafta-et-au-ceta/?akid=34432.10911360.jknIUv&rd=1&source=taf&t=6#

   


  

Information reçue de la "Plateforme pour une agriculture socialement durable" www.agrisodu.ch

Marie-Monique Robin, auteure du film et livre "Le monde selon Monsanto" réalise un nouveau documentaire (et livre) intitulé "le Roundup face à ses juges", qui a été diffusé sur la deuxième chaine de la RTS le 28 août 2017 et sera diffusé sur ARTE le 17 octobre 2017. Le film a été tourné sur trois continents, et son fil conducteur est le Tribunal International Monsanto qui s'est tenu à La Haye les 15 et 16 octobre 2016.
Mis sur internet par la Radio télévision suisse :
http://pages.rts.ch/docs/8812839-le-roundup-face-a-ses-juges.html

Le budget n'étant pas complet, vous pouvez soutenir ce film : https://m2rfilms.com/espace-membres/le-juge-et-l-herbicide"

Marie-Monique Robin avait déjà réalisé un film documentaire sur Monsanto, sorti en 2008 : "Le Monde selon Monsanto" (1h49') https://www.youtube.com/watch?v=cVngG592xKU
(Arte, ONF, Festival international du film francophone en Acadie, prix Rachel-Carson (Norvège), trophée des sciences du danger (Cannes), Umwelt-Medienpreis (prix des médias allemands, Berlin 2009), l’Ekofilm Festival de Cesky Kumlov (République Tchèque, 2009)).

 

Le 23 août 2017. Pétition sur les Perturbateurs endocriniens. Le 4 juillet dernier, la France capitulait devant les lobbies à Bruxelles. Aujourd’hui, une intense bataille se joue à Bruxelles; l’industrie agro-chimique y a envoyé une armée de lobbyistes défendre ses profits. Ces lobbys gagneront si nous ne nous mobilisons pas massivement en interpellant les eurodéputés. Un véritable permis d'intoxiquer est sur le point d'être offert par l'UE aux multinationales du toxique comme Monsanto et Bayer. Mais tout n’est pas perdu ! Signez la pétition : https://actions.sumofus.org/a/considerez-les-perturbateurs-endocriniens-avec-le-meme-serieux-que-les-cancerogenes-et-refusez-la-proposition-de-la-commission-europeenne/?akid=33760.10911360.LHxM-D&rd=1&source=fwd&t=1

Le 28 août 2017. Message de Sumofus :  "Excellente nouvelle, la Commission européenne a ordonné une enquête approfondie qui durera des mois, nous donnant plus de temps pour nous organiser".
(En anglais) 
Réponse de la Commissaire européenne à la concurrence suite à notre campagne, Commission Européenne, 22 août 2017
Bayer-Monsanto : Bruxelles lance une enquête approfondie, Les Echos, 23 août 2017

    

Vendredi 11 août 2017. Scandale sanitaire. Interview de l’eurodéputé écologiste Yannick Jadot qui dénonce l'«énième crise» d’un système «dangereux» http://www.liberation.fr/france/2017/08/11/oeufs-contamines-jadot-denonce-l-enieme-crise-d-un-systeme-dangereux_1589410 

 


 

Rappel - les dessous de la Commission européenne

 

La vidéo suivante commence par souligner l'importance prise par les 27 commissaires européens; super-ministres anonymes devenus les puissants de l’Europe.
Dans la seconde partie de la vidéo : le 16 octobre 2012, l’Assemblée Nationale française reçoit la Luxembourgeoise Viviane Reding, alors vice-présidente de la Commission européenne, Commissaire européenne à la justice, aux droits fondamentaux et à la citoyenneté - et promotrice des traités de libre-échange tel l'Accord TISA. Sur le ton de l’évidence, Mme Reding assène aux parlementaires français : « Il faut lentement mais sûrement comprendre qu’il n’y a plus de politiques intérieures nationales. Il n’y a plus que des politiques européennes qui sont partagées dans une souveraineté commune. » 
https://www.youtube.com/watch?v=yBRCZPypyyM

 

La Commission européenne gangrenée par les lobbys et conflits d’intérêts ?
Le 30 octobre 2015. Article paru dans Sud Ouest :
http://www.sudouest.fr/2015/10/30/la-commission-europeenne-gangrenee-par-les-lobbys-et-conflits-d-interets-2170583-710.php

Le 6 février 2017. Article de Raphaëlle Fleury paru dans La Croix : http://www.la-croix.com/Economie/Monde/Quand-deputes-europeens-mettent-lobbying-2017-02-06-1200822692

  
 

En complément :
Interview du 16 juin 2017 de Monique Pinçon-Charlot,
sociologue, ex-directrice de recherche au CNRS : « La politique, comme tous les autres champs de l’activité économique et sociale, est [ aujourd'hui ] dominée par la finance [...] La classe oligarchique possède tous les moyens de production; industriels, économiques, médiatiques, etc., et les 99 % restant n’ont que leur force de travail à vendre, qu’elle soit intellectuelle ou manuelle ». https://www.youtube.com/watch?v=2yrk8xnE9xw

   


 

France, récentes nouvelles

 

Le 13 septembre 2017. Réforme travail : les routiers appelés à la grève à compter du 25 septembre http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/09/13/97002-20170913FILWWW00106-reforme-travail-les-routiers-appeles-a-la-greve-a-compter-du-25-septembre.php

 

Le 8 septembre 2017. L'ambition d'Emmanuel Macron : Si la France veut prétendre être à l’initiative d’une «refondation» de l’Union, elle doit d’abord «démontrer sa capacité à se transformer» !  http://www.liberation.fr/politiques/2017/09/08/en-grece-macron-affirme-sa-determination-a-reformer-malgre-les-faineants_1594993

 

Le 7 septembre 2017, interview du député de Seine-Saint-Denis de la France insoumise, Eric Coquerel, également membre de la Commission des finances à l’Assemblée nationale et porte-parole du Parti de gauche. https://www.youtube.com/watch?v=GhpmSABT78E

 

Le 2 septembre 2017. Article d’Agoravox concernant la directive sur les travailleurs détachés, mentionnant notamment les préjudices subis tant par des ouvriers étrangers surexploités, que par une partie des travailleurs et entrepreneurs français. https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/travailleurs-detaches-emmanuel-196399

 

 

Jeudi 3 août 2017. Casse du Code du travail : les députés de gauche vont déposer un recours collectif devant le Conseil constitutionnel  https://www.humanite.fr/casse-du-code-du-travail-les-deputes-de-gauche-vont-deposer-un-recours-collectif-devant-le-conseil

 

Mercredi 2 août 2017. Evasion fiscale. Le gouvernement refuse 80 milliards de recettes https://www.humanite.fr/evasion-fiscale-le-gouvernement-refuse-80-milliards-de-recettes-639668

   

 

Lundi 31 juillet 2017. Le Conseil constitutionnel français valide le CETA l'estimant compatible avec la Constitution française  https://fr.sputniknews.com/france/201707311032467211-france-conseil-constitutionnel-ceta/

Mediapart : http://amisdupg.blogspot.ch/2017/08/ceta-le-conseil-constitutionnel-se.html

 

 

Le 19 juillet 2017 à l'Assemblée nationale, intervention de la députée Clémentine Autain (FI) sur le CETA : https://www.youtube.com/watch?v=Go3cBSDsQU4

https://www.marianne.net/societe/exploitation-d-hydrocarbures-en-france-nicolas-hulot-refuse-de-froisser-les-entreprises

 

 

Le 19 juillet 2017, le général Pierre de Villiers démissionne

Interview du Général Vincent Desportes "On retire au Ministère de la Défense deux fois plus - proportionnellement - qu’aux autres Ministères" : https://www.youtube.com/watch?v=PTBUvVNra5E

L’article D3121-9 du Code de la Défense précise que le chef d’état-major des armées a un rôle dans la préparation du budget du Ministère : http://www.opex360.com/2017/07/21/le-porte-parole-du-gouvernement-charge-encore-le-general-de-villiers-quil-qualifie-de-poete-revendicatif/

 

 

Le 17 juillet 2017. Les collectivités locales devront diminuer leurs dépenses de 13 milliards au lieu de 10 milliards d’ici à 2022. De plus, la taxe d’habitation sera supprimée pour 80 % des foyers (taxe qui représente 1/3 des recettes fiscales des municipalités). http://www.lefigaro.fr/politique/2017/07/17/01002-20170717ARTFIG00262-macron-met-les-collectivites-au-regime-sec.php

Note de l’Adetra :

Macron, défenseur des accords de libre-échange, dont le CETA, met en œuvre, avec davantage de virulence que ses prédécesseurs, une stratégie ultralibérale qui devrait s’imposer par ces accords. Cette stratégie vise entre autres à détruire les services publics et les Entreprises détenues par l’Etat en faveur des multinationales. http://aitec.reseau-ipam.org/IMG/pdf/resume_ttip_ceta_la_grande_offensive_sur_les_services_publics.pdf

Les services publics municipaux, régionaux et nationaux sont menacés par les accords de libre-échange, dont l’Accord sur le commerce des services "TISA". Cet accord peu connu pourrait être signé rapidement si les USA se décidaient à en reprendre les négociations. Ce n’est qu’au moment de la signature de cet accord que nous saurons s’il est « non-mixte », c'est-à-dire relevant de la compétence exclusive de l’Union européenne, ou « mixte » relevant de l'UE et des Etats membres de l'UE (sachant qu'un seul des 38 Parlements nationaux ou régionaux (habilités) a le pouvoir de remettre en question son processus de ratification). Voir ci-après : la déclaration du 21 juin 2017 du représentant au Commerce américain Robert Lighthizer, et la note sur la Mixité ou non-mixité de TISA.

2 août 2017. Le gouvernement supprime 300 millions d’euros de dotations aux collectivités en 2017 http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/08/02/le-gouvernement-supprime-300-millions-d-euros-de-dotations-aux-collectivites-en-2017_5167926_823448.html

 

 

Le 12 juillet 2017. Plus de 300 universitaires et chercheurs s'alarment de la volonté du gouvernement d'inscrire dans le droit ordinaire les principales mesures de l'état d'urgence  https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/120717/banalisation-de-l-etat-d-urgence-une-menace-pour-l-etat-de-droit

23 juin 2017. Appel à la mobilisation contre l'instauration d'un état d'urgence permanent https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/230617/appel-la-mobilisation-contre-linstauration-dun-etat-durgence-permanent

 

 Le 4 juillet 2017, Le danger de rendre 11 vaccinations obligatoires  :
https://www.contrepoints.org/2017/07/04/293901-danger-de-rendre-11-vaccinations-obligatoires

4 juillet 2017. Il y aura 11 vaccins obligatoires au lieu de 3, annonce Édouard Philippe !
http://www.huffingtonpost.fr/2017/07/04/il-y-aura-11-vaccins-obligatoires-au-lieu-de-3-annonce-douard_a_23015586/

16 juin 2017, Michèle Rivasi : 11 vaccins obligatoires; dans l'intérêt de qui ? Non à la vaccination forcée : http://www.michele-rivasi.eu/a-la-une/11-vaccins-obligatoires-dans-linteret-de-qui-non-a-la-vaccination-forcee/

21 juin 2017. Vaccin contre l'hépatite B : la Cour de Justice de l'UE reconnaît le lien avec la sclérose en plaques = Une victoire pour les victimes : http://www.ladepeche.fr/article/2017/06/23/2599730-sclerose-plaques-justice-europeenne-met-cause-vaccin-contre-hepatite-b.html

 

Le 10 février 2017. Le chef du service du Centre de pathologie neuromusculaire de l’hôpital Henri-Mondor à Créteil (Val-de-Marne), Romain Gherardi, a signé fin 2016 un ouvrage - Toxic Story, Actes Sud - dans lequel il narre son odyssée de lanceur d’alerte concernant les effets des adjuvants aluminiques présents dans les vaccins (voir aussi la vidéo en fin d'article) : "depuis 1926, 60 % des vaccins contiennent des adjuvants aluminiques pour renforcer la réponse immunitaire" : http://www.lemonde.fr/tant-de-temps/article/2017/02/10/adjuvants-des-vaccins-comprendre-qu-en-matiere-de-securite-tout-etait-faux-fut-un-choc_5077561_4598196.html#FzROthJerupCJzC8.99

 

Pétition adressée à la ministre Agnès Buzin : https://www.change.org/p/madame-la-ministre-des-solidarit%C3%A9s-et-de-la-sant%C3%A9-madame-agn%C3%A8s-buzyn-nous-r%C3%A9clamons-la-libert%C3%A9-de-vaccination-en-france

Voir aussi : http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/vaccins-obligatoires-des-grands-73823

 

Après le discours d'Edouard Philippe le 4 juillet 2017, discours de Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale : https://www.youtube.com/watch?v=o1sQAvB39N4
Jean-Luc Mélenchon conteste le recours aux ordonnances : « huit jours pour abolir le résultat de cent ans de luttes et de compromis social ».
Pour le communiste Sébastien Jumel « Liquider le droit du travail par ordonnances est une folie ».

Le socialiste Olivier Faure annonce que son groupe va s’abstenir.

 



PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

21 juin 2017. Article d’Estelle Pattée paru dans Libération : http://www.liberation.fr/planete/2017/06/21/perturbateurs-endocriniens-ong-et-scientifiques-appellent-la-france-a-ne-rien-ceder_1578472

 

4 juillet 2017, article post-vote, paru dans Le Figaro : http://sante.lefigaro.fr/article/perturbateurs-endocriniens-l-europe-avance-timidement

12 juillet 2017, extrait d’un article paru dans le Canard enchaîné : « Le texte européen signé par Hulot exige un niveau de preuves si élevé – supérieur à celui imposé pour un cancérogène – que nombre de perturbateurs suspectés ou présumés vont pouvoir continuer allègrement d’être en vente libre et de déglinguer nos hormones. Ce qui n’empêche pas Hulot d’annoncer qu’il s’agit d’ "une avancée considérable". Et c’est ainsi, d’avancée en avancée, que nous irons jusqu’en 2040 ».

 


 

Le 13 juin 2017. Macron et sa majorité préparent la plus terrible attaque contre nos salaires de toute notre histoire, article de Gérard Filoche, membre du bureau national du Parti socialiste

http://www.huffingtonpost.fr/gerard-filoche/macron-et-sa-majorite-preparent-la-plus-terrible-attaque-contre_a_22137311/

https://www.youtube.com/watch?v=J9fPkJ5FEJY

 

Macron menace le code du travail et les libertés publiques - Mélenchon chez Bourdin
Le 9 juin 2017, Jean-Luc Mélenchon était l'invité de Jean-Jacques Bourdin. Il a parlé des élections législatives et expliqué qu'Emmanuel Macron menaçait le code du travail et les libertés publiques. Le code du travail, d'abord, parce qu'il veut le détricoter par ordonnances en mettant la négociation par entreprise au-dessus de la loi ; les libertés publiques, ensuite, parce qu'il souhaite faire entrer les dispositions de l'état d'urgence dans le droit commun. Jean-Luc Mélenchon a également sur ce point dénoncé la méthode d'Emmanuel Macron, qui n'aurait pas rendu ces éléments publics sans les révélations du «Parisien» et du «Monde».
https://www.youtube.com/watch?v=c75IgfQhRj

 

Stop Ordonnances
Nous appelons les futurs député-es qui siégeront à l'Assemblée nationale à ne pas laisser faire ce projet antidémocratique et antisocial de casse du code du travail par Ordonnances. Signez et faites signer cet appel:
http://stopordonnances.wesign.it/fr

 


 

Le 8 juin 2017 : La future loi antiterroriste du gouvernement soulève de vives inquiétudes : http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/06/08/la-future-loi-antiterroriste-du-gouvernement-souleve-de-vives-inquietudes_5140968_1653578.html#dLIdShxSIOVEDjSH.99

Des associations demandent à Macron de retirer le projet de loi antiterroriste : http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/06/09/des-associations-demandent-a-macron-de-retirer-le-projet-de-loi-antiterroriste_5141717_1653578.html#d2XKsxVdBg3Ezp3i.99

 

 

Juin 2017. Le Monde diplomatique Un barrage peut en cacher un autre  http://www.monde-diplomatique.fr/2017/06/RIMBERT/57603

 

*******

LA "COM" CONTRE LA DEMOCRATIE  

Mercredi 07 juin 2017, article de Laurence Mazure paru dans Le Courrier :
« La surenchère à laquelle se livre le parti La République en marche en matière d’étouffement du futur parlement par l’exécutif, avant même la tenue des législatives des 11 et 18 juin prochains, est préoccupante : les 522 candidats du parti présidentiel ont accepté comme condition préalable à leur candidature de se dessaisir de leur liberté de parole et de critique au profit de l’exécutif, en s’engageant à voter, entre le 24 et le 28 juillet, une loi d’habilitation qui permettra au gouvernement Macron de légiférer par ordonnance dans un but bien précis : cette automutilation annoncée laissera le gouvernement libre de procéder au dépeçage des fondamentaux du code du travail. »
https://www.lecourrier.ch/150022/la_com_contre_la_democratie

 

 * * * * * * * *

 

Quelle compatibilité entre l'Accord de Paris sur le Climat COP21 et les traités de libre-échange ?

Décembre 2015. Déclaration de la fédération syndicale "Internationale des services publics" (PSI-ISP) :
"A l’heure où les Chefs d’Etat s’apprêtent à négocier un accord international à Paris contre le réchauffement de la planète, leurs négociateurs sur le commerce se réunissent quant à eux à Genève afin de mettre sur pied, dans le plus grand secret, un nouvel accord de libre-échange qui pourrait venir renforcer l’exploitation des énergies fossiles et exacerber le changement climatique." 
http://www.world-psi.org/fr/ratification-dun-accord-sur-le-climat-paris

http://www.world-psi.org/fr/la-grande-arnaque-du-rechauffement-climatique

Article de Martine Orange et Julian Assange (WikiLeaks) paru dans Mediapart le 3 décembre 2015 :
https://www.mediapart.fr/journal/economie/031215/energie-et-transport-malgre-la-cop21-tisa-dereglemente-tout-va?page_article=2

Pour approfondir : article de Deborah James de l’OWINFS (Notre monde n’est pas à vendre) paru le 3 décembre 2015 : https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=3&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjanoCwkuPJAhWJRhQKHat2AF0QFggvMAI&url=http%3A%2F%2Fwww.acidus.ch%2Fblogue%2Fwp-content%2Fuploads%2F2015%2F12%2F2015-owinfs-dj-climate-deception-on-energy-enviro-fr-3-dec-2015.pdf&usg=AFQjCNGzLsJlIYojNS8XFwAMSlKzl7xMpg&bvm=bv.110151844,d.bGg
http://notforsale.mayfirst.org/fr/article/d-ception-climatique-objectifs-non-contraignants-pour-climat-mais-r-gles-contraignantes-pour

 

Article de Maxime Combes, paru le 13 mai 2016, Blog Mediapart : Accord UE-Canada : le CETA nie l'impératif climatique et l'Accord de Paris https://blogs.mediapart.fr/maxime-combes/blog/130516/accord-ue-canada-le-ceta-nie-limperatif-climatique-et-laccord-de-paris
(Définition des "Barrières non-tarifaires" par R.M. Jennar : Les normes qu’on trouve dans les Constitutions, les lois et les règlements nationaux)

La Commission européenne appuie le travail des industriels pour promouvoir l'exploitation des hydrocarbures de schiste sous couvert d'expertise scientifique : https://blogs.mediapart.fr/maxime-combes/blog/150415/gaz-de-schiste-pourquoi-jai-renonce-participer-au-groupe-dexperts-de-la-commission-europeenne

Le 12 janvier 2017, les membres de la commission "Environnement" du Parlement européen votaient en faveur du CETA, accord climaticide et lourd de menaces pour notre agriculture et notre alimentation.


Le 16 octobre 2016, Paul Magnette donnait un discours remarquable devant le Parlement wallon - avant la signature du CETA -, revendiquant une transparence des négociations, un respect des règles démocratiques, ainsi que des normes et standards élevés pour les futurs accords de libre-échange comme le CETA : https://www.youtube.com/watch?v=B5GhqxWeqzQ

http://www.boursorama.com/actualites/paul-magnette-l-europe-doit-repenser-en-profondeur-sa-politique-commerciale-040fbc64e93a2cdeb95271ea6d647ebd

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_paul-magnette-a-la-television-canadienne-on-pourrait-ne-pas-ratifier-le-ceta?id=9623300

 

Emmanuel Macron se présente comme un défenseur de la COP21 https://www.youtube.com/watch?v=w9WJDBJk5cI Néanmoins, il soutient les accords de libre-échange (et la compétence exclusive de l'UE) qui annulent les quelques avancées non contraignantes de la COP21.
Voir aussi ci-après sa position sur la transparence des négociations et le respect des règles démocratiques du CETA :
Position des candidats à la présidentielle française sur CETA, TAFTA & TISA  

 


 

UNE IMPORTANTE NOUVELLE !!

Le 16 mai 2017, la Cour de justice de l'Union européenne a rendu un "avis" concernant le Libre-échange : Pas de « compétence exclusive » de l’Union Européenne sur les futurs accords de "nouvelle génération" dont CETA et TTIP !

https://curia.europa.eu/jcms/upload/docs/application/pdf/2017-05/cp170052fr.pdf

http://www.cncd.be/+-CETA-+

http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/05/16/libre-echange-pas-de-competence-exclusive-de-l-ue-sur-les-accords-de-nouvelle-generation_5128392_3234.html

Voir aussi ci-après la vidéo du 6 juillet 2016 de Maria Arena, eurodéputée, qui présente cette question de la "mixité" du CETA

 

Mixité ou non-mixité de TISA ? 

Cet accord menace notamment la majorité des services publics et les Entreprises détenues par l'Etat !

 

Selon des ONGs et syndicats travaillant sur TISA :
Dans le cadre de l'accord de libre-échange UE-Singapour
, l'arrêt de la Cour de justice de l'Union européenne a défini que les compétences mixtes - relevant de l'UE et des Etats membres de l’UE - sont :
- les investissements de portefeuille,
- et le mécanisme de règlement des différends Investisseurs-Etats (ICS-ISDS).

Or TISA ne comprend pas de chapitre sur les investissements qui le rendrait obligatoirement mixte.
Par contre, les États membres de l'UE disposent de compétences sur les services de transport, les dispositions relatives au travail et à l'environnement, etc.

Selon un expert auprès de l’UE : "Le 3 février 2016, le Parlement européen n'a pas voté pour que l'accord soit mixte (amendement 53), mais il n'a pas non plus voté pour qu'il soit de compétence exclusive de l'UE. Cette question reste ouverte; la décision sera prise par le Conseil européen sur proposition de la Commission européenne au moment de la signature de TISA !
S'il est mixte, il devra être ratifié par tous les Parlements nationaux, en plus du Parlement européen, mais le Conseil européen pourra décider d'une "Application provisoire". En effet, le traité de Lisbonne prévoit qu'un accord mixte peut être appliqué provisoirement, dès sa signature, avant même la ratification par le Parlement européen et les Parlements nationaux, ce qui est très peu démocratique.
Dans le cas de TISA, il y a un accord entre le Parlement européen et la Commission européenne pour ne pas proposer l'application provisoire de l'accord avant que le Parlement européen n'ait donné son consentement".

 


 

FRANCE :

 

Le 19 mai 2017, article paru dans le quotidien L’Humanité : Le président de la République prépare plusieurs réformes afin d’éviter toute contestation possible à l’Assemblée nationale :
« Il compte bâillonner le Parlement en supprimant un tiers des députés, en réduisant son temps législatif à trois mois par an, en plus de recourir à des ordonnances. En somme, il souhaite se tailler sur mesure un Parlement aux ordres. Ce projet d’une violence inouïe peut être repoussé les 11 et 18 juin. »
http://pcf-canton-de-boos.over-blog.com/2017/05/pour-les-deputes-ce-sera-tais-toi-et-marche-si-macron-l-emporte.html?utm_source=flux&utm_medium=flux-rss&utm_campaign=politics

 

Blog Mediapart, Manifestation du collectif "Front Social" du 8 mai 2017, rassemblant des associations et sections syndicales CGT, FSU et SUD : https://blogs.mediapart.fr/beatrice-turpin/blog/090517/manifestation-du-front-social-le-8-mai-2017

 
Jeudi 27 avril 2017, près de 3000 personnes, dont une majorité de lycéens et d'étudiants, ont manifesté
à Paris, Rennes, Nantes, Lyon, Toulouse, Lille, Dijon, Bordeaux et Clermont-Ferrand, avec des  pancartes mentionnant «Ni Marine, ni Macron, ni patrie, ni patron» 
https://www.youtube.com/watch?v=niPFyXMTOa0

 
Vidéo du 19 avril 2017 de l'hebdomadaire POLITIS (journal indépendant), interview du couple de sociologues Pinçon-Charlot
https://www.youtube.com/watch?v=ychwDoh5GIo


Communiqué de la Fédération Éducation & Recherche publié sur le site de la Confédération nationale du travail : Inutile de beaucoup chercher pour connaître les positions politiques de M. Blanquer, nouveau Ministre de l’Éducation Nationale, son livre « L’école de demain » a le mérite d’être clair : il s’agit d’une vision ultra-libérale et réactionnaire de l’éducation.
https://www.facebook.com/cnt.so/  

 


 

Position des candidats à la présidentielle française sur CETA, TAFTA & TISA :

 Article paru le 15 février 2017 dans le Figaro : http://www.lefigaro.fr/international/2017/02/15/01003-20170215ARTFIG00030-ceta-les-principaux-candidats-a-la-presidentielle-sont-tous-contre-sauf-macron.php 

 

La Position du parti "En Marche" :

De plus, le 20 octobre 2016, Emmanuel Macron défendait la "non-mixité" du CETA. Selon lui, ce traité devrait être ratifié exclusivement par l'UE, et non par les Parlements nationaux de l'UE car « cela décrédibilise l’Europe » !!

Nota bene
 : Les accords « non-mixtes » relèvent de la compétence exclusive de l’Union européenne, et ne sont par conséquent pas soumis, pour ratification, aux 38 Parlements nationaux et régionaux des Etats membres de l'UE.

Le 5 juillet 2016, la Commission européenne  décidait de considérer le CETA comme un accord à compétence "mixte". Présentation de Maria Arena, eurodéputée : https://www.youtube.com/watch?v=DCoTGUBh33Q

http://www.lesoir.be/1346811/article/actualite/union-europeenne/2016-10-19/macron-questions-wallonnes-sur-ceta-sont-pertinentes-mais%E2%80%A6

Le 19 octobre 2016, court interview très significatif de la position d'Emmanuel Macron : https://www.youtube.com/watch?v=iXrxn1cv6Fg

 

 

La position des Républicains en faveur du CETA et du TAFTA :

Le 15 février 2017, le CETA était ratifié par le Parlement européen. Les eurodéputés français Républicains ont voté majoritairement en sa faveur avec 12 pour, 6 abstentions et 2 absents. http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/02/15/traite-ceta-les-eurodeputes-francais-ont-majoritairement-vote-contre_5080287_4355770.html

Le 8 juillet 2015, le Parlement européen approuvait une Résolution pro-TAFTA. Les Républicains ont voté pour. https://www.libre-echange.info/analyse/article/vote-pro-tafta-au-parlement-europeen-en-juillet-bons-points-et-cartons-rouges

 → Par les dégâts sociaux et écologiques qu'ils provoquent, les tenants de l'ultralibéralisme font le lit de l'extrême droite populiste et xénophobe.

 

 

TISA, lancement des négociations au Parlement européen, juillet 2013 :

Article paru sur ContreLaCour : Le 4 juillet 2013, le Parlement européen donnait son appui à l’ouverture des négociations. Sur 765 eurodéputés, seuls 111 parlementaires ont voté contre. Parmi les députés français, tous les socialistes, centristes, UDI et UMP ont approuvé le lancement des négociations. En revanche, les parlementaires écologistes, Front de gauche et FN s’y sont opposés. http://www.contrelacour.fr/tisa-union-europeenne-commerce-service/

 

 

Positions de Benoît Hamon et de Jean-Luc Mélenchon :

L'accord d'innovation passé entre Yannick Jadot et Benoît Hamon (incluant une opposition aux accords CETA, TISA & TAFTA) : https://reporterre.net/Voici-le-texte-de-l-accord-entre-Hamon-et-Jadot

La position de Jean-Luc Mélenchon contre les traités CETA, TAFTA & TISA : https://www.youtube.com/watch?v=Lc1OxeL-e9M

https://www.youtube.com/watch?v=rRGKE3JbH1Q

 


 

PETITIONS A SIGNER :

 

Non à la proposition scandaleuse de la Commission européenne sur les perturbateurs endocriniens ! https://actions.sumofus.org/a/non-a-la-proposition-scandaleuse-de-la-commission-europeenne-sur-les-perturbateurs-endocriniens?sp_ref=304387056.99.172342.e.544728.2&referrer_id=12578003&source=mlt

Le 22 mars 2017. Rejoignez l'Initiative citoyenne européenne pour l'interdiction du glyphosate : https://www.greenpeace.fr/stop-au-glyphosate/

 

Le 20 mars 2017. Pétition adressée à l'UE pour l'interdiction des néonicotinoïdes : https://actions.sumofus.org/a/l-ue-doit-mettre-fin-au-massacre-des-abeilles-et-interdire-les-pesticides-neonicotinoides/?akid=28839.9991567.2e2ztB&rd=1&source=fwd&t=2

 



TISA

Juin 2017. Information diffusée par Public Citizen's Global Trade Watch

Lighthizer: TISA an 'important' deal now under review

June 21, 2017. The Trade in Services Agreement is an “important” trade deal that should not “fall by the wayside,” U.S. Trade Representative Robert Lighthizer told the Senate Finance Committee on Wednesday. Asked by Sen. Tom Carper (D-DE) for his assurance that the deal will not be forgotten, Lighthizer said the Trump administration is “in the process right now of reviewing all these agreements, all the U.S. trade agreements, and that certainly is an important one.”

En français : Lighthizer: TISA est un accord «important» à l'étude

Mercredi 21 juin 2017. L'accord sur le commerce des services TISA est un accord commercial "important" qui ne devrait pas "tomber à l’eau", a déclaré mercredi le représentant du Commerce américain Robert Lighthizer au Comité des Finances du Sénat. Interrogé par le sénateur Tom Carper (D-DE) sur l’assurance que l'accord ne sera pas oublié, Lighthizer a déclaré que l'administration Trump «est en train de passer en revue tous ces accords, tous les accords commerciaux des États-Unis, et [TISA] est certainement un accord important ".

 

Mai 2017, la Fédération Internationale des Transports (ITF) et la fondation Friedrich-Ebert-Stiftung présentent une recherche sur TiSA, et les effets de cet accord sur les droits des travailleurs du transport. Rapport du Dr Jane Kelsey, professeure de droit à l'Université d’Auckland, Nouvelle-Zélande : https://goo.gl/39AmQK

http://morningstaronline.co.uk/a-8a16-Unions-launch-push-to-spike-Tisa-trade-pact#.WRxDd9ykKot

 

Avril 2017, communiqué du Transnational Institute (TNI) - Economic Justice Programme (Netherlands)www.tni.org   https://www.facebook.com/TransnationalInstitute 

Ainsi que vous le savez, le représentant du commerce américain choisi par Trump, Robert Lighthizer, a dit qu'il n'excluait pas la poursuite de l'Accord sur le Commerce des Services (TISA). Il est temps de se préparer pour le moment où les négociations reprendront, et d'être informés sur la manière dont TiSA constituera une attaque sur les Entreprises d'Etat (à services publics). C'est un sujet fondamental, puisque c'était l'une des raisons principales ayant amené l'Uruguay à se retirer des négociations sur ces accords.
https://www.tni.org/en/publication/tisa-and-state-owned-enterprises [EN]
https://www.tni.org/es/publicacion/el-tisa-y-las-empresas-del-estado
[SP]

https://actualite.housseniawriting.com/international/2017/03/22/le-jefta-un-traite-de-libre-echange-totalement-secret-entre-le-japon-et-lunion-europeenne/21079/

 


 

 CETA  Accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne

 

UE. Mercredi 15 février 2017, le Parlement européen a ratifié le CETA !!

http://www.liberation.fr/planete/2017/02/15/ceta-comment-va-t-on-etre-traite_1548777

Paul Magnette : "Dans le fond, c'est un accord économique dont le vrai objectif est la protection des investissements. Et sous prétexte de la protection des investissements, on veut éroder toute une série de législations en matière de santé publique, d'environnement, d'échange de données fiscales, ... c'est ça le vrai problème".
https://www.rtbf.be/info/monde/detail_paul-magnette-promettre-des-milliers-d-emplois-grace-au-ceta-c-est-du-pipeau?id=9532825

 

Emmanuel Maurel, eurodéputé socialiste : http://emmanuelmaurel.eu/?s=ceta

Maria Arena, eurodéputée socialiste : http://www.touteleurope.eu/actualite/video-marie-arena-belgique-gauche-l-europe-merite-mieux-que-le-ceta.html

 

Yannick Jadot, eurodéputé Europe Ecologie : http://www.lesoir.be/1440633/article/actualite/union-europeenne/2017-02-15/parlement-europeen-approuve-ceta-magnette-maintient-sa-mise-en-garde


Les négociateurs du CETA
:

Stephen Harper, ex-Premier ministre canadien et climato-sceptique, conseille des multinationales (au conseil d'administration de Colliers International, et consultant chez Harper & Associates Consulting Inc. & chez Dentons) :
http://effetsdeterre.fr/2010/09/14/harper-un-climato-sceptique-qui-aime-la-censure/

http://www.journaldemontreal.com/2016/09/17/stephen-harper-au-conseil-dadministration-de-colliers-international-1

José Manuel Barroso, ex-Président de la Commission européenne, "pantouflé" conseillant Goldman Sachs : http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/07/09/l-ex-president-de-la-commission-europeenne-jose-manuel-barroso-recrute-par-goldman-sachs_4966696_3214.html

Karel De Gucht, ancien Commissaire européen au Commerce, "pantouflé" conseillant des multinationales : http://www.humanite.fr/commission-europeenne-portraits-de-pantoufles-613892

Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, a répété son appui au projet de pipeline Keystone XL climaticide, le 24 janvier 2017 : http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/489945/trump-met-la-table-pour-une-approbation-rapide-de-keystone-xl

 

 Le 5 décembre 2016. Paul Magnette et une quarantaine d'universitaires ont lancé la "Déclaration de Namur" que nous vous invitons à signer : http://declarationdenamur.eu/
 

__________________________________________________________________________________________________

 

TiSA  ACCORD SUR LE COMMERCE DES SERVICES :

 

FUITES, ARTICLES, CONFERENCES & SITES :

  Le 29 janvier 2017 : Nouvelles fuites sur TISA révélées par Bilaterals.org.

Le réseau Our world is not for sale ( OWINFS) diffuse ce qui suit : "Au milieu de l'incertitude politique, une série de nouveaux documents issus de la dernière ronde de négociation de l'Accord sur le commerce des services (TiSA), en novembre 2016, impliquant 23 parties (représentant 50 pays) a été publiée aujourd'hui sur http://www.bilaterals.org/?+-tisa-+. Les documents comprennent le texte de base et les "annexes" sur les télécommunications, le commerce électronique, les dispositions en matière de localisation, les restrictions à la réglementation intérieure, le mouvement temporaire des services, les entreprises publiques, les transports maritimes, routiers et aériens, et les services de livraison. Les experts apporteront des éclaircissements dans la semaine à venir." : http://www.bilaterals.org/?+-tisa-+&lang=fr

Nota bene : Si les « Annexes » de TISA sont adoptées, elles devront obligatoirement être appliquées dans tous les pays signataires, même lorsqu’un pays les a exclues de son offre individuelle par des réserves !

Suisse. Le 5 décembre 2016. Interview d'Isolda Agazzi paru dans Le Temps : https://www.letemps.ch/economie/2016/12/05/tisa-negociations-patinent

Réplique de M. Christian Etter, ambassadeur au Secrétariat à l'Economie (SECO), 

Et réponse d'Isolda Agazzi (à droite de la page web) :
http://www.alliancesud.ch/fr/politique/commerce-et-investissements/politique-de-libre-echange/la-suisse-et-le-tisa-la-position-du

 

Le 25 novembre 2016, European Digital Rights (EDRi) a publié le communiqué suivant : Le blog allemand Netzpolitik.org, en association avec Greenpeace, a publié de nouveaux documents concernant l'Accord sur le commerce des services (TiSA). Les nouvelles fuites confirment les problèmes identifiés dans les fuites précédentes, y compris les menaces graves à la liberté d'expression et à la protection des données personnelles des citoyens européens : https://edri.org/new-leaks-confirm-tisa-undermine-civil-liberties/


Le 14 novembre 2016, article paru en anglais dans POLITICO (diffusé par l'OWINFS)http://www.politico.com/tipsheets/morning-trade/2016/11/a-swan-song-for-tisa-217394

Le 10 novembre 2016 : Rapport et dépliant sur TISA de la Confédération syndicale internationale à Bruxelles (ITUC-CSI), en français : http://www.ituc-csi.org/acs-l-accord-sur-le-commerce-des
En 4 langues (au bas du communiqué) :
http://www.ituc-csi.org/tisa-trade-in-services-agreement

Site de l'Internationale des services publics : http://www.world-psi.org/fr/issue/ACS

Suisse, Lausanne, mercredi 8 juin 2016 : Conférence donnée par Isolda Agazzi, experte en Commerce international auprès d'Alliance Sud : http://www.alliancesud.ch/fr/infodoc/programme/conference-ttip-tisa-ceta-et-multinationales

Union européenne, 1er juillet 2016 : Intervention d'Emmanuel Maurel, eurodéputé :
http://emmanuelmaurel.eu/negociations-tisa-la-commission-est-en-train-de-perdre-le-parlement-europeen-en-route/  

Le 14 octobre 2016 : De nouveaux documents de travail de l’accord Tisa, dévoilés par WikiLeaks avec plusieurs médias européens, dont «Libération», donnent la mesure des priorités de Bruxelles : http://www.liberation.fr/planete/2016/10/14/liberalisation-des-services-l-ue-a-l-offensive_1521829

Le 19 octobre 2016 : Interview de Deborah James au CEPR (Center for Economic and Policy Research in Washington, D.C http://cepr.net/about-us/staff/ ) diffusé par "the Real news network" : Les fuites sur l'accord TISA montrent que les multinationales poussent à la privatisation des services publics :  http://therealnews.com/t2/index.php?option=com_content&task=view&id=31&Itemid=74&jumival=17465#newsletter1

 

 

ACTIONS POSSIBLES :

Prévoir des campagnes nationales d'affichage pour informer les populations qui ne connaissent généralement pas TISA.

Intégrer TISA dans toutes les manifestations contre les accords de libre-échange.

Et selon un Vert genevois, informer le Conseil des Communes et Régions d'Europe (CCRE) :  "Le Conseil des Communes et Régions  d’Europe est la plus importante et la plus ancienne association de collectivités territoriales en Europe. Elle est la seule organisation à fédérer les associations nationales d’autorités locales et régionales de 41 pays européens et représente, à travers elles, tous les niveaux de territoires - locaux, intermédiaires et régionaux." : http://www.ccre.org/fr/article/a_propos_du_ccre

150 000 collectivités sont regroupées au sein des 60 associations membres du CCRE :
http://www.ccre.org/fr/article/a_propos_des_membres

La liste des membres du CCRE : http://www.ccre.org/fr/associations/index 
L'annuaire des élus du CCRE :
http://www.ccre.org/fr/elus

Les citoyens peuvent simplement interpeller leurs autorités communales ou régionales. 

→ Les fuites sur TISA, articles de presse et conférences complémentaires se trouvent juste après le CETA

 

______________________________________________________________________________________________________________

   

CETA  Accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne

 

Les 1 et 2 décembre 2016. Le ministre-président wallon Paul Magnette menace d'activer la clause de suspension du CETA : http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/3017912/2016/12/01/Magnette-menace-d-activer-la-clause-de-suspension-du-CETA.dhtml

 

http://www.rtbf.be/info/dossier/ceta-la-wallonie-defie-l-europe-et-le-canada/detail_paul-magnette-a-propos-du-ceta-il-ne-faut-pas-jouer-avec-les-pieds-des-wallons?id=9469869

 

Voir aussi les articles parus sur CNCD 11.11.11 : http://www.cncd.be/Le-CETA-suspendu-si-sa-legalite-n

 

Paul Magnette remet la "Déclaration de Namur" à Juncker :

https://francais.rt.com/economie/30080-ceta-wallon-paul-magnette-remet-declaration-juncker-menace-suspendre-accord

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/3019232/2016/12/02/Magnette-annonce-une-Declaration-de-Namur.dhtml

 

Le 5 décembre 2016. Paul Magnette et une quarantaine d'universitaires lancent la "Déclaration de Namur" - que vous pourrez signer - : http://declarationdenamur.eu/

http://www.lesoir.be/1384180/article/actualite/belgique/politique/2016-12-05/apres-ceta-magnette-publie-une-declaration-namur

http://www.lalibre.be/actu/belgique/suite-a-la-polemique-du-ceta-paul-magnette-presente-la-declaration-de-namur-5845595ecd707c9b300eb7d0

La Déclaration de Namur présentée lundi 5 décembre 2016 par Paul Magnette, ministre-président socialiste de Wallonie, demandant à la Commission européenne d'inverser la logique avec laquelle elle fait du commerce (Source : Mediapart) : http://www.declarationdenamur.eu/

Le 7 décembre 2016. Paul Magnette s'explique sur la Déclaration de Namur. Télévision Canal C : http://www.canalc.be/paul-magnette-sexplique-sur-la-declaration-de-namur/

----------------------------------------

Le 7 novembre 2016. Le Monde et Correctiv.org se sont plongés début novembre dans les deux mille pages de l’accord commercial CETA conclu le 30 octobre 2016 entre l'UE et le Canada : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/11/07/au-c-ur-du-ceta-episode-6-le-ceta-est-il-inarretable_5026893_4355770.html

 

Le 8 décembre 2016. Euractiv.fr. L’eurodéputé Vert Pascal Durand se dit peu optimiste quant aux chances de faire dévier le CETA de sa trajectoire, celle d’une application directe, à partir de mars 2017. « La seule hypothèse, ce serait une hypothèse juridique, si la Cour de Justice de l’UE (CJUE) est saisie, il est possible qu’elle estime que les tribunaux arbitraux ne sont pas compatibles avec le droit de l’UE, puisqu’ils ne reconnaissent pas la CJUE en dernier ressort », explique l’avocat : https://www.euractiv.fr/section/innovation-entreprises/news/la-mobilisation-contre-les-accords-transatlantiques-reste-vive/

 

Le 14 décembre 2016 : Paul Magnette « apaisé » sur la saisine de la Cour de justice de l'UE (CJUE) /
PS et cdH bloquent une motion d’Ecolo exigeant la saisine de la CJUE avant le 31 décembre 2016 :
https://www.rtbf.be/info/dossier/ceta-la-wallonie-defie-l-europe-et-le-canada

 

Paris, le 15 décembre 2016 - La Commission nationale consultative des droits de l’homme de la République française (CNCDH) a réalisé une étude très étayée de l’accord économique et commercial global conclu entre l’UE et le Canada (CETA) sous l’angle du respect des droits de l’homme, des droits économiques et sociaux, des principes environnementaux, mais aussi sous l’angle de justiciabilité et de l’État de droit : http://ldh49.over-blog.org/2016/12/le-ceta-mis-au-pilori-par-le-cncdh-commission-des-droits-de-l-homme.html

 

Stoppez le CETA maintenant, appel à la mobilisation présenté par le Collectif Stop-Tafta : https://www.collectifstoptafta.org/newsletter/stoppez-le-ceta-maintenant-appel-a-mobilisation

 

Articles complémentaires de la presse belge :
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1481/Home/800001703/CETA/actua/index.dhtml
https://www.rtbf.be/info/dossier/ceta-la-wallonie-defie-l-europe-et-le-canada

 

Documents complémentaires :
https://corporateeurope.org/fr/international-trade/2016/12/la-monumentale-arnaque-du-ceta (source : Pour.press) https://www.pour.press/trois-femmes-et-un-coup-fin-1/
http://www.cncd.be/Bilan-2016-CETA-on-a-gagne

http://emmanuelmaurel.eu/?s=ceta

 

Janvier 2017, article de Raoul Marc Jennar paru dans Le Monde diplomatique : https://www.monde-diplomatique.fr/2017/01/JENNAR/56981

 

______________________________________________________________________________________________________________

 

CETA  Accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne

 
Octobre 2016 : le débat démocratique sur le CETA n'est pas le problème mais la solution :

 

Vendredi 14 octobre 2016, le chef du gouvernement wallon, Paul Magnette, déclarait : "Je ne donnerai pas les pleins pouvoirs au gouvernement fédéral et la Belgique ne signera pas le CETA le 18 octobre". Or, le gouvernement fédéral belge ne peut signer le CETA sans l’aval des Parlements régionaux.
(Voir le Discours de Paul Magnette du 16 octobre 2016
https://www.youtube.com/watch?v=B5GhqxWeqzQ).

La Wallonie réclame en effet davantage de garanties, notamment en matière de protection de ses citoyens, de ses agriculteurs et de ses PME. En outre, elle émet des réserves sur le mécanisme de règlement des différends Investisseurs-Etats (ICS).

 Voir au Point 4 sur le CETA pour les articles de presse parus entre le 14 et le 30 octobre 2016

 

Dimanche 30 octobre 2016 :

Le Canada et l'UE signent le traité CETA : http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN12U0I2

CNCD 11.11.11, communiqué du 28 octobre : http://www.cncd.be/Autopsie-a-chaud-de-l-accord-sur

Une action proposée par STOP-TTIP Initiative européenne et par le Collectif Stop-Tafta : Passez le CETA en revue – Faites le “CETA CHECK” : questionnez les membres du Parlement européen sur l’accord de libre-échange prévu entre l’UE et le Canada (CETA). Supprimons le secret qui entoure CETA et portons le débat sur la place publique ! https://stop-ttip.org/fr/

https://stoptafta.wordpress.com/2016/12/08/ensemble-nous-pouvons-stopper-le-ceta/

 

En complément :

Le mardi 25 octobre 2016. Mais comment conclure le CETA tant que la Wallonie bloque le mécanisme ? La Commission européenne pourrait-elle renoncer au principe d'un accord mixte ? "Facilement", répond Guy Verhofstadt qui a déclaré ce mardi que le Conseil commerce du 11 novembre prochain pourrait revenir sur la proposition de la Commission de faire du CETA un accord mixte, pour le considérer comme relevant de la compétence exclusive de l’UE.
https://www.rtbf.be/info/dossier/ceta-la-wallonie-defie-l-europe-et-le-canada/detail_l-ue-pourrait-elle-se-passer-de-cet-accord-mixte-qui-compromet-le-ceta?id=9439520
https://francais.rt.com/international/28058-ceta--selon-guy-verhofstadt-ue-doit-contourner-veto-wallon

Le 31 octobre 2016. Le Monde, les Décodeurs : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/10/31/au-c-ur-du-ceta-episode-1-les-tribunaux-d-arbitrage-menacent-ils-la-democratie_5023267_4355770.html

Novembre 2016. Le Monde diplomatique, article de Peter Wahl : Le libre-échange divise la société allemande : https://www.monde-diplomatique.fr/2016/11/WAHL/56753

Le 5 novembre 2016. Le CETA pourrait être soumis à un référendum : http://www.24heures.ch/monde/ceta-pourrait-soumis-referendum/story/26060299

Le 13 novembre 2016, communiqué de Raoul Marc Jennar : Les 38 documents annexés au CETA n'ont toujours pas été publiés au Journal Officiel de l'UE. Pourquoi ? : https://blogs.mediapart.fr/raoul-marc-jennar/blog/131116/aecgceta

Le 17 novembre 2016, article de Mathilde Dupré de l'Institut Veblen : https://www.veblen-institute.org/Est-ce-un-nouveau-CETA-qui-a-ete-signe-le-30-octobre-dernier.html
http://www.alterecoplus.fr/un-nouveau-ceta-a-ete-signe-30-octobre-dernier/00012564

Le 23 novembre 2016, article paru dans La Libre.be : Le Parlement européen dégage la voie pour le CETA : http://www.lalibre.be/actu/international/le-parlement-degage-la-voie-pour-le-ceta-5835a42dcd70a4454c044d5e

Le 24 novembre 2016, communiqué du CNCD 11.11.11 : http://www.cncd.be/CETA-Le-Parlement-europeen-avance

Le 25 novembre 2016, article paru dans la Libre.be : http://www.7sur7.be/7s7/fr/1536/Economie/article/detail/3004014/2016/11/25/Le-vote-du-Parlement-europeen-sur-le-CETA-renvoye-a-debut-2017.dhtml

Divers communiqués sur le site d'Europe-Ecologie : http://europeecologie.eu/+-CETA-364-+

Du 21 au 24 novembre 2016 au Parlement européen, Vote sur la demande d'un avis de la Cour de justice européenne : http://www.europarl.europa.eu/news/fr/news-room/plenary/2016-11-21/6

→ Pour d'autres articles, voir ci-dessous au Point 4 _______________________________________________________________________________________________________

 

  TiSA 

  Nouvelles fuites de Wikileaks sur TISA du 15 septembre 2016 :

https://wikileaks.org/tisa/#September 15, 2016 Publication

Information reçue du Bureau européen des unions de consommateurs BEUC.EU, fédération de 43 associations de consommateurs issues de trente et un pays européens (UE, EEE et pays candidats), créée en 1962 :

http://www.beuc.eu/search?keys=tisa&field_reference_value=&field_creation_date_value%5Bmin%5D%5Bdate%5D=&field_creation_date_value%5Bmax%5D%5Bdate%5D=&field_priority_target_id%5B%5D=50623

Présentation de Greenpeace : http://blog.greenpeace.fr/news/tisaleaks-revelations-sur-le-tres-secret-accord-sur-le-commerce-des-services

 

Article de presse de Christophe Koessler, paru le 21 septembre 2016 dans le journal suisse romand Le Courrier  : http://www.lecourrier.ch/142559/greenpeace_au_front_contre_tisa

 

 

   TISA, FUITES DU 25 MAI 2016 RÉVÉLÉES PAR WIKILEAKS !!!

"Les documents rendus publics ce mercredi 25 mai 2016 par WikiLeaks et ses partenaires – dont Libération et Mediapart en France, l’Espresso en Italie et Público en Espagne – sont principalement de deux ordres. D’abord, neuf annexes au Tisa, dans des versions datées de juillet à octobre 2015..."
Article paru dans Libération : 
http://www.liberation.fr/planete/2016/05/25/de-nouveaux-documents-devoilent-les-coulisses-du-traite-tisa_1455038

Article paru dans Mediapart : https://www.mediapart.fr/journal/international/250516/libre-echange-avec-tisa-les-multinationales-reclament-un-droit-de-veto-sur-les-etats

A noter que l'Annexe sur les "Entreprises détenues par l'Etat" est bien sur la table des négociations ! Elle pourrait concerner par exemple les services postaux, les chemins de fer nationaux, les télécommunications... (la liste est longue) !

Suite à l'Annexe de TISA sur l'Energie, dernièrement divulguée par Wikileaks, voici le communiqué du 30 mai 2016 de la faîtière syndicale "Internationale des services publics" (PSI) http://www.world-psi.org/fr/dapres-une-analyse-de-lannexe-sur-lenergie-tout-juste-divulguee-lacs-vient-mettre-mal-les-actions-de?platform=hootsuite

"Un rapport publié par l'Internationale des Services Publics (ISP-PSI) : http://www.world-psi.org/fr/acs-vs-action-pour-le-climat-troquer-la-democratie-energetique

Le 1er août 2016, article paru en anglais dans Politico, reçu d'une source internationale (voir en milieu d'article pour TISA):  http://www.politico.com/tipsheets/morning-trade/2016/08/tpp-in-the-spotlight-for-lee-visit-215625

Le 4 août 2016, article de Giovanni Di Lieto, paru en anglais dans The Conversation, reçu d'une source internationale : http://theconversation.com/wikileaks-reveals-the-tisa-agreement-could-cost-australian-services-63199

 

___________________________________________________________________________________  


 LE CETA, traité entre l'UE et le Canada :

le 30 mai 2016, article d'Eberhard Hamer, juriste professeur d'économie "On prévoit d'appliquer "provisoirement" l'AECG", paru dans Horizons et débats sur le CETA/AECG
En page 5
 : https://www.voltairenet.org/IMG/pdf/HD_12_2016.pdf

En allemand : http://www.zeit-fragen.ch/de/ausgaben/2016/nr-12-24-mai-2016/ceta-soll-schon-vorlaeufig-gelten.html
En anglais, on page 10
: http://www.currentconcerns.ch/ccsub/CC_20160530_12.pdf

Mardi 5 juillet 2016, le Collège des commissaires européens a décidé de considérer le CETA, l’accord commercial négocié avec le Canada, comme un traité « mixte », ce qui signifie qu’il n’est pas de la compétence exclusive de l’Union européenne, mais aussi des Etats membres.
"Toutefois, cette victoire d’étape ne doit pas faire perdre de vue que la ratification par les parlements nationaux pourrait n’avoir lieu qu’après l’entrée en vigueur « provisoire » du traité. En effet, même si le traité est considéré comme mixte, la Commission propose une « application provisoire » pour toutes les matières communautaires en attendant la ratification par les parlements nationaux. Ceci concernerait pas moins de 90% des articles repris dans le CETA. A titre d’exemple, un autre traité commercial avec la Colombie et le Pérou est en application depuis 2013 alors que le Parlement wallon ne l’a jamais ratifié. De plus, la
clause d’arbitrage entre investisseurs et États, particulièrement controversée, continuerait de s’appliquer « provisoirement » même après un rejet par un parlement national, pendant encore trois ans". http://www.cncd.be/CETA-la-Commission-europeenne-consultera-les-parlements

Le 5 juillet 2016, communiqué d'Europe Ecologie au Parlement Européen : CETA : Volte-face calculée pour la Commission européenne : http://europeecologie.eu/CETA-volte-face-calculee-pour-la-Commission-europeenne

Le 7 juillet 2016, article paru dans l'Humanité : CETA : les coups tordus de Junker :
http://www.humanite.fr/ceta-les-coups-tordus-de-juncker-611385

Le 7 juillet 2016, communiqué de Maria Arena, eurodéputée belge :  http://www.mariearena.eu/mixite-du-ceta-tactique-la-commission-europeenne-evite-le-blocage-eventuel-des-etats-en-imposant-lentree-en-vigueur-provisoire/

Présentation de la coopération réglementaire par le collectif national unitaire Stop-Tafta :
https://www.collectifstoptafta.org/l-actu/article/cooperation-reglementaire-une
https://www.collectifstoptafta.org/l-actu/article/tafta-la-cooperation-reglementaire

Le 7 juillet 2016, communiqué de Maintenant la gauche : L'accord CETA, la libéralisation comme unique réponse à la crise agricole : http://www.maintenantlagauche.fr/laccord-ceta-la-liberalisation-comme-unique-reponse-a-la-crise-agricole/

Le 21 juillet 2016, article paru dans l'Humanité :
http://www.humanite.fr/du-ceta-au-tafta-les-dominos-du-libre-echange-peuvent-tomber-612338

France. Le 29 juillet 2016. Le député PS du Blayais, Philippe Plisson, a cosigné, avec ses collègues de l’Assemblée nationale, Olivier Faure et Jean-Paul Chanteguet, une lettre adressée au Premier ministre Manuel Valls. Les trois parlementaires demandent au chef du gouvernement «de refuser l'Application provisoire de tout ou partie du Ceta».  http://www.sudouest.fr/2016/07/29/le-depute-blayais-philippe-plisson-interpelle-manuel-valls-suAllemar-le-ceta-2451339-2780.php

Allemagne. Le 3 août 2016. Actions juridiques contre le CETA :
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/08/03/97002-20160803FILWWW00199-accord-ceta-les-allemands-s-opposent.php

Allemagne. Le 8 août 2016. Comment l'approvisionnement en eau serait affecté en Allemagne par CETA, TTIP, TISA, étude réalisée par le Stadtwerke de Karlsruhe, présentée par le Collectif Stop-Tafta : https://stoptafta.wordpress.com/2016/08/08/comment-lapprovisionnement-en-eau-serait-affecte-en-allemagne-par-ceta-ttip-tisa/

Le 23 septembre 2016, les ministres européens de l'économie et du commerce se sont réunis à Bratislava : http://www.titrespresse.com/article/5853821607/video-ttip-ceta-bratislava-libre-echange-traites-evoques?pageindex=2

Communiqué du 18 octobre 2016 du Collectif Stop-TAFTA, France : https://france.attac.org/actus-et-medias/salle-de-presse/article/ceta-l-approbation-des-28-n-aura-pas-lieu

Ellen Gould, d’origine canadienne, est chercheure spécialisée en commerce international, et une associée de recherche avec CCPA-BC. Elle a publié de nombreuses études, dont le rapport sur TISA «ACS - Les Vrais bons amis… de l’Accord des Entreprises Transnationales» (commandé par l’OWINFS et l’Internationale des Services Publics). Voici à présent son étude du 14 octobre 2016 sur le CETA :  http://behindthenumbers.ca/2016/10/14/comment-laecg-canada-union-europeenne-va-miner-la-democratie/ 

  → Vous trouverez les autres articles relatifs au CETA au Point 4

   

 

 TTIP-TAFTA :

Le 2 mai 2016, l’ONG Greenpeace Pays-Bas a dévoilé 248 pages de documents confidentiels concernant les négociations du TTIP-TAFTA !

Communiqué du groupe des Verts/ALE : http://europeecologie.eu/TAFTA-les-craintes-des-ecologistes-confirmees-par-la-publication-de-documents

Pétition présentée par le collectif Stop-Tafta, avec d’autres organisations, adressée à François Hollande  :  https://www.collectifstoptafta.org/l-actu/article/tafta-ceta-demandez-a-francois-hollande-de-mettre-un-terme-aux-accords

 

→ Vous trouverez les autres articles relatifs au TTIP au Point 3
 

  

 

 LE GLYPHOSATE

 

LA DÉCISION PRISE PAR LA COMMISSION EUROPÉENNE :

Mardi 28 juin 2016, la Commission européenne a décidé, sans l'accord des Etats-membres, de prolonger de 18 mois l'autorisation de commercialisation du glyphosate, cet herbicide le plus vendu au monde, notamment par Monsanto !!
http://www.huffingtonpost.fr/2016/06/28/glyphosate_n_10718192.html 

http://www.levif.be/actualite/belgique/le-glyphosate-toujours-autorise-une-mesure-irresponsable-et-le-contraire-de-ce-qu-attendent-les-citoyens/article-normal-517777.html

 

MONSANTO, PORTRAIT D'UNE MULTINATIONALE (pas tout à fait comme les autres !) :

Le 16 février 2012, article paru dans Le Monde : Monsanto, un demi-siècle de scandales sanitaires : http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/02/16/monsanto-un-demi-siecle-de-scandales-sanitaires_1643081_3244.html

Le 12 juillet 2013, article paru dans Le Monde "Agent orange au Vietnam : Monsanto condamné" : http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2013/07/12/agent-orange-au-vietnam-monsanto-condamne_3446967_3216.html


Le 16 novembre 2000, Ina.fr Histoire a présenté un reportage sur les retombées de l'Agent orange et des conséquences de l'utilisation de défoliants durant la guerre du Vietnam : 
https://www.youtube.com/watch?v=6AQDgIWC2e8

"Le Monde selon Monsanto", film documentaire réalisé par Marie-Monique Robin, sorti en 2008 (1h49') :  https://www.youtube.com/watch?v=cVngG592xKU
(Arte, ONF, Festival international du film francophone en Acadie, prix Rachel-Carson (Norvège), trophée des sciences du danger (Cannes), Umwelt-Medienpreis (prix des médias allemands, Berlin 2009), l’Ekofilm Festival de Cesky Kumlov (République Tchèque, 2009)).

Le 28 septembre 2016, article de Catherine Morand paru dans Le Courrier : Le Tribunal Monsanto ou le procès de l’agrobusiness mondialisé :
http://www.lecourrier.ch/142807/le_tribunal_monsanto_ou_le_proces_de_l_agrobusiness_mondialise

 

OGM EN INDE :

Le 26 mai 2015, article paru dans Le Vif : Des centaines de milliers de fermiers se sont donné la mort ces dernières années à cause de la faillite de leur exploitation, entrainée par la culture des OGM : http://www.levif.be/actualite/international/en-inde-les-ogm-de-monsanto-pousseraient-les-paysans-au-suicide/article-normal-396877.html

Suisse-Inde. Le 26 juillet 2016, article paru dans Swissinfo.ch : Comment la Coopération suisse finance la recherche sur les OGM en Inde : http://www.swissinfo.ch/fre/societe/r%C3%A9v%C3%A9lation_comment-la-coop%C3%A9ration-suisse-finance-la-recherche-sur-les-ogm-en-inde/42327524

 
→ Vous trouverez les autres articles relatifs au glyphosate au Point 5

 

 

 LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS, communiqué du 10 novembre 2016 de Michère Rivasi, eurodéputée:

Europe Ecologie, Michèle Rivasi : http://europeecologie.eu/+-Perturbateurs-endocriniens-+#pagination_alaune

http://www.michele-rivasi.eu/medias/perturbateurs-endocriniens-la-commission-propose-lintoxication-que-dit-la-france/

INSERM - Institut national de la santé et de la recherche médicale : Vidéo Qu'est-ce que les perturbateurs endocriniens : https://youtu.be/q0Fkyq8ZWzQ

  

   NOTRE PATRIMOINE ARTISTIQUE EN DANGER !

 

Un avant-goût du CETA et du TAFTA-TTIP :

FLORENCE - ITALIE : La multinationale de la malbouffe McDonald's réclame 19,8 millions de dollars de "dommages et intérêts" à la ville de Florence après le refus de son maire d'autoriser l'implantation d'un de ses restaurants sur la célèbre Piazza del Duomo !! Un parfum de CETA, TAFTA-TTIP avant l'heure !!
Source : page Facebook "Amérique latine résistances" :
https://www.facebook.com/Collectif-Am%C3%A9rique-Latine-R%C3%89SISTANCES-636622546422548/?fref=ts

 

Le 4 juillet 2016, Blog paru dans Le Monde : http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2016/07/04/la-ville-de-florence-ne-veut-pas-entendre-parler-d-un-mcdonald-s_4963407_4832693.html
Le 7 novembre 2016, article paru dans Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/11/07/20002-20161107ARTFIG00077-mcdonald-s-reclame-178-millions-d-euros-a-la-ville-de-florence.php

 

N.B. Les Tribunaux arbitraux Investisseurs-Etats ne sont actuellement pas prévus dans l'Accord TISA :
https://wikileaks.org/tisa/document/201609_TiSA_Institutional-and-dispute-settlement-provisions/

 

 

 EN SUISSE : AGENDA, OPPOSITION, POSITIONS SUR TISA (TTIP & CETA) :

 
 * * * * * * * * * * * * *

 

 


Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 4 sur 10